Quand le subtil devient palpable, du rêve à la réalité… L’amour, le lien, la magie de la Vie

Magnifique week-end, difficile week-end, sorte d’aboutissement, comme un cycle qui se termine, un sacré cycle…!
Depuis combien de temps, depuis combien de temps je crois en mes rêves, j’ose y croire, j’ose œuvrer chaque jour à ce qu’ils se réalisent…?
L’amour, l’existence de l’Amour dans son aspect le plus palpable, le plus pur aussi.
L’existence d’autre chose, une autre manière de vivre, d’être au monde, la possibilité de créer son bonheur, sa joie, la faculté de guérir, oui, guérir, avec nos mains, en utilisant cette formidable énergie contenu dans le “vide” !
Ce vide (l’atome est composé à 99.9999% de “vide”), tout plein à craquer d’une énergie abondante, infinie, qui jamais ne cesse, pouvoir en avoir conscience, s’en servir et…

Le transmettre.

Ancrer, ancrer chacun de mes rêves, pouvoir l’incarner, pas seulement le dire en mots, en poète, mais l’incarner, le vivre, en moi, autour de moi, le faire vivre, chaque jour.
Et venir en parler, venir vous dire, vous dire..
Combien c’est possible, combien c’est beau.

Ce moment où tu découvres un bonheur, un secret, un secret qui ne doit pas l’être, que tu veux partager, que tu voudrais crier.
Te retrouver là, comme un con, un con sublimement heureux, comment le dire, comment le dire à celui qui a appris, jour après jour à courber l’échine, à porter le voile, à ramer, à se desespérer, à ramper, suer !

Quand tu découvres que la vie est magie.
Que le vie est magie.

:-)……………
Mon dieu, mon dieu !
Je ne pourrais même pas tout vous dire, vous me traiteriez de folle, vous ne me croiriez peut-être pas et puis, moi-même, j’aurais comme honte, oui, honte d’afficher un tel bonheur à celui qui croit que ce n’est  pas possible.
J’ai toujours eu honte oui, de croire en mes rêves, j’ai toujours eu honte de sentir cette chaleur, là dans mon coeur.
J’ai toujours eu honte d’avoir envie de dire je t’aime à l’autre, d’avoir envie de sourire quand la mort emportait un proche, toujours eu honte de cette joie toujours présente en moi, à me désespérer parfois !
Et bien mes amis ce bonheur prend corps en moi et la honte me quitte, une force d’amour rayonnant se logeant à sa place, un amour à transmettre, encore, toujours !

Ce week-end j’ai terminé mon stage de Reiki en tant qu’enseignante. C’était la première fois que je transmettais le Reiki. C’était la première fois que je transmettais mes trésors rencontrés en chemins, mes clés, des clés si difficilement trouvées…! Pourtant si simples, si élémentaires, si essentielles, si belles.

Il était important ce stage, initiation pour moi, initiation pour eux.

Après ce long voyage en solitaire mes amis, c’était la rencontre et pas n’importe qu’elle rencontre ! 😀
C’était vraiment la rencontre de l’Autre.
Cet autre face auquel je me cachais, celui que j’ai jugé, celui qui m’a jugée, celui devant qui j’avais honte, celui devant lequel je m’écrasais, celui contre qui je m’étais rebellé en écoutant avec rage le rap et le métal à fond dans mes oreilles.
Le non poète, le bien ancré, celui qui “ne voit rien”, ne sent rien”.
😀 😀 😀

J’ai initié au Reiki une ribambelle d’ingénieurs, de cadres bossant dans une très grosse boîte (et si vous saviez laquelle…!), incluant mon mari, l’homme de ma vie.

J’étais tremblante le premier week-end, frissonante, ressentant plus que jamais mon hypersensibilité (mais putain, merde, c’est pire qu’avant, c’est quoi l’arnaque…!!!!!) face à cet autre qui m’a toujours impressionnée. Celui qui te regarde avec le sourire, te dit que tout va bien quand toi tu ressens à peu près un milliards de choses, des choses parfois si difficiles, si discordantes !
A te rendre fou, oui, vraiment, à te rendre fou.
Celui qui reste bien tanqué, bien concentré quand toi tu vacilles, tu rougis, tu chavires !

Bon mais j’avais fait du chemin, mon mari est cet autre. 😀
Je m’étais penché sur le truc depuis bien longtemps oui.
Sur cette “différences”, sur ces mémoires aussi inscrites dans notre chair entre “eux” et nous.
J’avais été bien embêtée et exaltée, ravivée dans ma curiosité, de découvrir ce lien, cet amour avec Lui, tout en sentant ces différences, paradoxe avec lequel j’apprends à vivre maintenant, ce statut d’humain est étrange et si enrichissant.

