Ailes

Elle avait tu son amour,
son envie de dire je t’aime mille fois.
Son envie de dire à l’autre à quel point elle le trouvait Beau,
à quel point le monde, le méchant faisait partie d’un équilibre
qu’elle avait toujours senti.
Elle trouvait le monde Beau, elle s’en était émerveillée tant de fois, tant de fois,
y compris dans ce seau rempli d’eau dans lequel elle voyait le reflet du ciel.

Elle l’avait tu.
Par honte, pour faire comme les autres.
Parce qu’on lui avait dit que c’était ignorance, jeunesse, naïveté.
Innocence.
Elle verrait quand elle grandirait.
Le monde ce n’était pas ça,
L’amour n’existait pas. L’amour ne durerait pas.
Et toutes ces phrases, toutes ces pensées, toutes ces idées, maintes fois répétées,
qu’elle avait fini par prendre pour vérité.

Elle avait beaucoup appris de cette vérité qu’on lui avait enseignée.
Elle avait grandi.
Elle n’était plus naïve, non, elle avait vu et vécu l’horreur de ce monde, de cette création séculaire.

Elle avait retrouvé son Amour.
son Innocence.
Sa Vérité.

Qu’elle s’apprêtait désormais à partager.

Nous sommes des pures lumières.
Déployez vos ailes.

Publicités

VOIR

sunrise-165094

VOIR

Non plus avec ses yeux, ni même avec sa tête mais avec son corps tout entier.
Angle de vue renversé,
voir les couleurs vibrer,
Résonner,
Entrer en communion avec tout mon être.

Pleurer.

Devant la beauté,
si longtemps voilée.

Je porte un aliment à ma bouche et celui-ci n’a plus le même goût.
tout est décuplé, démultiplié,
le goût, la forme,
la rencontre entre ce mets et ma bouche,
la rencontre entre ce mets et ma bouche

Dans le même temps j’entends.
Le tic tac de l’horloge qui bat la mesure,
les autres qui mâchent,
le vent dehors,
la chaise qui craque.

Le son n’est pas extérieur il fait écho en moi,
il fait partie de moi,
tout résonne en moi, se fond en moi,
nous vibrons à l’unisson !

Tout est pareil et tout est différent.
Une joie monte en moi
émerveillement de l’instant.

De chaque instant qui joue une divine musique,
qui résonne avec celle de mon cœur.

Je vois les motifs, les formes,
dessins sur les sets de table, déco autour.
Ce ne sont plus juste des motifs, des formes,
ils me parlent, ils font quelque chose à l’intérieur,
tout comme les couleurs.

C’est comme si tout s’éclairait,
comme si tout se manifestait.

Et je suis bien là, je suis bien moi,
plus que jamais,

Les étoiles dans les yeux, je souris.

A l’origine de la Vie… La Source

La plus grande source de mal dans l’Homme, dans la violence qu’il peut se faire à lui-même au quotidien, qu’il peut infliger à l’Autre, est de s’accrocher à une vérité quand celle-ci est multiple, multi-dimensionnelle, multi-factorielle, en mouvement constant.

Trouver sa boussole intérieure, ce fameux Graal, sublime arche d’alliance, si éloignés de ce qu’il pouvait penser : la magie, l’incroyable, l’inimaginable, l’introuvable, l’infaisable !

Le beau, le vrai, le simple, évident, essentiel, à chaque instant, en mouvement constant, big bang permanent.

A l’origine de la Vie…

A tous les hypersensibles, à tous les Humains – Le secret –

Parfois je perds le contact avec mon corps…
Je navigue, haut, loin et fort !
Là bas c’est bien plus agréable !

Il faut dire qu’ici, dans ce corps, j’ai souvent mal, il fait si souvent froid,
Cette faim qu’on ressent si souvent est désagréable…!
Et puis parfois je ressens une tristesse, grande, si grande, à faire chavirer un navire,
à démonter une mer.
La mer. Les vagues.
Voilà à quoi me fait penser mon statut d’humain.
D’autres fois encore, je me sens frustré et j’ai peur, si peur !

Les hauts rivages me manquent, les vertes prairies,
ma douce rêverie, mes poèmes, mes envies !
Là-haut dans le ciel, je suis à l’abri,
je ne sens plus toutes ces choses.

Et pourtant…

J’ai découvert il y a peu,
quelque chose qui a attiré mon attention…

J’ai découvert… mais chhuuuut, c’est un secret.
Oh mais, enfin, non, ce n’est pas un secret !
Enfin oui !
Si si, je sais, c’est un secret mais qui doit se dévoiler !
Voilà, c’est ça !! 🙂

Si vous ne comprenez pas, ça a un rapport avec le secret, ça a un rapport avec l’Humanité ! :-))))
Ce statut d’humain est vraiment déroutant, tout à fait bizarre et pourtant !
Figurez-vous que j’ai voyagé dedans !!
Oui ! Oui ! avec mon cœur d’enfant,
j’ai voyagé dans ce corps qui fait mal, dans ces émotions qui secouent, pire que le vent !
Dans ces pensées….. ! Hallucinantes, impressionnantes folles, invraisemblables…!!!!

