Ce qui nous relie

religere0008

Il faut que tu comprennes,
il faut que tu écoutes,
cette chose,
qui vous rapproche,
qui vous relie,
ne vois-tu pas qu’il s’agit de la même chose?

Celui-là Le vit dans sa musique,
celui-là Le vit dans son écriture,
celui-là Le vit dans sa peinture,
celui-là Le vit dans l’ésotérisme,
celui-là Le vit dans sa religion
celui-là le vit dans son amour,
celui-là Le vit dans la nature,
celui-là Le vit dans l’autre,
celui-là Le vit dans sa science, son étude,

Celui-là préfère le sentir,
celui-là préfère le percevoir,
celui-là préfère l’expérimenter,
celui-là préfère le penser,

Alors tu crois qu’il faut le sentir,
alors tu crois qu’il faut le percevoir,
alors tu crois qu’il faut l’expérimenter,
alors tu crois qu’il faut le penser,

Ceui-là se perd,
celui-là prend garde à ne pas se perdre.

Qui trouve?
Qui est dans le vrai?

Dis-moi,
en toute sincérité,
crois-tu que TU es dans le vrai?
Crois-tu que celui-là se trompe,
ne vois-tu pas?
Ne vois-tu pas cette richesse?
Toi qui penses, tu ressens et tu ne le sais pas,
toi qui ressens, tu penses et tu ne le sais pas,
toi qui comprends, tu perçois et tu ne le sais pas,
toi qui ne comprends pas, tu comprends et tu ne le sais pas
toi qui perçois, tu sais et tu ne le sais pas,

Ouvre-toi à cet autre,
Apprends de lui,
tu découvriras que tout cela,
tout cela est en toi.

Sens avec l’autre,
Cherche avec l’autre,
Perçois avec l’autre,
Pense avec l’autre,
Perds-toi avec l’autre,
Protège-toi avec l’autre,
Souffre avec l’autre,
Souris avec l’autre,
Aime l’autre.

Toi, le bouddhiste,
toi le chrétien,
toi le juif,
toi le musulman,
toi l’athée,
toi le païen,

Partage, partage cette belle diversité,
partage cette unité,
cette “université”, l’unité dans ce tout qui nous unit,

qui nous relie, toi, moi, Lui.

Publicités

2 réflexions sur “Ce qui nous relie

  1. Très beau poème…pour faire court, en somme ce qui nous relie, c’est d’abord l’amour. Amour pour soi, pour cette humanité parfois boîtante, pour une planète qui pleure son agonie, pour un enfant trop loin qu’on ne peut serrer contre soi…et tellement encore. En fait, nous sommes tous reliés par l’immensitude de nos êtres…comme ces particules de l’Univers qui sont minimes, mais qui regroupées deviennent une force incroyable! Merci pour ce texte-poème et au plaisir de te relire plus bientôt. Bisous.

  2. Merci et encore MERCI Delvina.
    Et… Tu vas peut-être rigoler mais tu me fais réaliser que j’ai écrit un poème, ça me fait bizarre, je n’aurais jamais pensé écrire un poème il y a quelques mois en arrière… ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s