Elections, confusions, Humain Amour Humour !

Mmmm alors, qu’est ce qui pourrait me rendre heureux, aujourd’hui ?
Qu’est ce qui pourrait me faire du bien ?

« Ah oui, je sais : un coup de fil de mon chéri, rho là làààà je suis tellement heureuse quand il est là, quand j’entends sa voix, c’est extraordinaire. »
« … Heureux de dépendre de quelqu’un…? Ton bonheur dépend de quelqu’un d’autre ?!!! Ah non moi je pourrais pas, en amour, faut être indépendant ! »
« Moi ce serait terminer ce texte super important que je dois publier là, je sens que c’est là, faut vraiment que je le publie ! »
« …Heureux rien qu’à l’idée de se mettre assis le cul sur une chaise, à se prendre la tête, réfléchir, travailler…!?
Rha non moi ce qui me rendrait heureux aujourd’hui, ce serait de courir, balader, dans la forêt, oh oui ! »
« Heeuuurrrrr, te cailler les couilles dans un endroit relou avec si ça se trouve des bêtes sauvages qui te tombent dessus…?!
Ah ben non, moi je serai heureux aujourd’hui si je réussis à trouver le blé pour me fumer un petit pétard tranquille dans mon lit ! »
« Fumer un pétard…? non mais tu sais quand même que c’est dangereux pour la santé ? Oh et puis tu n’es plus maître de toi-même, c’est affreux ! »

Le bonheur ne se situe pas dans l’atteinte de tes objectifs ou dans telle ou telle personne mais à l’intérieur de toi.

Ce genre de phrase très belle m’a toujours fait marrer quelque part, je la trouvais presque trop abstraite, si éloignée de ma réalité d’humain, faite de plaisirs et de jouissance, de dépendances, forcément !
Alors bien sûr, j’avais expérimenté ces moments de grâce ultime, d’amour irradiant qui vous mettent dans cet état de bonheur immédiatement, sans raison, juste pour le fait d’être, d’exister, de respirer.

A vous demander juste après comment c’est possible ce truc…!!!??
A vous rendre fou des jours durant !
A vous désespérer des jours durant !
Putain comment ça marche ce truuuuuc, y a un bouton quelque part ??? Je veux le vivre à nouveau, le ressentir à nouveau bouuuuuhhh !!!! 😀

Alors donc, était-il possible de renouveler cette expérience, d’être constamment dans cet état de paix et de joie ultime…?

Je veux dire, ouais, l’amour, la paix, c’est juste super mais mon quotidien d’humain me rappelle que c’est auprès de mon amoureux ou de mon fils adoré que je ressens autant de bien être, que c’est en me régalant d’un bon plat que je profite à fond de la vie ! Que c’est en réussissant à bosser sur mon site, en réussissant à le publier que je ressens un bonheur immense !

Et pourtant, ces jours-ci cet apprentissage majeur me poursuit, on me souffle de persévérer, de voir plus loin, de comprendre cette phrase au cœur de mon être : le bonheur est en toi.

Ouais ben c’est trop abstrait votre truc ! Je ne peux pas “ressentir” le bonheur quand chui pas contente, c’est tout ! J’ai l’impression de me faire violence en plus ! Non mais, quand quelqu’un chiale, tu vas pas lui dire : allez, la vie est belle, viens danser avec moi ! Tu mériterais qu’elle te mette une tarte dans la gueule !

Je veux dire…
J’avais appris à accueillir la peine, la mienne, celle de l’autre et…
Dans le même temps, cette idée incessante qu’on me soufflait : tu es le créateur de ta vie et donc de ton bonheur.
Putain, ça perturbe ce truc !
Parce que là ben, tout de suite, vous vous en remettez une couche, genre, au fond du lit en train de pleurer et allez, on en rajoute :
Bouuuh et en plus, je suis même pas capable d’être heureux !!!!
Quand c’est pas tout bonnement votre mari, votre enfant ou votre voisin que vous allez regarder l’oeil assuré (et très fier, il faut l’avouer) en sermonnant :
Nan mais tu sais moi je pratique le bouddhisme et heu tes émotions, tu dois apprendre à les maîtriser. Allons allons, ta tristesse est une illusion !

GggrRRRRRRRRRRRRR %%****@@@@ » » » »########

Et là ta voix intérieure te supplie : non, non, la colère ne résout rien.

GGRrrrrrrrrrrr » »@@**%%%…………………..
Et alors ça monte, ça monte, ça monte, tu retiens, tu retiens, en boule dans ton lit, c’est genre une bombe nucléaire qui est en train de se faire à l’intérieur de toi, tu laisses échapper quelques cris et, si tu as de la chance, tu ne seras pas interné mais tu seras terriblement honteux et apeuré de tout ce qui t’arrive.

