A propos

Vous êtes sur le chemin.

Vous faites ce voyage vous aussi.
Souvent, engagé malgré vous.
Souvent initié par un choc, une douleur, une maladie.
Mal dans son corps, mal dans son coeur.
Voilà que commencent les questionnements. La quête. Le retour sur soi.

Cette quête est difficile: douleurs, angoisses, anxiété, peur de la folie, doutes, ressentis déroutants.
Et en même temps l’intuition de quelque chose, au début très loin, quasiment imperceptible, qui se rapproche, qui tape, qui cogne, qui épuise, qui use.

Une chaleur, d’abord lointaine, faiblarde.
Une lumière, si petite, une étincelle, minuscule.
Le début d’un espoir, d’une croyance, d’un possible bonheur, d’une béatitude.
La peur.
Un pas en avant, un pas en arrière.
Le doute. La foi.
La croyance. La peur. Le questionnement. La soif.
Le coeur, l’intellect, le rêve, la réalité, la folie, la raison.
Une barrière, infranchissable au début, qui commence à s’effriter.
Une conscience, rétrécie au début, qui s’élargit peu à peu.
La douleur, la lumière.
L’amour grandit.
La lumière grandit pour faire émerger le Soi, la vastitude.
L’individualité singulière dans l’universel.

Engagé sur le chemin, voilà que grandit votre soif de connaissance.
Envie de lire, de comprendre, d’apprendre.
La Tradition, la religion, l’ésotérisme, la psychologie, la littérature, les techniques de maîtrise de soi telles le yoga ou la méditation, les autres manières de se soigner.
Une nouvelle manière de voir le corps qui émerge, une nouvelle manière de voir le monde.
C’est le début d’un renversement complet des valeurs, d’une “transfiguration des valeurs”.
Des schémas seront brisés, ce sera douloureux.
Dans cette nouvelle conscience élargie, on sera tenté de s’enfermer à nouveau dans un nouveau rétrécissement, un nouveau dogmatisme.
Le besoin de se rassurer, le besoin de contrôler un peu trop parfois car cette immensité est si difficile.

Laissons une chance à cette ouverture de se faire car nous pouvons le faire.
Et si nous étions au début d’une nouvelle ère?
Celle du rassemblement.

Relier.

Je voudrais relier, faire le lien entre tous ces courants de pensée, religieux, athées, païens, scientifiques, n’en rejeter aucun, voir ce qu’ils ont à nous apporter dans ce cheminement vers notre être, vers notre coeur, vers la foi.

Une foi athée. Une foi religieuse. Une foi païenne. Une foi spirituelle. Une foi universelle.

Il me semble que nous oeuvrons tous dans le même sens: plus d’humanité, plus d’amour, plus d’ouverture, plus de liberté, plus de tolérance, de l’information, une vraie connaissance, plus d’espoir, du sens.
Etudier le mystérieux et le connu, le réel et l’irréel.

Partager notre intimité pour que se lève le voile de l’illusion.
Ce voile qui masque le profond amour inscrit en chacun de nous.
Nourrir le coeur de chacun, de connaissance et d’amour pour que puisse enfin percer ce fabuleux coeur de l’humain, ce trésor, pour qu’éclate au grand jour son potentiel, sa magie, sa créativité, son désir, sa tolérance, son amour.

Alors je vous livre mes textes, mes réflexions, mon soutien, mon coeur, par le biais de l’étude, d’auteurs, de poèmes, de textes, par le biais de ma rationalité et de mon ressenti, les deux se soutenant l’un l’autre perpétuellement.

En guise d’espoir, en guise de partage, en guise de soutien, en guise de nourriture de l’âme.

Vous livrer mon grand espoir.
Pour que naisse le vôtre.
Votre foi, votre individualité, votre destinée.

Celle-là à la fois universelle, proche de la mienne, différente aussi, celle qui fait que chacun, nous avons notre place en ce monde.

13 réflexions sur “A propos

  1. Puis-je savoir pourquoi je n’ai pas commencé par lire cet à propos fabuleux ? Grossière erreur, dorénavant réparée.
    Partir de soi pour voyager vers l’humain, je réitère donc, solitaire et solidaire 🙂

  2. Moi qui pensais être le seul à renaître des mes cendres…
    Je vois que finalement, naturellement, l’être humain à tendance à suivre le même chemin suite à un traumatisme.

  3. j’ai souvent pensé m’en faire tatouer un…. mais dans les moments sombres (car il y’en a encore) le phénix n’aurait plus sa place sur ma peau….
    dilemme….

    • Oui. Cette dualité est difficile à vivre.
      Les moments sombres vont peu à peu se vivre complètement différemment car de mieux en mieux acceptés et respectés.
      Il me semble en outre que sur le chemin, chaque moment sombre vécu très intensément, au niveau physique et psychologique est une sorte d’exorcisme de vieux « démons » (on sent d’ailleurs le soulagement après coup, on se sent différent, plus léger, en meilleure forme). Ce sont ces résistances qui nous enserrent, que nous maintenons très fort dans un lourd combat et qui soudain éclatent.
      L’abattement de chacun de ces murs de résistances nous restitue une énergie extraordinaire!
      Ces moments s’estomperont peu à peu.

      Intéressant que tu aies justement pensé à te faire tatouer un phénix…!

  4. C’est fou comme je te comprends…. c’est toujours étrange de lire des textes qui nous correspondent à ce point… on est finalement tous un peu les mêmes… ce réel soulagement, physique et psychologique, quand le « démon » nous lâche enfin… je le ressens réellement…. et quel bonheur de savourer cette nouvelle victoire!

    Comme dirait Nietzsche : « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »

  5. Ton message me fait chaud au coeur.
    Il exalte la Vie et ce lien étrange et magnifique que l’on peut ressentir avec des êtres loin, quelque part différents et pourtant si proches.
    Merci

  6. Hello Elise!

    C’est Brice du blog http://www.sourireaustress.com

    Mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année!

    Je n’ai pas trouvé de formulaire de contact donc par défaut, je t’écris dans le commentaire.

    Je t’invite si tu le souhaites à participer à l’événement « La Croisée Des Blogs » du mois de Janvier 2014.

    Le thème que j’annonce est: « LA JOIE DE VIVRE », comment la retrouver lorsqu’elle vous a quitté.

    Tu trouveras à cette adresse:
    http://sourireaustress.com/la-joie-de-vivre
    tous les détails pour participer et une liste de 20 sujets pour t’inspirer facilement!

    Si je t’écris ces quelques lignes, c’est parce que ça me ferait vraiment plaisir de pouvoir ajouter ta contribution à cet événement!

    Brice
    http://www.sourireaustress.com

    • Bonjour Brice,
      je te remercie pour ton commentaire, si l’inspiration me vient, je ne manquerai pas d’écrire sur la joie de vivre.

      Belle journée,

      Elise

  7. Bonsoir…j’allais fermer, mais au hasard (non, pas de hasard, le destin?), m’a guidé sur ce merveilleux Blog. Je ne commente qu’ici pour ce soir, mais je reviendrai car tout me semble si intéressant ici….je me retrouve dans ce lieu du coeur humain! Bon lundi, à bientôt.

    • 🙂
      Quelle jolie surprise !!
      Et je serais ravie de découvrir tes commentaires, j’ai fait un tour (tout petit, pour l’instant) sur ton site rempli d’amour et d’humilité, autre cœur de l’humain, avec le jeu des mots magiques qui viennent tout droit du cœur et touchent donc le mien.
      Je te remercie pour ton commentaire,

      à très bientôt j’espère !
      Jolie journée,

      Elise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s