Il est pas clair cet humain moi j’vous le dis ! Voilà ce que je me suis dit !

Mais ça mes amis, c’était au début car il y a le secret, oui, le secret !!!!
Oh mais qu’il est dur à dévoiler ce secret.
J’aimerais bien moi vous emmener là haut,
où tout est chaud, où tout est beau, où il n’y a pas besoin de mots…

J’aimerais bien vous le montrer, là tout de suite, vous le faire sentir, vous le faire VIVRE !!!!!

Arg mais ce serait violer le secret, le secret fait partie de l’Humanité,
là-haut et bien… plus de secret ! Tout est déjà dévoilé !

Rhho là làààà qu’est ce que c’est bizarre d’être humain, non vraiment,
vous m’entendez non mais..?
Vraiment, c’est pas clair cette humanité…!

Et pourtant !

Il y a le secret. 🙂

Mais c’est quoi ce secret…????
hé hé 🙂

A vos papiers, vos plumes, vos cœurs et vos corps pour partir à la rencontre de ce secret et le partager, le dévoiler ! :-)))))))))) ici ou sur http://www.etrehumain.fr .
J’espère vous rencontrer très vite pour incarner notre humanité, ensemble ! Au cours d’un atelier, en commentaire, en web cam, qu’importe ! Il est tant de se rencontrer pour de VRAI (ça fait partie du secret ;)) ! 🙂

Arrivée au coeur

C’était donc ça le cœur de l’humain, mon intuition ne m’avait pas trompée.

Sous toutes ces couches, multiples, plus ou moins denses, plus ou moins sombres, plus ou moins collantes, gluantes, agrippantes, dégoulinantes, effrayantes, rebutantes, écœurantes…!
… se cachait une zone …
Légère, infiniment petite, intacte, d’une luminosité…
D’une luminosité…
Ahhh les mots me manquent…

Le cœur de l’humain était pure lumière, connecté à la terre entière, à l’univers.
Il était amour.

Dans ce lieu où tout coule de source, tout est transparent, éclairant, vivifiant, chatoyant.
Les couleurs en ce lieu sont différentes de tout ce que l’on connait.
Les perceptions aussi.
Tout est si lumineux, vibrant, coloré, chaleureux.
Les mots me manquent, les mots me manquent !

C’est une source, une source intarissable, une source incroyable, elle coule, elle coule !
Avec tant de vivacité, tant d’ardeur, rien ne pourrait la stopper !

Elle est reliée.

J’ai désormais l’impression d’être toute nue.
Les choses, les mots, les lieux, les hommes se montrent à moi sous un regard nouveau.
tout est fluide.
Tout est beau.

Le présent se rappelle à moi dans une fulgurance qui me montre chaque chose, chaque détail, chaque pensée avec une divine clarté. Je vois tout, je ressens tout dans une transparence qui, loin d’être effrayante ou trop intense est douce, douce.

Je vois avec les yeux de l’amour.

C’est un autre regard ici qu’il m’est donné de vivre. De partager.
Divine clarté qui, telle les larmes, coule, s’écoule dans un corps que je sens neuf, comme inondé par un flux constant que désormais rien n’arrêterait. Je sens l’amour, l’énergie couler partout, en moi, tout autour.

J’ai envie de créer.
J’ai envie d’aimer, d’aimer à tout jamais.

Je t’aime

Ahhhhh ce cher être humain, notre chère condition humaine, dont on ne verra jamais la fin, jamais la fin du potentiel.
Mes amis vous cheminez comme moi ou peut-être, pour d’autres, vous hésitez à faire ce grand plongeon au cœur de votre être, au cœur de l’univers tout entier.
Et bien, j’aimerais vous dire….

A toi qui es sur le chemin en pleine galère, en pleine tempête, tiens bon !
A toi qui hésites, apeuré (et le mot est faible, je sais….), pris peut-être dans une confusion sans nom, vas-y !

Oh oui, mes amis, c’est si bon d’approcher sa nature, son être profond, de vivre chaque jour plus en conscience.
Sur le chemin il est des moments où on en voit plus la fin, oui.
Mais vient un temps où ces moments se font de plus en plus rares, de plus en plus radoucis pour laisser la place à….

A quoi… ?

Ô comme j’aimerais vous le dire, vous l’écrire !
Le CRIER !!!!!!!!!!! OUI !!!!!!!!!!!!!!
Te le susurrer, aussi, au creux de ton oreille.
Sensualité de la vie, beauté oh…………….

Quelle partie de moi vais-je ici utiliser….
Me laisser porter, vous danser cette étreinte ?
Maîtriser, canaliser ?
Laisser battre mon cœur et faire suivre mes doigts, pianoter, haletante, sur mon clavier ?

Ou peut-être tout cela à la fois ?

