La reconnexion profonde, journal d’ouverture de perceptions

C’est important je crois de partager ces ouvertures de perceptions qui, non seulement sont amenées à se déployer naturellement chez un grand nombre d’humains mais aussi qui demandent à s’ancrer et s’intégrer chez ceux qui les refusent depuis longtemps, avec, à la clé, des maladies psychiatriques, ou de grandes résistances et donc de grandes souffrances là où une joie simple cherche à rayonner.

Ces derniers jours ont été d’une richesse incroyable.
Je recouvre mon identité, lumineuse, multi-dimensionnelle, qui Je suis, ce que je suis venue faire sur terre.
C’est la reconnexion avec cette partie taboue, utopique, incroyable, celle qui clashe tellement avec tout ce que l’on croit, tout ce qu’on a appris sur ce que nous sommes, sur la matière.
C’est l’affaire de toute une vie et ça n’en finit jamais la découverte de soi » ou « la vie après la mort demeurera à jamais éternel pour l’être humain » qu’on nous dit ! Ah ben heu, c’est-à-dire que… Ben non en fait. Évoluer, oui, le reste et bien, est tout à fait possible.

Il m’aura fallu un long et patient travail pour enfin accueillir cette partie de moi.

Je me rappelle au début, alors que j’utilisais le Reiki, comment celui-ci était passé au crible de ma raison, de mes croyances, de mon grand grand savoir, toutes ces lectures…
Chaque fois que l’énergie agissait de manière flagrante, désarmante, je ne pouvais l’accueillir totalement tant cela clashait avec une partie de moi qui ne comprenait pas et surtout, qui avait peur de croire à ces sottises, ces “enfantillages”, ces croyances ridicules, faites pour les naïfs.

Et pourtant, mon cœur et ma lumière grandissait.
Et, aux côtés de ces voix qui luttaient, contraient, jugeaient, critiquaient, il y a avait mon cœur qui me soufflait de poursuivre, que c’était peut-être bien réel, cette voix si forte en moi, enfant, qui me soufflait que tout est magique, que tout est possible, celle qui faisait que chaque matin je cherchais sous l‘oreiller ma baguette magique, je savais qu’un jour elle apparaîtrait. 🙂

La voici. Elle n’est plus tellement ce que j’imaginais et… elle n’est pas si différente que ça.
C’est le continent infini de mes possibilités qui s’ouvre à moi. Avec bien sûr, de l’appréhension et un sentiment de responsabilité, aux côtés d’un amour, oui un amour sans limites à faire rayonner.

Il m’aura fallu des dizaines et des dizaines d’expériences désarmantes avant que j’accepte d’abord d’accorder un petit crédit à cela, l’existence, déjà d’une énergie, tout autour, dans tout l‘univers et dans l’humain. De l’amour partout, tout autour…!
Alors même que j’aspirais à aimer de tout mon être, comme une respiration essentielle, essentielle !
Quand j’y repense… Il ne nous faut pas tant d’expérience pour affirmer des choses en accord avec nos croyances…!

Mais faisons un saut, ce chemin vous le trouverez ici, sur Voyage au cœur de l’humain dont voici un extrait du deuxième texte, écrit en 2013 :

https://voyageaucoeurdelhumain.wordpress.com/2013/01/24/en-quete-dinformations/

“A toi, mon autre, mon messager. Qu’as-tu à me dire? Oh attention, moi vivant je ne tomberai jamais fou. Je veux bien te donner une chance de t’écouter, de te faire confiance mais il faudra pour cela que je trouve des appuis, des appuis sérieux, scientifiques, rationnels. Parce ce que ce putain de bordel que tu instaures dans ma vie m’a l’air de tout sauf de quelque chose de logique, rationnel et je ne veux pas sombrer dans le délire. Je dirige ma vie moi, je la contrôle. Je m’informe.”

Il me les fallait ces appuis, il me fallait, cette expérience, pour ne pas m’effondrer de terreur ou sombrer dans la folie.

J’ai fini par accepter le fait qu’il y ait une énergie tout autour de nous et en nous. Quand vous posez vos mains sur vous et que vous sentez littéralement que ça bouge à l’intérieur, vous commencez à “y croire” et je peux vous dire que mon cerveau fonctionne à mille à l’heure depuis toujours et que je connais sur le bout des doigts l’effet placebo et l’auto suggestion (qui, soit-dit en passant, ne sont pas la preuve de la non existence de ces faits mais bien plutôt de notre incroyable pouvoir non encore manifesté :-)).

Mon cœur aussi est très fort, depuis toujours et petit à petit, ce ne sont pas tant des confirmations intellectuelles (celles-ci étaient là, toujours mais on n’enterre pas une croyance seulement avec l’intellect, il est trop écrasant) que quelque chose qui a grandi en moi, la place prise, et accordée à mon cœur, à mon intuition, profonde, à mon amour, grandissant.

Mon contact avec le Reiki a été bouleversant. Ce n’était pas seulement physique, c’est toute ma vie qui a pris un tournant. Un tournant magnifique, sublime, régulièrement saboté, toujours par moments, par ce doute, constant, cette remise en question de tout, de tout, constamment.