Donc j’avais fait un sacré bout de chemin ce qui faisait que j’étais bien confiante et si heureuse, tellement heureuse à l’idée de cette rencontre ! J’ai halluciné de voir combien c’était difficile, fatigant…!
Premier jour donc où je suis tremblante, où des angoisses monumentales passent mais heureusement j’arrive à faire l’enseignement, assez bien même mais je me retrouve le soir épuisée.
En courageuse et bosseuse que je suis, je m’étais promis de prendre plus de plaisir le samedi suivant et c’est ce qui s’est passé, j’ai réussi à être moi-même, à vraiment rayonner qui je suis, face à eux, cet “étranger” face à qui je n’avais jamais osé. Bon ça s’est fait pleinement sur quelques instants et c’est surtout à la fin que ça a été flagrant.

Rha les bougres, ils m’ont mis à poil…!!! 😀

Non, là faut que j’arrête, si quelqu’un qui ne me connaît pas lit ces lignes, il va sérieusement s’inquiéter.
J’ai été mise à nue de manière symbolique, je vais vous raconter.
Je vais vous raconter aussi la magie, la beauté, la puissance du Reiki wouaouh, je le savais mais alors là, ça s’est littéralement concrétisé.

Je m’explique.

Le Reiki que j’enseigne est un art qui redonne à tout humain (adultes comme enfants) la faculté de canaliser l’énergie de l’univers pour soi et pour l’autre, juste en posant les mains.
Cet art est génial parce qu’il est exempt de tout dogme et l’enseignement est d’une grande simplicité, si bien qu’on retrouve dans le Reiki des gens de tous bords, de toutes confessions, de tous âges, de tous les styles, belle rencontres en perspectives !
Et il n’y pas de don, ni de meilleur qu’un autre dans le Reiki disais-je à mes élèves, j’ai reçu des soins fabuleux de gens à peine initiés au Reiki.
L’énergie de l’univers est là pour tous et passe à travers tous. Et chaque être humain qui canalise l’énergie est un miracle vivant et absolument unique.
Et alors ce qui est génial, c’est qu’on se donne du Reiki entre nous, y compris l’enseignant.
Et il est évident pour moi depuis toujours qu’on apprend toute sa vie, y compris un enseignant. L’enseignant apprend beaucoup de ses élèves.

Donc j’étais toute contente à l’idée de recevoir un bon soin Reiki, en fin de formation qui avait été bien challengeante pour moi. Je m’allonge en pleine confiance, avec quatre paires de mains bienveillantes au dessus de moi.

Et là……….
Et là………..

Dans un lâcher prise monumental, ce soin vient comme finir, clôturer en beauté mon cycle de guérison, voilà que je tremble, que je pleure, que je vis une belle expansion de conscience ! Je me dis mince, ils vont s’affoler ! Tout en me disant que c’est une belle occasion pour eux d’apprendre ici.

Et là mes amis, voilà ce que je réalise durant ce soin fabuleux :

C’est ensemble, oui, c’est ensemble que nous avançons, que nous évoluons.
Il est terminé le temps de la séparation entre “eux” et “nous” parce que eux c’est nous et nous c’est eux.
Il est fini le temps où les poètes criaient seuls dans leur coin, un flingue à la main, que l’amour devait triompher.
Il est fini le temps où ceux qui ressentent fort s’anesthésient dans un coin de leur chambre, à la drogue, aux médocs ou à l’alcool pour faire taire ce qu’ils ressentent,  pendant que ceux qui ressentent moins continuent leur petit train train sans se rendre compte de rien.

Nous avons besoin de nous entendre, de nous tendre la main ! Au delà de tous ces mots-maux, au delà de toutes ces croyances, au delà de ces vieilles guerres !

Il est fini le temps où le grand sage rempli d’amour portait sur son dos tout le malheur des autres, il est fini le temps où un seul homme porte tous les péchés des autres.

Nous sommes à une époque bénie où chaque être recouvre cette faculté de se prendre en main, de se responsabiliser, de s’éveiller, d’apprendre à Aimer !

Et c’est ensemble que cela doit se faire, c’est ensemble que cela va se faire.

Et c’en est fini du guérisseur qui se sabote le foie, qui prend le mal de l’autre, l’autre peut se guérir, oui, lui aussi, rendons à chacun son pouvoir, l’humain est en train de reconquérir son pouvoir et nous devons rester vigilant à respecter cette chose essentielle : chacun est amené à trouver son propre pouvoir et le faire rayonner.

Et je l’ai vécu, oui, je l’ai vécu. Moi qui travaille à la guérison depuis plusieurs années, c’était une bénédiction de pouvoir m’en remettre à ces mains, leur transmettre le chemin afin qu’ils puissent trouver leur chemin et éclairer le mien.
Profiter de leur pouvoir de guérison, savourer la puissance d’un groupe, de toutes ces mains qui canalisent l’amour, cet amour possible pour chacun !

