Notre Terre qui es aux Cieux…

Mon corps chauffe, ma sensualité est à son comble,
les mots m’appellent, ma plume,
mes doigts, l’écran et moi.
Ma terre.
Ma chère Terre.
Celle que j’ai cherchée, si longtemps.
Errant,
voyageant
dans des terres arides, détrempées,
noyées,
labyrinthes obscurs, numineux,
dédales monstrueux…

La voici. enfin.
Rayon de soleil,
tant attendu, inespéré.
Mensonge colossal de l’artiste au génie torturé
dont le paradis est une connaissance intime,
certaine, sereine ;
muse, source de tout l’or dans ses mains,
ses reins,
son coeur,
ses mains,
ses yeux.
Qui observent assoiffés,
le courant,
les lueurs et la froideur,
la peur, la rancoeur
et la tristesse,
nourriture primaire,
axiale paradoxale
de son bonheur,
materia prima de sa terre,
paradis un-connu de Lui, de Nous, de Tous.

Je Lui ouvre la porte à cet enflure de paradis,
perdu, retrouvé,
Loup y es-tu ?
Risettes à gogo,
larmes de croco,
Il est pas tendre le gendre…

 

J’aime lui rire au nez, jouer avec lui, il me donne envie !
Envie de Lui !
Ce bon dieu de diable miséreux qui réclame
sa came,
son Or, sa couronne,
sa puissance,
tendu vers les sommets de son ni-gnorance…

Il m’excite le bougre, ma terre, mon paradis,
parade vers Lui avec de belles Elles…

Ils se cherchent, se trouvent se perdent, s’enlacent
se lacèrent.

Divines blessures, tendre torture
qui dessine des arc-en-ciels
dans mes veines
qui pulsent
le retour au paradis.

J’entends l’eau qui coule, le rire des enfants.
Il détale pieds nus, la serviette sous le coude vers nos chutes du Niagara,
Terra nostra.
Tout brille de cette lueur essentielle Ici,
loin des feux de pacotille,

le vert resplendit,
ça joue, ça vibre, ça jouit,
les enfants le savent, ils en jouent aussi.
De cette sensualité débordante, luxuriante
qui jouit par tous les trous,

précieuses portes d’entrée
de leurs geôles rentrées.

Ils sont accoudés à leur fenêtre,
l’Artiste leur rappelle,

de faire la fête !

Quelques notes de musiques
et leurs cœurs s’emballent à nouveau, leurs yeux pétillent de renouveau !

Renaissance.
Rassemblement.
De nos corps, nos terres.

Quel est donc ce mystère ?
La salope qui se ne laisse prendre ni même surprendre,
je voudrais l’amener vers ce point cul-nu.

La Muse et l’Artiste se jouent de ces règles,
à l’endroit à l’envers peu un porte leurs envies,

et même, surtout !
Ce qu’on avait prévu pour Lui.

Ca démange, ça bout,
ça bouge à chaque fois,
divin et diabolique mouvement
qui toujours te surprend !

Vlan !
Je te claque ta porte au nez,
tout lové contre Elle,
smellant son odeur des bois, des sombres bois
surplombés de nos voies lactées….

Divine misère
de ne rien contrôler et se laisser guider par ces vers,
Elle qui Nous sussure à l’oreille de ne surtout plus nous inquiéter…

Le paradis est là, il l’a toujours été.
Terra nostra.

Merci à Elle, notre Mère
merci à Lui, notre Père.

Merci à Lui, mon homme de toujours aux origines des origines, Stéphane Raguet,

Toi et Moi, il y a 21 ans…

Lui, à qui je vais redire OUI, à l’église cette fois (!!!!!!!!!!!!!!!!!!!), en Notre chère Terre d’Ollioules…

Merci à Toi voyageur de mes mers,
merci à Nous.

 

Publicités

Lettre à mes élèves présents, passés, futurs :-)