Ouh là, quelles digressions !
Quelles importantes digressions mes amis !

Ben oui, il nous faut entrer dans cette confusion ambiante, cette folie présente partout et apprendre à trouver la stabilité dans cette folie parce que oui, elle est possible.
Elle est où la stabilité dans cette bombe nucléaire à l’échelle mondiale, à l’échelle humaine ?
Il est où le bonheur dans cette souffrance pesante et présente partout ?

C’est bien gentil les anges mais c’est pas eux qui se tapent la vie sur terre hein ! Je les y verrais bien !
Bon, je vous avoue que ça fait partie de ce fameux secret dont j’ai commencé à vous parler sans vous le détailler, non pas dans un désir sadique de vous faire maronner, poireauter, saliver (quoi que, ma partie humaine y prend quelque peu du plaisir hé hé ;)).
Non sérieusement, ce secret, je ne peux vous le dévoiler comme ça parce que ce n’est pas possible en une fois, avec des mots, il est constant, présent partout, dans vos mots, dans vos silences, dans votre fureur, dans votre peur, dans vos désirs, dans vos frustrations, dans vos émotions, dans votre paix intérieure, dans nos rencontres !

Et c’est ensemble, chaque jour que nous allons le dévoiler, le partager, le sublimer, en profiter !

Oh putain je viens d’apprendre le résultat des élections… Ceci explique cela…
Bon ben il va vraiment falloir du courage, y a du boulot les amis, allez allez, on peut le faire :

YES WE CAN DO IT ! 😉

N’ayez pas peur de cet espoir à toute épreuve en vous, c’est la plus grande des forces.
Et si cette force-là vous manque, cultivez-là !

Alors ce bonheur intérieur, sur commande, est-il seulement possible et faisable ?
Oui, mais ça nous demande un peu de pratique (beaucoup de pratique, toujours expérimenter, toujours !!!), un peu de temps pour bien comprendre de quoi il s’agit.
Je crois que c’est un bonheur nouveau, un peu comme l’amour nouveau aussi qu’on est en train de découvrir (si le sujet vous intéresse, je vais le développer encore et encore pour le restant de ma vie, avec VOUS, chui sur le coup ;)).

Pour ça il faut commencer par se dire que c’est possible. Si d’emblée, vous êtes fermé, que vous vous dites qu’à priori y a pas moyen ben c’est dommage, ça ferme des portes.
Non, faut y aller !
Alors je vous dis pas que c’est facile hein. Nous les humains d’aujourd’hui, on a besoin de galérer pour apprendre à ne plus galérer, on passe par pleins de difficultés pour arriver à la facilité justement.
Parce qu’on est tordus ?
Non, allez, soyez cool avec vous-même, comprenez bon sang !
On n’a pas appris autre chose !

Alors ce dont je vous parle, bien sûr, ça m’est arrivé, je suis pas une menteuse hein ou une experte du pari en me disant : allez, on croise les doigts, j’espère que ce que je leur dis est vrai…. sic

Ce dont je vous parle, je le vis et c’est pour ça que je vous en parle. La galère après, c’est d’en parler au mieux.

Bon Elise tu y viens !!!??? 😀
Je vous ai dit que c’était la galère, laissez moi faire tourner la montre, le temps que ça vienne ! (je m’amuse beaucoup à l’écriture de ce texte, je rigole toute seule, j’espère que vous aussi !)

Le plus important en fait, me souffle-t-on, ce n’est pas tant la suite que ce que vous venez déjà de lire, de vivre et de comprendre depuis tout à l’heure, je suis en train de le réaliser…

On arrête là…? (ouf, je suis derrière mon écran :-))

Rho là lààà, je vous avoue que je suis autant embêtée que vous mais je crois que c’est là pour aujourd’hui que je suis censée m’arrêter…! Rah je m’y attendais pas !
Je vous promets que c’est que le début d’une belle, grande aventure, humaine, individuelle, collective !

Si, attendez, on me souffle quelque chose d’important :

“Aujourd’hui, apprends à ne pas te laisser emporter dans le vortex puissant de l’énergie ambiante tournée vers cet homme. Chaque fois que tu mets ton énergie dans quelque chose, tu le nourris.
Que tu nourrisses de l’amour ou de la haine à l’encontre de quelqu’un ou de quelque chose est ÉQUIVALENT.
Tourne-toi vers ce que tu veux faire vivre en toi, là, maintenant.
Tu n’es pas un homme politique, tu n’es pas américain, tu n’es pas même français en essence,

Tu es Humain. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s