C’est difficile parce que bien sûr, cette remise en question me permettait d’aller loin et de repousser toutes les limites, toutes les croyances. C’est elle aussi qui m’a permis tout ce chemin. Petit à petit je réalisais qu’elle devenait une torture, pour moi, pour ces auteurs, que je lisais et dont je sentais la peine, le manque, le cri, intérieur.

De ceux dont l’absence du cœur laisse un vide, cruel, amer, sec, aride, infernal.

A un moment déterminant, crucial et très très difficile, il m’a fallu m’engager, oser, y aller. Mon cœur me le soufflait. J’avais compris que nous étions les créateurs de notre réalité, que je créais, à chaque instant ma réalité.
Cette compréhension profonde m’a permis d’affronter pour de bon ma peur… de m’influencer…!
J’avais peur de me laisser aller à croire, à dire, même, ne serait-ce que des mots sur la vie après la mort. Peur de m’influencer, de devenir crédule et de sortir de “la vérité”.

Jusqu’au moment où j’ai compris qu’il y a avait une infinité de vérités selon où on se situait, selon ce que l’on choisissait de croire.
Nous sommes les créateurs de notre réalité.

Et c’est notre vérité que nous avons à faire vivre.

La vérité que mon cœur me criait était que notre potentiel était infini, notre amour rayonnant et irradiant, mon Voyage au cœur de l’humain m’avait révélé un trésor sublime, logé dans le cœur de chaque être humain.

Mais le reste, les “esprits”, les “théories new age” et tout ce qu’on entendait me laissaient méfiante et dubitative.
Jusqu’à ce que je rencontre et lise des personnes que je sens proches de cœur, qui me permettent de commencer à ancrer cette idée.

Il faut dire qu’alors, ce n’est plus ma raison qui m’oriente mais ma boussole intérieure, très puissante aujourd’hui, à laquelle je ne peux plus déroger !

Je découvre alors tout un monde, précis, détaillé avec des personnes ancrées, qui partagent ce que je ressens comme étant vrai dans mon cœur.
Ce ne sont plus des auteurs ou des personnes que je sens lointaines ou bizarres, non, celles-ci sont comme moi, ont des enfants (non pas qu’il faille avoir des enfants hein mais je parle ici des croyances populaires) et rayonnent d’un amour et d’une joie enfantine, qui contrastent avec le cynisme, le combat, la fermeture et la tristesse que je sens chez d’autres humains.

Je comprends que ça fait partie de ce que je suis.

Je poursuis mon voyage, je découvre des peurs ancestrales, monumentales, à tel point que je ne sais pas si je serai en mesure de les surmonter…
Ce domaine, les esprits, les capacités extra sensorielles soulèvent en moi quelque chose d’indicible, comme la pire des pires choses à faire vivre.

Mais je suis voyageuse, je suis courageuse !

Alors j’y suis allée, avec ma lumière, ma pelle, ma force, ma vulnérabilité.
J’y suis allée tout doux : voyages initiatiques en mon cœur, rencontres, livres qui viennent alors tout naturellement à moi (nous sommes les créateurs de notre réalité et attirons à nous le reflet de celle-ci) pour me permettre d’intégrer mes visions et découvertes, j’ai respecté mon rythme, j’y suis allée petit à petit avec, aux côtés de la peur, une joie grandissante, bondissante, pétillante !

Et en effet, ce sont d’abord les “dons” de mon petit garçon qui se sont dévoilés et manifestés (je ne les détaillerai pas ici mais ses perceptions sont nombreuses, voire “totales” : vision des auras, des “esprits”, des guides, guérison à distance, etc., etc.) et j’étais alors prête à les accueillir mais doucement, là encore, tranquillement, avec des doutes, des peurs et aussi une confiance et une joie grandissante.
Bien sûr, ses perceptions ont soulevé beaucoup de questions et j’ai commencé petit à petit un échange précieux avec mon fils qui a 6 ans et demi, sur ce qu’il est, ce qu’il vit, ce qu’il voit. Echange et questions que je note dans un coin de mon ordi pour les publier un jour, tant ces échanges sont lumineux, précieux, passionnants et éclairants.

Là aussi, que de tabous, d’idée reçues à faire tomber sur le sujet….! On s’imaginerait quelqu’un qui a de telles perceptions avec une vie particulière ou on s’imagine quelqu’un de bizarre, surtout pour un enfant, on s’imagine que ce ne sont pas “des choses pour les enfants”.
Ben non, pas du tout en fait. Mon fils est un petit garçon classique qui adore jouer, rigoler, qui a plein de copains qui va à l’école normale et y est tout à fait intégré et qui sait instinctivement ne pas parler de ce qu’il voit et entend à tout le monde. Et qui a ses peurs aussi ! 😀

Les choses évoluent à la vitesse de la lumière surtout en ce moment, sur terre…! Ce qui était auparavant un handicap, une difficulté voire une honte pour nos ancêtres (recevoir des messages de l’au delà, chercher à connaître dieu, etc.), voire l’oeuvre du diable, n’est plus du tout d’actualité aujourd’hui, sauf dans nos têtes ! Beaucoup d’enfants qui naissent sont éveillés naturellement à cette réalité, encore faut-il qu’ils puissent partager et faire entendre ce qu’ils voient, ce dont ils se souviennent, ce que nous avions oublié, et qu’ils nous aident à retrouver.