« Je rêvais depuis toujours que le voyage que j’avais fait ces dernières 9 années, au cœur de moi-même, 
que je pourrai le transmettre comme ça de manière rapide, « facile », ou en tout cas facilitée, raccourcie. 
C’était mon rêve le plus fou dans lequel j’avais une foi immense sans parvenir toutefois à me faire confiance.
Je réalise avec une Joie indicible que, oui, oh oui, c’est possible.
J’ai vécu ces dernières années des expériences indicibles seule dans ma chambre, à sentir, à vivre dans chacune de mes cellules le Lien qui nous relie, j’ai touché à un Amour qui touche aux étoiles, à la mer et au soleil.
J’ai eu honte de ce secret que j’ai dévoilé, j’en ai eu peur, je me sentais seule mais je sentais pourtant que c’était vrai, important, à transmettre surtout, qu’il était présent en chacun.
Il a fallu pour cela que je me mette à nue face à vous, que je lève toutes ces hontes, toutes ces peurs qui m’engluaient, m’empêtraient, ça faisait des mois que je travaillais sur ça, sur ce lâcher prise qui, putain de bon dieu, est si boooonnnnn…!
Et là, à trois, avec cette magie du trois (et du Temps) ppfffffffff, ça s’est fait. 🙂
 
J’ai intégré avec vous la magie de la rencontre que je sentais dans mon cœur sans parvenir encore à l’incarner véritablement, l’autre représentait encore un danger de celle que j’étais. 
J’avais acquis cette capacité extra -ordinaire de voir la lumière au cœur de chaque être humain. Énorme, sublime mais… Je me sentais nulle (quand j’ai vu votre lumière, je vous raconte pas…!!! :D), je ne parvenais pas à me positionner, à voir ma propre lumière que pourtant j’avais rencontrée. Je l’avais vu mais… Je sais pas, il me manquait quelque chose. 
Ce quelque chose, précieux, un trésor, indicible, vous me l’avez transmis, 
– parce que j’étais prête, aussi. 🙂 
Et il s’agira toujours de cela dans les soins ou l’aide que vous apporterez autour de vous, tout ne dépend pas de Vous, oh non, c’est l’Ensemble, la Connexion, le « prêt » du divin,du Tout dont nous sommes une partie… –
Par cette magique spirale évolutive dans laquelle nous baignons tous, dans ce UN que l’on pressent et que l’on incarne chaque jour plus sur cette magnifique Terre…
 
Alors donc, je réalise que je vous ai transmis le Reiki et… ce que Je suis, mon expérience, ce que j’ai vu, vécu, compris, dans le subtil et en mots  et… (la danse, n’oubliez jamais la danse !!) vous étiez prêts à recevoir, beaucoup…! De sacrés bons élèves…!!!!!!!!!!
 
Tout ce que nous avons vu à mon sens sont des infos symboliques quant à ce que nous avons découvert, transmis et partagé sur l’instant, les uns envers les autres : la rencontre du yin et du yang, de l’Homme (dans ses archétypes) et la Femme (pareil) à leurs origines (j’étais remontée jusque là chez moi). Moi étant en toute logique un transmetteur de l’info prenant tour à tour la peau d’archétypes représentant l’énergie que je vous communiquais parce que je l’ai avais rencontrées.
.
Et le fruit de cette rencontre qui se fait par le biais de ma pierre philosophale recouvrée, dévoilée, dans mon cœur, qui permet de transmettre, le secret : l’Amour, la Connexion entre toutes choses…
Nous sommes tous Adam et Eve et nous avons tous ce trésor en notre centre : la pierre philosophale. 🙂
Nous sommes tous ce Gingko, nous sommes tous le pharaon, la prêtresse,etc. Et selon les moments de notre vie, nos découvertes, nous résonnons avec l’un, avec l’autre, et nous dansons ensemble pour créer notre réalité. (comme ces atomes qui vibrent au cœur de la matière)
Et nous les voyons avec P. Ce sont nos vies et ce sont Leur vies, c’est La Vie à l’état pur que nous captons avec nos corps (physique et subtils) : de l’information, du fluide, qui coule, s’écoule, comme une paisible rivière d’amour qui n’attend que ça… couler, immerger, baigner, laver, transmuter, source de toute Vie… 
Éternel recommencement…
 
Cela ne veut pas dire que rien n’est magique, au contraire tout est magique car tout est vrai, imbriqué dans une infinité de réalités…!
Je commence à peine à entrevoir tout cela et…
C’est le début mon dieu d’une immense aventure d’exploration !!!!!!!!!!!! Une fois qu’on a la clé –> qu’on se le permet, qu’on est en possession de sa Conscience (celle que vous avez libéré aujourd’hui et que vous avez entre vos mains avec le Reiki) qui permet le vrai libre arbitre.
 
Ces mystères sont un mélange de toutes les vérités combinées et recombinables à l’infini.
Mmmm, j’en perçois l’immensité et le désir de les explorer !
Cette vision, vous l’aurez compris passe par le cœur, ce cœur que je vous ai transmis : c’est  là que ça jouit, que ça vit, que c’est réel. 
Le reste, c’est notre enveloppe corporelle qui joue.
Ici sur terre mes amis nous jouons, qu’est ce que c’est bon !
 
