Etre Humain

Etre humain, Etre humain, cette idée prenait corps en moi en même temps que le site qui s’était construit petit à petit.
Tout ce que je vivais, je l’avais retranscrit et je le partagerais,
Être humain, enfin, me laisser vivre, me lâcher la grappe, à moi, aux autres !!!!!!!!!
C’était super angoissant de se lâcher la grappe, vous avez pas idée…!

Il m’était demandé d’adopter une vision nouvelle, un autre angle de vue.
A vrai dire je connaissais cet angle, et je m’étais bien gardée de le faire vivre pleinement, tant celui-ci soulève des sommets de peur rarement atteints…! Bon et puis j’étais habituée à les grimper et les passer ces sommets, toujours, même si je suais à grosses gouttes…
Mais quel était donc ce nouvel angle ?
Arg impossible d’accéder à ce savoir en y réfléchissant encore et encore ou en attendant, pressante, ni même en m’angoissant.

Il me fallait demeurer en paix, il me fallait le sentir, l’écouter, là, au creux de mon ventre, au creux de mon être, au cœur, au plus profond du cœur de l’Humain.

Je le savais et surtout, surtout, il me fallait faire vivre ça

ça

Précisément ce qu’il nous est demandé de taire, depuis toujours.
Ce qu’on a coincé là, vous savez, vous aurez beau essayer tous les régimes de la terre entière, si vous gardez fermée cette zone ici et ben ça coincera, quoi qu’il arrive…

Vous savez, cette chaleur, là,  dans le bas ventre.
Quand c’est autre chose qui vous souffle, vous souffle tout.
Mais oui, vous savez, cette voix, taboue, de dieu en nous.

Dieu plaisir, dieu désir !

Le diable si vous préférez pour d’autres.
Celui qui connait.
Celui qui sait.

Me laisser conduire, vraiment, entièrement par cette boussole que j’avais apprivoisée au fil des années, patiemment, durement, doucement, divinement.
Je savais que quand j’étais sous sa direction, plus rien ne pouvait m’atteindre, ma paix et ma joie était à son comble et mon énergie se déployait alors tel un soleil. Une force et une puissance m’habitait aussi comme jamais.

C’était sans oublier le revers. Il est là le « diable » ! Le mal suprême.

La peur.

Je ne pouvais suivre cette boussole si la peur soudain s’immisçait car alors… Là, là ça pouvait partir en vrille, se désagréger, faire n’importe quoi.

Allais-je faire vivre ce feu en moi ?
Et le partager ?

M’enfin, bien sûr que OUI !!!!!!!!!!!!!!
J’étais prête, j’avais affronté mes pires peurs, elles étaient toujours présentes bien sûr mais je pouvais les maîtriser désormais !
– Vous savez qu’il m’est arrivé ces derniers jours de prendre corps, littéralement. Je peux vous dire que ça fait bizarre, je veux dire, ça fait 35 ans que j’ai ce corps, 7 ans que je bosse dessus, en conscience, en yoga, etc. Et bien j’ai pris corps littéralement, j’ai senti que je remplissais divinement tout mon corps, tout mon être. Je faisais corps avec moi-même, tout se réunifiait en moi. –
Nan parce que tu sais quand ta boussole te dit de travailler, là ça va, ça apaise les peurs, c’est cool, c’est ce que veut ton mental : avancer, réussir, etc.
Mais quand cette boussole te dit de pousser la musique et de danser…
Quand ta boussole te dit de te faire un soin de deux heures durant lequel tu voyages,
quand ta boussole te dit d’écrire un poème quand tu sais que tu devais finir un truc super important,

Ben là ça coince, sérieusement. et si tu essaies de le mettre en oeuvre, laisse-moi te dire que ça peut soulever des peurs et des freins dont t’as pas idée… Ça peut aller au tout début du processus d’une bonne dépression à un ressenti de peur, des tensions musculaires, en passant par le ventre qui se noue…

Jusqu’à ce que ça se fasse de manière fluide, délicieuse, spacieuse dans une divine sensation qui étreint tout ton être !

Et à vrai dire, ta boussole ne t’obligera jamais à rien, en elle même elle n’est jamais dangereuse, toujours douce, toujours patiente mais si la peur prend corps et se fige en toi, là….
A vrai dire aussi, cette boussole se doit de bien se connaître, par exemple, elle doit s’accorder avec une partie agissante et créatrice qui travaille étroitement avec elle autrement elle demeure dans la passivité et l’immobilité de celui qui attend sans fin que la boussole lui dévoile le chemin…

bref…

J’étais prête à adopter ce nouvel angle de vue et à vrai dire, je le connaissais, cette boussole n’est pas si mystérieuse que ça !
C’est ce regard amoureux, acéré, regard vérité, perçant, jamais jugeant, amoureux, lumineux !
C’est cet accueil confiant de ce qui est, en soi, dans l’autre.

C’est cette assurance qui remplit, qui remplit tout !

C’est ce gouvernail royal, celui qui oriente sous un autre angle, pas selon ce que j’ai appris, pas selon ce en quoi je crois, pas selon ce que j’ai planifié, pas orienté sur l’expérience ou le temps mais sur l’instant, pile, l’instant, oui !

En cet instant ma boussole m’oriente vers un petit plaisir.
En cet instant elle m’invite à crier un bon coup !
En cet instant elle m’invite à prier !
En cet instant elle m’invite à travailler !
En cet instant elle m’invite à câliner.

Sans plus jamais me juger sur chacune de mes idées.
Le voilà, le fameux jugement dernier, il se présente à mes côtés. 🙂

Et ainsi à l’infini sans plus aucune censure, sans plus aucune censure.
La censure a été créée par celui qui navigue les yeux bandés, le cœur obscurci.
Ici mes yeux sont ouverts en grand,
mon cœur rayonne comme un grand soleil.

Un soleil que je brûle de partager à toi, à toi et aussi à toi, avec grande joie. 🙂

***

Je réalise à la fin de l’écriture de cet article que la boussole intérieure était le thème d’ouverture de ce blog il y a presque 4 ans, premier texte ici.
La boucle est bouclée. 🙂
La fin d’un cycle, le début d’un autre.

Alors je suis prête pour un nouveau voyage vers d’autres horizons, d’autres dimensions !!!
Un voyageur ne s’arrête pas en si bon chemin… 🙂

 

Publicités

2 réflexions sur “Etre Humain

  1. Bon voyage Elise, maintenant que tu voyages dans le monde des possibles sans ton gros sac de peurs, profite bien du panorama de la vie et de sa belle lumière ! 😉

    Céline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s