Il faut briser ces tabous, ces croyances, faire grandir la connaissance, encore, toujours ! Voilà pourquoi je partagerai et partagerai toujours.

Faire tomber le voile qui masque, cette vérité profonde, essentielle, de notre nature divine et lumineuse.

Mais revenons à mon histoire. Je comprends et découvre petit à petit que je suis amenée à recouvrer moi aussi mes dons, mes perceptions, mes capacités.
Avec encore beaucoup de peurs à la clé, oh là là, je vous raconte pas….

Je découvre et commence à apprendre à faire confiance à ma clairsentience et ma clairconnaissance, deux termes que j’avais trouvé dans un livre merveilleux de Doreen Virtue. En gros, nous avons plusieurs “canaux médiumniques”, c’est-à-dire canaux de réception : clairvoyance, clairconnaissance, clairsentience, clairaudience.
Ceux qui voient, ceux qui savent, ceux qui sentent, ceux qui entendent.
L’humain est une antenne qui échange inconsciemment des tonnes d’informations, en émission et en réception, à chaque seconde…!
Ce phénomène commence à devenir conscient pour beaucoup, ce qui n’est pas forcément encore bien facile parce qu’encore peu connu, peu enseigné et pas encore bien intégré, je pense aux hypersensibles, autistes et malades psychiatriques qui en fait, sont en cours d’apprentissage de cette conscience, encore faut-il qu’ils le sachent, le reconnaissent, reçoivent l’aide en conséquence et y travaillent…! 

On imagine bien combien il est difficile de faire confiance à un ressenti et à un savoir qui nous tombent dessus d’on ne sait où…! (la clairconnaissance, c’est tout à coup quand une idée ou un savoir nous parvient sous forme de pensée sans qu’on sache comment ni pourquoi on a su ça)

Là aussi la patience, le travail, l’expérience petit à petit vont me permettre de développer ces facultés tout en sachant que je commence à ouvrir la clairaudience et la clairvoyance.
Ce sont les sens les plus tabous pour moi parce que le ressenti, lui n’a pas de mots ou d’images, comme l’univers, les plantes, les esprits et les animaux qui ne parlent pas, donc il me semble plus vrai, plus juste.
Et les images, pour moi sont le reflet de notre culture, elles sont symboliques.
Jusqu’à ce que mon cœur me souffle d’ouvrir ça aussi.

Ces assurances dont avait besoin ma raison petit à petit se font moindre, ma structure est différente aujourd’hui. C’est difficile à expliquer, je m’autorise enfin à lâcher, lâcher ce quelque chose qui fait qu’on se sent plus léger.
Et le tout dans une confiance et un amour grandissant.

On me souffle d’accueillir de manière inconditionnelle, avec un amour et une confiance absolus tout ce qui est, en moi, dans l’autre, dans le monde.
Je commence à ressentir cette confiance et cet amour absolus.

J’ai envie de pleurer tellement c’est bon de lâcher, d’accueillir, d’avoir confiance..!

Je sais aussi aujourd’hui que nous partageons ce que nous sommes, notre vision, notre vérité, notre culture, notre chemin, notre expérience et rien d’autre.

Cela en soi est un trésor,
c’est même, je crois, en essence, le trésor de l’Humain.
Celui qu’il fuit, sans cesse, en cherchant hors de lui qui il est, en cherchant cette vérité unique, en cherchant à se calquer, sans cesse sur le modèle de l’autre !
Voilà pourquoi il a envie de tout détruire !
… et même… son frère Humain…
qui représente, alors, l’ennemi suprême, de sa vérité, de son identité, de qui Il est,
ce trésor, si précieux dont on s’est privé.

Voilà pourquoi il est en colère,
voilà pourquoi TU es en colère.

On s’est acharné depuis des siècles et des siècles à faire valoir une vérité sur une autre, à se livrer des batailles, rudes, se faire la guerre pour chercher une vérité qui réside en fait dans la réunion de toutes nos petites lumières, nos individualités propres, essentielles dans le grand soleil.

La vérité ne se situerait-elle pas dans ce merveilleux patchwork, cette toile chatoyante aux milliards de couleurs vibrantes et lumineuses…?

A suivre… Mon aventure “ghostbusters” en Auvergne 😀 et la découverte de la lumineuse Lulu qui m’a permis de libérer et d’ouvrir, encore et de commencer à oser à voir…
Plus sérieusement, ces « fantômes » qui nous font si peur ne sont que des frères humains qui ont besoin d’amour pour s’élever dans la lumière… Et beaucoup de nos frères humains en ont besoin…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s