Rencontre avec le reiki

Il me brûle de raconter ce week-end magique, parenthèse d’une vie, moment crucial qui restera gravé dans ma mémoire.
Rencontre avec le reiki, rencontre avec mes “sœurs de formation”, rencontre avec mon maître reiki.

Tout d’abord une précision pour le terme “maître” qui pourrait en choquer certains ou tout du moins les interpeller, les gêner.

Être maître, ce n’est pas dicter l’autorité suprême, ce n’est pas dresser ou écraser l’élève, c’est le guider et surtout, lui montrer, lui transmettre la confiance.
Pour moi le maître maîtrise, il a confiance et se doit de vous transmettre cette confiance, ce feu, cette foi, cette étincelle dans les yeux que lui a apporté ce cheminement, cette connaissance, cette expérience acquise.
Alors ne sera pas maître qui veut, le vrai maître sera celui qui maîtrise, qui transmet son savoir, sa connaissance et sa confiance, avec bienveillance, humilité, prudence et confiance.
Enfin, le maître sait qu’il apprendra de son élève autant que ce que son élève apprendra de lui.

Voilà ce qu’est pour moi mon maître reiki, voilà la première chose qu’elle m’a transmise, voilà ce qui émane de mon maître reiki Katy Laurence.

Je ne pourrai partager ici la totalité de ce qui m’a été transmis tant la richesse de cet enseignement est vaste et certainement pour partie indescriptible en mots.
Mais j’aime les mots, les mots sont une énergie alors voilà que l’écriture jaillit, au hasard de ce qui me vient.

Beaucoup diraient qu’un week-end, c’est court, ce n’est rien, si peu de choses peuvent être transmises.
Je dirais que le temps est bien étrange parfois.
Qu’il nous est possible de passer un temps infiniment long sur un apprentissage sans en retirer grand chose et de passer certaines minutes de notre vie décisives.
Question de ressenti, d’intuition, d’étincelle initiatrice et créatrice.
La connaissance n’est pas tant une question de savoir emmagasiné que d’expérience, de ressenti intense, de ces expériences qui ont laissé une empreinte profonde, puissante, réchauffante, exaltante.

Alors voilà, tout est relatif.
Le temps ce week-end est passé à une vitesse incroyable et pourtant je n’ai jamais ressenti à ce point la densité de cette vitesse.

∞ Le KI ∞

Et des images me viennent. Oui c’est cela, la vitesse du temps et pourtant un ressenti de densité, de la même manière que ce ressenti que j’ai découvert de l’énergie. Quelque chose de léger, d’infiniment doux et fort, subtil, “rapide” et insaisissable et d’une densité, d’une profondeur suprême.
Voilà donc ici ma première découverte. Le ressenti ou plutôt, la “conscientisation” de l’énergie, de cette énergie entre mes mains, la mienne, celle de mes sœurs de formation, celle du lieu.

∞ La bienveillance ∞

Voilà la première chose qui saute aux yeux: la bienveillance.
Bienveillance dans le lieu, sérénité, beauté du décor, richesse, vie, dans chaque petit détail de l’appartement où aura lieu la formation que j’appellerais plutôt initiation – invitation à être soi-même.
Bienveillance des élèves en formation. Étincelle de vie dans leurs yeux, sourire, regard perçant, enveloppant, sincère, touchant.

Bienveillance du maître reiki. Une infinie bienveillance.

Et ici, je voudrais développer cette bienveillance.
Katy insiste sur ce terme pour délivrer des soins reiki et pour ce qui est du regard à porter sur autrui.
Car la bienveillance pour moi implique beaucoup de choses.
Une richesse et une complexité derrière un terme si simple, si évident.
Nous dire d’être bienveillant, c’est nous rappeler à la tolérance et à l’humilité.
Deux termes fondamentaux pour toute personne sur ce chemin, toute personne qui ressentirait cet amour inconditionnel, parfois si fort qu’il en est si douloureux de le perdre, de prendre conscience qu’il ne peut être là tous les jours, avec chaque personne parce que nous sommes humains, incarnés et « imparfaits » (et pourtant si parfaits dans notre belle humanité!).
Tolérance pour nos sentiments parfois de rejet, de colère ou de jugement face à cette personne à qui l’on dispense un soin.
Tolérance pour les sentiments de la personne en face que nous percevons parfois si fort, de jugement, de colère ou de rejet.