Car oui, c’est cela, Être humain (aujourd’hui, qu’en sera-t-il demain ? Je n’en sais rien…!), tout cela à la fois.
Une vastitude………….. à en donner le tournis, au début, oui !
Mais petit à petit, embrasser cette immensité, toucher à l’humanité toute entière,
en vacillant, un peu, en maîtrisant, un peu, en rigolant, souvent !
Se laisser porter, s’envoler et revenir, témoigner, de cette vie magnifique qui nous est donnée.

Ah ce n’est pas facile, c’est vrai, tant de choses, tant de choses qui nous feraient reculer…
Mais dieu qu’il est bon de rester !
d’oser !
Oser franchir ces barrières, oser approcher la lumière, oser embrasser la terre et sentir, oh !
Sentir ce divin amour qui nous unit.

« I belong to you, you belong to me to.
You make my life complete, you make me feel so sweet. »

Et ici je parle de l’amour de ma vie, je parle aussi de toi ô humain, je ressens le lien !

MERCI !

Comment peut-on sentir autant d’amour pour un seul être et dans cet amour exclusif, ressentir celui de la terre entière ?
Ah je ne sais pas, tant de choses que je ne sais pas mais que je savoure sans trop me poser de questions (ou plutôt m’en poser des milliards en acceptant de ne pas obtenir une seule réponse !),
m’ouvrir, accueillir, sentir, et maîtriser, maîtriser pour ne pas tomber, maîtriser aussi pour savourer, savourer cette infinité.

Mais peut-être vais-je me poser ici, atterrir et te dire, te dire le quotidien d’un cheminant.
Comme un magicien je compose avec ce que je découvre chaque jour sans censurer, en acceptant mes limites et en apprenant à maîtriser.
Oui, il y a ce quelque chose que j’ai découvert récemment, c’est le plaisir de la maîtrise, l’importance de la maîtrise tout autant que tout le reste qui nous compose.
Il y a mille (heu dix millions, trente millions, un milliard, 7,3 milliards en 2015 nous disent les Nations Unies ! Pour ce qui est de la terre……) parties en nous, toutes aussi fabuleuses les unes que les autres et chacune voudrait à un moment prendre le dessus, ce serait comme dans une cour monumentale ou chacun lèverait la main et crierait :
moi ! moi ! moi !
En réclamant, en hurlant toute son attention.
Pourquoi en favoriser une ?
Pourquoi se fâcher contre une autre ?
Pourquoi ne pas écouter cette autre ?

Entendre, oui, entendre, écoutons ce que chacun a à dire, ô merveille de l’humain………..

Pour cela ô cher ami, il faudrait que tu commences à oser, jeter en l’air cette honte profonde d’être qui tu es. Cette essence est la mienne, j’en ai besoin !
Alors fonce ! Danse ! Canalise, maîtrise !
Chaque fois que tu t’ouvres ô humain, c’est une partie de moi qui s’éclaire, c’est une partie de la terre qui se réveille alors je t’en prie, jette cette honte à être toi-même et fonce !

Je t’aime ô oui je t’aime.

Je te dédie cette chanson :

You are the flame in my heart.
Tu es la flamme dans mon coeur.
You light my way in the dark.
Tu illumines ma voie dans l’obscurité.
You are the ultimate star.
Tu es l’étoile suprême.

You lift me from up above,
Tu me portes au delà de tout,
Your unconditional love
Ton amour inconditionnel
Takes me to paradise.
Me mène au paradis.

[Chorus]
[Refrain]
I belong to you
Je t’appartiens
And you
E toi
You belong to me too
Tu m’appartiens aussi
You make my life complete
Tu rends ma vie complète
You make me feel so sweet
Tu me fais me sentir si doux

You make me feel so divine
Tu me fais me sentir si divin
Your soul and mind are entwined
Ton âme et ton esprit sont enlacés
Before You I was blind
Avant toi j’étais aveugle

But since I’ve opened my eyes
Mais depuis j’ai ouvert mes yeux
And with you there’s no disguise
Et avec toi il n’y a aucun déguisement
So I could open up my mind
Ainsi j’ai pu ouvrir mon esprit

I always loved you from the start
Je t’ai toujours aimé dès le début
But I could not figure out
Mais je ne réalisais pas
That I had to do it everyday
Que je devais exprimer cet amour chaque jour

So I put away the fight
Ainsi j’ai éloigné le combat
Now I’m gonna live my life
Maintenant je vais vivre ma vie
Giving you the most in every way
Te donnant le plus dans toutes les voies

[Chorus] (x2)
[Refrain] (x2)

[Chorus 2] (x2)
[Refrain 2] (x2)
Oh I belong to you
Oh je t’appartiens
I belong to you
Je t’appartiens
And you, you
Et toi, toi
You belong to me too
Tu m’appartiens aussi
You make my life complete
Tu rends ma vie complète
You make my life complete
Tu rends ma vie complète
You make me feel so sweet
Tu me fais me sentir si doux