Courage

Ça fait longtemps que j’ai pas écrit, alors que je brûle de vous dire…!
II s’est passé tout tout plein de choses dans mon fabuleux voyage et avant de réussir à rassembler mes idées pour transmettre, partager, j’ai envie de vous dire « quelques » (:D) mots.

Je voulais vous dire de garder le cap car ce voyage est vraiment difficile, cela demande du courage, de la patience, de la persévérance, de la force aussi pour épurer, transformer, démolir et reconstruire tout un tas de choses.
Et du repos, beaucoup de repos.
Et de la bienveillance, n’ayez pas peur d’en user et d’en abuser à votre encontre !
Ce que vous êtes en train de faire est merveilleux, vous évoluez, vous évoluez dans un monde où beaucoup de choses autour sont figées, sclérosées et vous êtes sensibles à cela.

A vrai dire, vous êtes très sensibles, depuis toujours mais personne ne vous a appris à gérer cette sensibilité, ni même à la valoriser.
Vous avez des perceptions, de belles perceptions mais personne ne vous a appris à les intégrer dans votre quotidien, dans ce que vous êtes.
Vous sentez la peur tout autour, la colère, les mensonges, cela vous transperce le cœur et vous avez tendance aussi à absorber ce genre de sensations ce qui vous fait soudain vous sentir vidés, désespérés voire en colère et ce, sans aucun motif apparent.
Vous tanguez au gré de ce que vous ressentez, dans un sens, dans l’autre sans trouver de point d’ancrage.
Cela vous fait d’autant plus peur et vous pousse à vous protéger, vous retrancher dans la solitude, la différence.
Vous avez une conscience déchirante, une lutte incessante se fait en vous constamment, à l’image du monde où les hommes se font la guerre.

Non vous n’êtes pas malade, anormal, vous êtes un cruel reflet éclatant de ce monde.

Vous vous mettez la pression que vous sentez tout autour alors même que vous essayez de vous en libérer mais vous doutez, constamment, est-ce juste ? Est-ce juste ? Ne suis-je pas en train de me tromper ? Comment connaître la vérité si je suis seul à la chercher ?
Vous sentez aussi l’amour, la lumière.
Souvent, parfois, une grande joie (et le mot est faible pour certains !) vous transporte, vous submerge même, sans même savoir pourquoi.

Vous savez que vous avez le plus grand des pouvoirs mais vous en doutez et vous en avez peur.
Vous savez que ce que vous voulez exprimer est juste mais ça vous fait peur et vous vous comparez au reste du monde et vous vous dévalorisez.
Cette dévalorisation tantôt vous écrase tantôt vous fait vous sentir supérieur mais vous savez que ni l’un ni l’autre ne vous fait du bien.

Vous êtes en train de travailler dur pour incarner ce que vous êtes, pour accomplir ce que vous êtes venus faire sur terre mais ce travail soudain se perd et se confond avec celui tout autour qu’on vous a appris, les épaules courbés sous les coups et la pression…
Vous êtes en train d’apprendre à maîtriser ce que vous êtes, à vous défaire de ce que vous avez appris mais cette maîtrise soudain se mue en contrôle à l’image de ce que vous sentez autour, en cuirasse rutilante que votre corps, votre cœur ne peut supporter, cela vous le savez…

A tous ceux qui sont du voyage, qui cherchent ce qui les anime au fond, qui cherchent à évoluer, se libérer.
Cela prend du temps, demande de la patience, du travail et de la persévérance, tenez bon !

Le monde a besoin de vous, aussi, car oui, vous aussi vous faites partie de ce monde. 🙂

Séchez vos larmes, jetez ce désespoir qui ne vous appartient pas, jetez cette peur qui n’est qu’un puissant champ énergétique auquel vous êtes sensible.
Là, revenez dans votre coeur comme vous savez le faire, là où tout est clair, laissez vous guider et poursuivez, avancez !
Ne vous perdez plus en prises de tête, en jugement de ce que vous êtes !

J’ai fait ce long, merveilleux et terrifiant voyage et je vais revenir ici partager, témoigner, témoigner de ce monde, témoigner du nouveau monde, celui que vous sentez mais sur lequel vous doutez.
Ce paradis dont nous parlent les toltèques existe, ce n’est plus d’espoir dont je parle mais d’expérience.

Le chemin n’est pas sans fin, en tous cas pas la souffrance, la torture, le ballottement, le doute constant.

J’aimerais lui donner un autre nom à cette partie du chemin harassante, celle dont on ne voit pas la fin, celle dans laquelle peut-être certains errent, bloqués, cet entre deux où l’on se fait la guerre… Cette partie-là du chemin que vous vivez peut-être, on pourrait l’appeler, le purgatoire, le défrichement, rhhaaaa je ne sais pas encore ! Mais qu’importe.