Si l’on tolère et que l’on est conscient de la colère et de l’imperfection de la personne en face et qu’on est conscient de ces sentiments-là aussi en soi, alors on peut être bienveillant.

Humilité dans la reconnaissance de nos limites, humilité dans le soin que nous apportons à la personne.
Et ici j’en viens à une deuxième chose essentielle de l’enseignement du reiki.

∞ La neutralité ∞

La neutralité est étroitement liée à l’humilité et engendre automatiquement la confiance.
Le “travail” qui se fera au niveau énergétique n’est pas en nous mais passe par nos mains.
Le maître reiki, le praticien reiki est un canal. Par lui passe l’énergie universelle qu’il canalise, dirige vers la personne qu’il souhaite traiter.

Aucune intentionnalité. 

Je demande ce qu’il se passe si en délivrant un soin on se met à penser au repas qu’on va faire le soir, elle insiste et le reiki insiste là dessus: le travail se fait tout seul, l’énergie passe quoi qu’il arrive et elle ajoute: peut-être même que c’était dans l’ordre des choses que l’on pense à cela
Et cette précision signifie beaucoup, beaucoup.

Pour celui qui se trouve dans un monde de perfectionnisme, un monde de pression, de travail, du “je dois”, “je ne dois pas”, une tendance aussi de don de soi à l’extrême, jusqu’à l’excès de zèle, jusqu’à s’oublier, jusqu’à tomber dans deux extrêmes :
je me donne tout entier je suis vidé // je suis tout puissant, moi, mon égo peut tout faire pour aider cette personne-là, tout dépend de MOI; cette précision est primordiale.

Pour cette personne-là, et je pense que nous avons tous quelque part en nous cette composante d’excès de zèle, d’égo, de contrôle et de perfectionnisme, cette neutralité fait toute la différence, comme un déclic.

Imaginez-vous le soir, rentrant, vous administrant votre premier soin reiki – Là aussi est un point crucial, le reiki est avant tout une méthode pour prendre soin de soi! – sans toute cette pression classique du “est ce que je fais comme il faut? Ah, là je n’ai pas bien fait, etc.”
Imaginez à quel point cette neutralité calme le mental, la vague puissante qui se met en marche dans le: “est-ce que je fais comme il faut?”

Rendez-vous compte comme cette petite phrase nous emmène loin, très loin.

∞ Confiance ∞

Ici donc, neutralité, invitation à la confiance, confiance dans le ressenti, dans l’intuition, confiance dans cette énergie créatrice universelle qui est là, toujours, partout, même quand notre mental part, même si nous ne ressentons absolument rien en administrant le soin ou en le recevant.

Car rendez-vous compte! Croyez-vous que, parce que vous ne voyez pas ou ne ressentez pas quelque chose, de ce fait, il n’existe pas? Vous n’avez pas remarqué ce soir la lune dans le ciel, il n’empêche qu’elle était bien là!
Vous n’avez pas remarqué que vous respiriez pendant toutes ces années et pourtant, votre souffle est bien là.

Votre souffle vital aussi.

L’énergie, le ki, le chi, le prana, le mana quelque soit l’appellation que le mental lui ait donné, elle est là, présente, toujours, autour de vous, quoi qu’il arrive, quoi que vous fassiez, malade, fatigué, en joie ou dans une terrible colère, conscients ou pas de sa présence.
Quelle merveilleuse invitation à ce lâcher prise si salutaire!
Si salutaire pour l’homme d’aujourd’hui qui croit qu’il peut tout contrôler.

Alors, en ayant fait la formation, chaque fois que vous ferez vos soins, vous ressentirez cette confiance, ce lâcher prise.

Vous serez surpris de ce qui jaillira alors.

