Paroles d’enfant

Ce matin, j’ai mal à l’oreille maman,
voilà que tu me forces maintenant à mettre ma veste,
je n’ai jamais froid maman, dans mon cœur d’enfant,
dans cet endroit fermé oui, j’étouffe, maman,
ma classe, mon école,
plongée au cœur de cette agitation,
et ce bruit… Mon dieu, tout ce bruit !
Et il y a ces choses que tu me dis que je ne comprends pas,
au plus profond de mon cœur,
alors que je demande à ne pas y entrer aujourd’hui,
je ne me sens pas la force, là tout de suite, d’entendre, d’entendre tout ce bruit.
Avec ces yeux, cette voix soudain que je ne connais pas,
tu me dis : « ah non, c’est fini maintenant ça, tu es habituée maintenant, tu y vas ! ».
Mais maman, je ne peux m’y habituer, je ne veux pas,
pas aujourd’hui, je t’en prie
et tu resserres ma veste autour de mon cou,
mais maman, j’étouffe là, je ne comprends pas...
Et cette voix encore que je ne connais pas : « tu as mal à l’oreille tu gardes ta veste ! ».
Qui es-tu inconnu qui prend place dans le coeur de ma maman,
Qui es-tu ?
Hier encore nous jouions ensemble avec ma maman,
avec ses yeux remplis d’étoiles d’argent,
et nous préparions ensemble ce déliceux gâteau,
et nous courions autour de cet arbre à qui je parle,
et nous mettions de l’ordre, ensemble dans ma chambre,
et tu m’embrassais et on rigolait !
Qui es-tu, qui es-tu ?
Ce matin je pleure maman, dans mon cœur d’enfant.

« Maintenant tu arrêtes, tu entres en classe et sois sage ! »
Oui maman, je serai sage maman.

∗∗∗

Aujourd’hui tu me tapes maman
pour que je mette ma veste maman,
je m’amuse, je cours,
je n’ai jamais froid, maman, dans mon cœur d’enfant,
tu me rattrapes,
est-ce que je souhaite recevoir la fessé devant tous mes amis ?
« Tu vas encore attraper froid ! » me dit cette voix que je ne connais pas…
Attraper froid…? Les grands sont bien marrants, attraper le froid !
Elle veut dire quand mon nez et mes yeux coulent,
moi je dis toujours que c’est mon cœur qui pleure,
oui je pleure de toute cette peine,
cette peine dans mon cœur
cette peine dans les cœurs
que personne n’entend…
Mais ce n’est pas grave maman, tant que je garde mon cœur d’enfant,
tant que je garde mon cœur d’enfant.

Je remercie tous les enfants pour leur sagesse, leur bonté, leur innocence et leur grand cœur, puissions-nous accepter de nous laisser guider par eux, puissions-nous les élever, oui, les élever en écoutant leur cœur, en écoutant notre cœur.

Publicités

2 réflexions sur “Paroles d’enfant

  1. une mère fait attention à son enfant et elle ne veut pas qu’il soit malade et elle le couvre et elle l’envoie à l’école en lui disant d’être sage une maman bien attentionnée et elle devrait l’expliquer à son enfant

    • Bonjour Flipperine, bien sûr qu’une mère fait attention à son enfant !
      Nulle critique ou raisonnement dans mon texte, c’est sorti comme ça et je peux te dire que je suis la mère et l’enfant ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s