Nous sommes tous missionnés, la terre le réclame, le cœur de l’Humain le crie à longueur de journée !

Fin du soin, fin de la formation, je leur explique de ne surtout pas redouter les larmes de quelqu’un en soin, celles qui font si peur. Je ne souffrais pas leur dis-je, au contraire, quel soulagement, je vous faisais confiance, je sentais votre amour, si bien que je pouvais laisser couler mes larmes, laisser couler ma peine et me ressourcer, sentir le lien.

Je les remercie du fond du cœur, vérifiant ce que j’avais toujours senti : chaque être humain est un miracle.

J’ai énormément appris de ce week-end, j’ai énormément aimé et savouré cette riche diversité et je suis si heureuse à l’idée de continuer !
Ah oui et officiellement je signe l’arrêt de cette guerre, je pardonne et je demande pardon à l’Humain pour cette si grande méprise ! Et je savoure cette réunification que je vis à mon échelle et que je sens se faire à l’échelle de la terre !

Je partage avec vous la page tiré au hasard dans L’oracle des anges de Doreen Virtue :

wp_20161114_003

Publicités

6 réactions sur “Quand le subtil devient palpable, du rêve à la réalité… L’amour, le lien, la magie de la Vie

  1. Tes mots résonnent en moi mais cette fois ils mettent en Lumière un truc qui m’échappe encore… Qui m’attend mais auquel je résiste peut-être… Ou juste la prochaine étape sur mon chemin. Tout est parfait en soi, en moi, dans l’instant présent ✨ (…) Moi, L’autre, transcender les protections, les carapaces, les doutes, les culpabilités… J’ai instinctivement voulu explorer les relations humaines à partir du couple, de son ouverture, du polyamour, de la bisexualité, de l’amour inconditionnel-mais-pas-si-tant (…) Me recentrer en moi m’a apporté plus encore de réponses. La Tarot [initiatique] est devenu un merveilleux compagnon ❤ (…) Encore creuser, encore douter … Je sais et je sens qu’une autre voie m’appelle et m’apportera l’authenticité et la pureté que je recherche… En moi je suppose. ✨ Le Reiki, j’en entends souvent parler mais aucune synchronicité ni déclic intuitif ne m’y amène (…) ❤ Alors je laisse la vie me porter, m’inspirer, me guider. Merci d’offrir tes énergies au Monde. 🌌

    • 🙂 Comme tu le sens si justement, tu sens quelque chose qui t’appelle, de nouveau, Reiki ou autre chose, peu importe. Une petite fenêtre s’ouvre. L’instant présent oui. Lire autant de textes dans le même temps d’une autre personne est enrichissant et déstabilisant. Le temps de se recentrer sur soi, tranquillement, de laisser se faire l’alchimie en soi entre l’Autre et Soi. Merci pour tous tes retours chaleureux, vivifiants et vibrants. ❤

      • Bingo : le verbe « Alchimiser » [transmuter] m’accompagne et m’inspire énormément depuis quelques semaines !! Mis en lumière lors de ma rubikscub’ation de la Pleine Lune du 12/01 (…) hihi ☺ J’ai le délicieux sentiment que « Être » pleinement Moi – en totale acceptation de mon côté Enfant [sacré] et « scanneuse » de la Vie – est le chemin en soi … sans forcément passer par une technique ou une activité précise. Pour l’anecdote, j’ai bouquiné aujourd’hui le livre « Les familles d’âme » de Marie Lise Labonté et lire le paragraphe de la famille des « Alchimistes-Fées » m’a vraiment fait pétiller le coeur !

        Concernant mes lectures intensives : Oui je suis une passionnée et je « gourmandise » à fond-les-ballons quand un sujet ou un contexte me fait vibrer ! ^^ Heureuse aussi d’être dirigée vers des articles de 2013-2014 et constater que ton chemin reste lumineux et aussi inspiré/inspirant !! ❤ Bisous-dans-vos-Coeurs.

      • 😀 😀 😀 « alchimiste-fée »… ?! Regarde le dernier article que je viens tout juste de publier avant même de lire ton commentaire 🙂

      • Ça m’intéresse d’ailleurs si tu peux m’envoyer un scan ou une petite photo 🙂 de cette famille que je ne connais pas 😉

      • Oui, la seule – essentielle ! – différence entre 2013 et 2017 c’est mon bonheur dans ma vie d’humaine au quotidien auprès des miens parce qu’en écrivant ces lignes lumineuses, je galérais grave dans ma vie, auprès de mon homme, de mon petit garçon aussi… Je savais qui j’étais mais je n’arrivais pas encore à le manifester dans ma vie, seulement dans l’écriture, voilà en quoi la pratique d’une « discipline », d’un Art (pour moi le Reiki) a été décisive pour moi :-), pour ancrer celle que je savais que j’étais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s