Δ… Le maître reiki n’est pas un magicien tout puissant détenant tout le savoir, c’est simplement un être conscient, bienveillant, ouvert à la connaissance, à l’intuition et au savoir. Il détient une partie du savoir et sait qu’il est impossible d’en détenir la totalité, il sait qu’il ne sait pas grand chose, il est humble, bienveillant et confiant et ces composantes-là effectivement lui confèrent de grands pouvoirs. …Δ

Comme je pourrai encore écrire mille et mille pages, je vais en venir à des choses qui me viennent spontanément pour finir, ces choses-là seront les plus importantes, sûrement est-ce là un enseignement aussi de Katy et du reiki.

∞ Ecoute ton intuition, soit à l’écoute des signes avec prudence et confiance (ne te jette pas aveuglément dans cette intuition ou ce signe, utilise ta capacité de raisonner et attend des confirmations de cette intuition).

∞ L’état d’équilibre parfait n’existe pas pour ce qui vit: c’est un état de déséquilibre constant qui cherche constamment à s’équilibrer. Penser pour cela à l’image de la marche à la fois stable et instable: un pied puis l’autre.

Et quel est cet équilibre dont a besoin l’humain, l’humanité toute entière?

La tête dans les étoiles, le soleil dans le cœur,  les pieds sur terre.

Voilà la phrase fondamentale (citée par Katy) qui résume bien le reiki et certainement toute discipline “holistique” vers laquelle vous vous dirigerez spontanément dans votre voyage.
Il s’agit de chercher à équilibrer constamment (et accepter aussi un gros déséquilibre ponctuel qu’on ne peut éviter et qui a sûrement un sens) ces trois tendances inscrites en tout humain:

Parfois il s’envole “trop” vers le haut, il y perd son ancrage, son incarnation, son contact avec sa chair, son corps, ses racines.

Parfois son cœur se glace, il y perd tout cet amour merveilleux que tout humain porte en lui.

Parfois, il oublie ses rêves, la lumière, le divin, la perfection, les étoiles, cette étincelle, ce sens indispensable à notre vie humaine.

Et alors que vous serez sur le chemin, que vous aurez initié ce voyage, vous partirez dans un sens, le ciel, puis dans l’autre, la terre; puis votre cœur battra à tout rompre, vous serez assaillis par les doutes, les peurs, vous aurez la nausée, vous vous sentirez exalté, épuisé, régénéré et vous vous tournerez vers ces disciplines, et le reiki en est une bien particulière et merveilleuse, qui vous aideront dans ce merveilleux et troublant voyage.

Et si vous avez peur, peur des sectes, peur de ce ciel, pensez à ce qui est juste pour vous, à ce que vous ressentez profondément juste. Voilà un autre enseignement de Katy.
Pensez à cette justesse en votre cœur et à la bienveillance.
Cette discipline vers laquelle vous vous tournerez, pour vous-même ou en tant que thérapeute, vous semble-t-elle juste?

Pouvez-vous sentir la justesse, la bienveillance, la confiance et la prudence?

∞ La gratitude ∞

Je terminerai ce texte par un autre enseignement fondamental du reiki: la gratitude.

Ici j’exprime ma gratitude, mon profond remerciement envers mon maître reiki, envers mes sœurs de formation, envers mes proches et tout l’amour qu’ils me portent, envers ces personnes que je croise chaque jour et qui m’offrent leur sourire, envers ces personnes que je lis et qui font grandir ma connaissance et mon cœur, envers ceux qui crient leur colère, leur rage ou leur tristesse, ceux qui expriment leur amour, ceux qui rayonnent.
Gratitude envers la nature, gratitude envers cette lumière, cette énergie que je ressens si fort, gratitude envers la vie qu’il m’est donné de vivre.

Merci

A lire également, avant même que me soit venue l’idée de me tourner vers le reiki, cet article écrit précédemment: Sectes à l’hôpital ou évolution vers une médecine de l’humain?

Publicités

2 réflexions sur “Rencontre avec le reiki

  1. Article super complet!! tout y est! On pourrait juste poursuivre avec la possibilité de poursuivre seul par la méditation.
    Merci pour cet article en tous cas.

    • Bonjour Gisèle, je te remercie ! 🙂
      Oui, pour moi le reiki (que je pratique tous les jours sur moi) est une sorte de méditation, un moyen de plonger naturellement en état de méditation, entre autres.
      Quel outil fabuleux…!

      belle journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s