Nous sommes tous reliés

Ce jour-là je ne suis pas au courant,
je n’allume pas internet, je ne regarde pas la télé.

Me voilà soudain happée,
une colère monumentale s’empare de moi, une énergie si dense,
je ne comprends pas.
Je  suis allongée sans parvenir à me lever,
je cherche encore à comprendre,
avec mon mental limité,
mon égo à moi,
self centered, besoin de temps encore, pour apprivoiser tout cela.

Mais là, quelque chose me dépasse, quelque chose me surpasse,
quelque chose me submerge,
torrent de larmes, de cris, de douleur,
mon âme souffre, mon âme est au bord du gouffre,
mon corps pris soudain de frissons, de visions, de pulsations et de soubresauts.
Allongée dans mon lit, je passerai cette journée atterrée, à alterner débordements, désespérance, colère avec amour, méditation et prières.
Et puis, le lendemain, j’ai enfin su et j’ai prié, me joignant à d’autres.

Humain, ô toi mon frère,
ne vois-tu pas que nous sommes tous reliés ?

Nous sommes tous reliés,
ce n’est pas un concept abstrait,
c’est quelque chose de tout à fait vrai, concret.
Chaque fois que tu te mets en colère,
c’est l’humanité toute entière qui brûle,
chaque fois que tu te désespères,
c’est notre foi qui se consume.
Chacune de tes actions est vouée à l’humanité
chacune de tes pensées,
comme une ondée, traverse toute l’humanité,
vague de plaisir, de volupté,
de douceur et de gaieté,
vague d’horreur, de putréfaction, de colère et de vanité.

Tu as soif de justice mais cette justice, que tu cherches à l’extérieur,
ne sais-tu pas qu’elle se trouve dans ton cœur ?
Que chaque fois que tu l’appelles,
ici, là, dans ton cœur,
elle se dévoile et t’apaise, apaise toute l’humanité.
Si tu fais du mal à l’autre, c’est d’abord toi que tu blesses.
Si tu juges l’Autre, c’est avant tout toi que tu juges.

Le sais-tu, ô cher humain que chacune de tes pensées d’amour
est comme une caresse, à ton amie, à l’inconnu, à cet oiseau, à la terre entière ?

Je t’en prie, juste pour aujourd’hui, juste pour aujourd’hui,
libère-toi de la colère,
libère-toi de la peur,
use de cette merveilleuse énergie,
elle est infinie, un si grand pouvoir, là, entre tes mains,
dans ta peau,
dans tes yeux,
dans ton âme,
que tu peines à voir,
dont tu te détournes, si souvent,
alors que tes émotions t’emportent,
et le tourment, extérieur, reflet de ton tourment intérieur.

La bombe humaine, tu la tiens dans tes mains,
la bombe humaine, c’est toi elle t’appartient.
Qu’en feras-tu de cette bombe humaine ?
Destructrice de ton humanité, de toute l’humanité
ou au service d’un monde de paix ?

 

 

Publicités

2 réactions sur “Nous sommes tous reliés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s