J’aimerais vous donner une image qui me parle.
Imaginez cette terre hostile, sauvage, dangereuse que vous vous apprêtez à traverser. Personne ne l’a jamais foulée. Des bêtes énormes et terrifiantes y vivent. Là bas, le goudron n’existe pas, aucun panneau de signalisation, il y a des gouffres, du brouillard et des conditions atmosphériques capricieuses et imprévisibles…
Votre cœur vous a dit qu’au loin il y a avait de beaux rivages, une plage magnifique, un grand soleil, un véritable paradis sur terre. Il vous guide.

Rahhhha là làààà Elise, tu nous parles des vieux mythes-là, de belles légendes !

Mais oui, c’est vrai , ces textes dont on nous parle de manière si froide, si peu vécu à l’école, ouais ouais, je m’en rappelle, avec cette ironie que j’exécrais, cette suffisance du cerveau intelligent qui analyse ce qui ne s’analyse pas, bordel !
Pardon… J’ai récemment appris à exprimer mes émotions… 🙂

Sauf que ce ne sont pas des mythes, cette terre que vous cherchez, votre terre existe, OUI ELLE EXISTE mes amis, si vous ne vous faites pas encore confiance, faites moi confiance, là, pour poursuivre et traverser le plus gros, le plus effrayant, le plus rebutant, cette partie, là, devant laquelle vous bloquez, vous hésitez, tremblant, frissonnant.

Je vous en prie, ne demeurez pas bloqué en ce lieu à jamais, ce serait tellement dommage…!
Posez-vous, observez d’un autre œil, il y a peut-être une barque que vous n’aviez pas remarqué, là, pour traverser…

Vous devez voir ce qu’il y a après, oui, vous savez, ce truc auquel on n’ose pas croire, ce rêve, là logé au creux de notre ventre qu’on n’oserait pas même exprimer……
Vous regardez, en arrière, en avant… Et après ? Est-ce que tout cela est vrai… ?

OUI OUI OUI.
Et je reviendrai vous en parler, ô oui, patience….
Mais en attendant…. Poursuivez !!!

Patience, confiance, bienveillance, tolérance, force, travail sur vos croyances ! Mais par pitié ne travaillez pas contre vous !!! 🙂

Publicités

11 réactions sur “Courage

  1. Hello Elise

    En effet, quelle belle aventure… mais quelle difficile aventure aussi! ce qui en fait aussi tout son intérêt…
    Obligé de traverser les tempêtes de l’âme pour mieux se connaitre, obligé de se faire souffrir pour se reconstruire…
    Et pire, plus on avance, plus la progression est difficile car on doit creuser toujours plus profond et au plus profond, la roche est plus dure (les dernières résistances du corps et de l’esprit)…

    Mais cela ne doit pas décourager, bien au contraire, motiver les plus curieux, ceux en quêtes de découverte…

    Et bonne année à tous!

  2. accepter ce qui est… cheminer vers soi-même… loin de sa zone de confort… malgré encore quelques cailloux à polir dans ses chaussures… vivre le présent en pleine conscience… être… juste soi… se comprendre pour mieux appréhender le monde… ici-bas et bien au-delà des étoiles… lumineuse année Elise !

  3. Pingback: Une fenêtre d’espoir | La vie d'un bipolaire

  4. Bonjours Élise
    Je suis ébloui par votre voyage j’ai l’impression qu’on n’a les mêmes ambition et c’est vraiment dur d’être ce que on n’est des enfants de lumière
    Qui croit en ce qui ressentent au plus profond de soi mais c’est pas facile de partager ces conviction souvent ont nous mal même et nous traite d’illuminer..mais la question est!!qui est vraiment illuminé puisque nous ressentons nos semblables et échangé nôtre onde positive pour une embrasser ce monde malheureusement endeuillée et endormie sur la vie..je vie avec la lumière céleste aujourd’hui et pour toujours et sur mon chemin je partage tout avec amour et paix je vais mettre votre voyage sur mon mur Facebook la paix au monde et liberté d’expression…peut-être je vous verrez un jour
    Bonne journée de lumière dans votre coeurs et chemin namasté 😍 Amen 😍

    • Bonjour Nathalie, merci de venir commenter ici !

      Oui, c’est pas tous les jours facile mais je crois vraiment aujourd’hui que nous devons faire ce travail avec « les autres », plus ancrés, en transmutant notre colère, notre incompréhension en confiance, en Amour que nous connaissons si bien, pas seulement celui que nous cultivons déjà (faire des bisous, des câlins et dire des mots d’amour) mais celui que nous devons apprendre aujourd’hui : la compassion, la présence et l’accueil, de nous-même, dans tout ce que nous sommes, y compris nos peurs, blessures et colères ; et bien sûr, acceptation de l’Autre.
      Acceptons et œuvrons à cette prise de conscience qui demeure étrangère pour certains (et ne les blâmons pas pour cela !), apprenons des autres aussi.
      Nous sommes faits pour nous réunir et ensemble élever le monde, le transformer.

      Je t’envoie aussi toute ma lumière belle Nathalie,
      à bientôt, ici ou ailleurs :-),

      Elise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s