Le deuil

Comme vous le savez, ma vie a pris un tournant décisif ces derniers temps et franchement c’est un peu un mélange d’X files, de Matrix et d’exorcisme à la maison, avec en fond La petite maison dans la prairie dans le genre très Bisounours…
Oui oui, je vous assure, tout cela en même temps, c’est possible et c’est le sort qui vous attend si vous franchissez l’ultime barrière de votre voyage…. 😀
Vous êtes prêts…??!!! Parce que là j’ai envie de pousser un petit coup de gueule, oui je sais, ça aussi c’est nouveau, quand je vous dis que ma vie a pris un tournant…

Quelqu’un a-t-il déjà témoigné de la difficulté que c’est de croire, de savoir qu’il y a bel et bien quelque chose après la mort mais pour de bon…!?

L’autre jour, une maman me dit : “je préfère être comme moi qu’être comme vous” (elle était très stressée, les enfants le sentaient, et s’agitaient et elle leur criait dessus en se demandant comme cela se faisait qu’ils étaient si “mal élevés”, je lui ai dit que les enfants sentaient son stress… Oups…)
Bref, toujours est-il que je me suis dis : “putain mais elle a raison…!”

Et là ben j’en viens au deuil à proprement parler.
Parce que c’est vrai quoi, moi à la base, je cheminais pour le bonheur, la simplicité, et il faut bien l’avouer aussi pour être une super héroïne, une Wonder woman comme celle de mon enfance avec les jolies étoiles sur son short et le magnifique serre-tête. 🙂
Une partie de moi s’imaginait devenir enfin comme les autres, pouvoir faire la fiesta sans me sentir fatiguée ou épuisée ou même chialer, tiens, je m’imaginais ne plus chialer… Ah là lààààaaaaaa. Et encore beaucoup d’autres choses !

Nan mais ça va toi là, le grand gourou sage qui te dit “non mais n’importe quoi, moi non”, je te parle ici de ce qui se dit pas, de ce truc là relégué sous le tapis que la pleine conscience et la guérison déterre au grand jour ! 😛

Je veux dire, je me suis retrouvée non seulement à dix fois plus chialer mais en plus à me découvrir angoissée et même stressée par moments et même, en colère, de ces rages capables de détruire la terre entière et je me suis vue rejouer la scène de l’Exorciste, le vomis vert en moins…
Moi qui ne connaissais ni l’angoisse ni la peur ni même la colère…!
Et en plus, j’ai besoin de repos régulièrement.
Ah et aussi je rote dix fois plus qu’avant et à la manière de Shrek, on a eu beau me dire que c’était un truc de guérisseur, c’est quand même la honte…
Et l’autre jour, je me suis retrouvée à hurler et virer de chez moi (impensable ma parole…!) mes frères et sœurs et mes beaux parents, qui étaient en train de discuter de trucs assez glauques que je n’ai jamais supportés avant (ouais mais avant, j’encaissais, je me taisais au moins, je me prenais pas la honte…!) genre : “ouais et même que maintenant ils prennent du viagra à 18 ans !” Ça a été la goutte d’eau. 

Mon dieu… Mais qui je suis…???!!!

Un peu plus tôt dans la journée, mon fils me dit que ma mère – décédée il y a 10 ans – est régulièrement auprès de moi et qu’elle lui parle aussi à lui régulièrement…
Et là je pleure de joie, de libération, je suis la plus heureuse de la terre entière !!!!!

Et puis… Ce soir, à nouveau, j’me dis… Rahhhhha là lààààà mais franchement, c’est lourd cette responsabilité. Le truc quoi, de l’évolution, nous sommes sur terre pour évoluer. Le truc de se dire que ça s’arrête jamais, non mais vous imaginez…???!!! Mais c’est énorme. Non mais franchement, c’est ENORME. Je comprends que beaucoup se détournent de cela, ça fait un choc quand même.

C’est un deuil.
Ce chemin de connaissance. Ce chemin de sagesse.
C’est un deuil, vraiment.
Je ne suis plus une enfant. Je ne fuis plus. Je fais face.
A la mort.
Au mal.
A l’angoisse et la peur.
A l’infini, l’éternité, le mouvement permanent aussi.

Je suis responsable. De chacun de mes gestes, de chacune de mes paroles.

Arg je vous vois venir, me raisonner : “non mais Elise tu sais bla bla bla bla blaaaaaa”.
Arrêtez ! Je connais ces voix, je les ai moi aussi je ne veux pas les entendre là ! C’est à d’autres que je donne la parole aujourd’hui, elles font aussi partie de moi.
Celle-là qui a peur. Celle-là qui frissonne. Celle-là qui jure et qui crie.
Vous le savez, je les aime toutes ces parties. Je suis Humaine avant tout et j’ai un amour inconditionnel pour tout ce qui compose l’humain.

Alors voilà. Ce soir j’ai peur. Ce soir je ris un peu aussi.
Ce soir j’ai le cou tordu.
Ouais, y a un truc qui passe pas là dans ma gorge arg, je peux tout sentir avec netteté maintenant, ça aussi merde c’est pas facile, cette conscience ! Ça me fait penser à Matrix, au moment où on lui retire le tuyau pluggé dans son cou… Celui qui le reliait à la Matrice.

… Mon dieu… Et si j’vous dis que malgré tout ça, non, avec tout ça… je suis la plus heureuse de la terre…???!!!
Alors… Mais alors…. C’est ça le bonheur….?????????
Ce qui me met très en colère là franchement, c’est de pas pouvoir vous l’expliquer car moi-même je n’en ai pas la moindre idée du pourquoi.
Et franchement ça me perturbe mais c’est fichtrement vrai, on ne peut plus vrai et ici et maintenant je peux pas vous l’expliquer.

Le pourrai-je un jour……? L’Amour à l’état pur est un truc qui ne peut se dire, il se vit ô oui !

Publicités

2 réactions sur “Le deuil

  1. Hey! j’adore ton texte! un brun de vulgarité bordel de merde c’est bon ça!

    pour être sérieux 2 secondes, je me sens d’un coup moins seul car malgré tout le travail que je fais sur moi (lectures zen, méditation, ouverture d’esprit etc.) je culpabilise de ressentir encore de la colère sur certains sujets. Je me disais donc souvent que je n’étais surement pas fait pour mener une quête spirituelle, que la colère, mais aussi la souffrance, la tristesse etc. était dans ma nature. Mais quand je lis ton texte, je me dis que finalement, je ne suis pas seul à avoir ces ressentis émotionnels, à avoir, par exemple, encore plus de colère qu’avant ma « transformation » (certains sujet m’énervent ou m’attristent encore plus maintenant qu’avant, surement parce que je me sens plus concerné).

    Bref, laissons place aux émotions, parfois, elles nous guident!

    • :-))))))))
      Oui OUI le Phoenix !
      Comme je suis heureuse de ton retour…!!!!
      Et ça ne fait que commencer… 😉

      Être Humain signifie, entre autres et je le découvre, être conscient de ses ressentis, de ses émotions, de la douleur, de manière très subtile. Il reste à ces humains conscients à apprendre à gérer leur humanité au quotidien, l’accepter, se libérer de tous ces carcans de culpabilité, mais aussi, et c’est la partie importante, la partie fun, découvrir leurs supers pouvoirs (pas ceux que l’on croyait au début) que cette conscience permet.
      C’est ce qu’on commence à faire à la maison, c’est juste génial.
      Excuse-moi de répondre si tard, j’ai eu un épisode éclair de grippe (et oui, quand je parle de supers pouvoirs… :D), et aussi j’ai petit Luc en vacances.

      Mille mercis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s