Alors si vous voulez savoir si vous êtes sur le bon chemin (et où se trouve la Vérité), pensez toujours à la Joie, c’est la lumière de votre Cœur, de Nos cœurs et chaque fois que vous y êtes, vous êtes connectés à cette source magique, source de joie, de bonheur et d’abondance et vous faites alors… Énormément de Bien autour de vous…
 
Le Christ est en toi, en moi, en Nous, il suffit de le Voir….
 
Je crois que je vais m’arrêter là !!!! 🤗
Ces mots soulèveront des tas de questions et c’est tant mieux. 😁 
Notre vérité désormais est en perpétuelle re-co-Naissance par le biais des rencontres que nous ferons.
C’est ça le feu, l’ignition, ce désir – cette surprise – qui s’enflamme à chaque rencontre de Le découvrir et découvrir une partie de soi-même. Il faut de la combustion, du carburant, de la Rencontre encore, toujours, renouvelée quand on aurait envie d’y déposer nos petits pieds, dans nos petits souliers… 😉
 
Au plus nous prenons conscience de cette Beauté au plus elle se manifeste de manière tangible et perceptible autour de Nous d’où les multiples signes et synchronicités, c’est comme une Harmonie qui soudain révèle la divine musique incarnée dans la matière qui se transmute alors à la vitesse de l’éclair et qui crée des failles dans le temps, dans le dur, pour en révéler la sublime lumière…
 
Je vous aime si fort. C’est la rencontre la plus bouleversante et la plus éclairante de ma vie.
 
C’est si bon cet amour…
Pour tout cela, je vous remercie de tout cœur. 🎆
 
PS : n’oubliez pas l’équilibre dans vos rapports à l’autre, c’est probablement là le plus délicat travail pour rencontrer l’autre et l’aimer (ne pas trop se perdre, ne pas trop s’épuiser, diriger son souffle là où il veut se rendre et ne pas forcer dans un sens qui vous met à court de souffle…), jamais, c’est une pierre maîtresse, angulaire de la Vie sur Terre (on inspire et on expire, vous le sentirez ce déséquilibre, n’en ayez pas peur quand vous le sentez et alors dansez pour Reiki-librer 😉 !) En d’autres termes, quand vous en avez marre de quelque chose, de quelqu’un et que votre mental vous en extrait et se met à vous faire croire que c’est parce que ci, parce que ça, arrêtez, simplement (mais pas en y pensant dans votre tête et en nourrissant des peurs hein ..! En agissant), Ecoutez, même si vous ne comprenez pas, respectez cette Loi divine en vous que vous avez éclairée ce we (dont le phare, la boussole est la Joie). Inspirez vous de ce we magique où cet équilibre était parfait (c’est vrai quoi, indicible, on donnait et on recevait de manière totalement équilibrée…!!!! Un truc de « fou » 😉 ET au lieu de fatiguer, on se sentait de mieux en mieux, on rayonnait et on se faisait rayonner les uns les autres…!!!!!!!!!!! 
C’est ça le soleil.
 
Elise »
Moi et mes élèves à la fin de cette initiation Reiki très spéciale !!!

Tu es lumière, tu éclaires, même de loin :-)

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’être en présence des autres pour les guérir ou les aider.
Nous sommes tous reliés, tous connectés.
Quand tu as mal, j’ai mal,
quand tu ris je ris,
quand tu jouis je jouis oh OUI ! 😀
Et surtout, nous pouvons travailler la maîtrise de cette connexion,
ne plus la subir.
Ne plus être mal parce que le monde va mal,
Ne plus être triste pour son frère ou sa sœur.
construire son bonheur,
LE DÉVOILER !!!!!!!!!!!
Celui que l’on va transmettre,
information précieuse dans cette myriades de connections et d’informations.
Ne plus résonner avec les mémoires humaines,
RAYONNER LE SOLEIL.
Le pouvoir de guérison ici est tout autre. Ce n’est plus de l’empathie, c’est la Force de Vie à l’état pur, celle qui guérit tout, absolument tout.
Votre pouvoir solaire d’affirmer et de faire rayonner votre lumière, la dévoiler au grand jour.
Ce pouvoir est immense, le plus grand jamais été à la portée de l’Humain.
Et celui-ci ne fait de mal à personne, il ne contraint personne, il éclaire, simplement, divinement, comme le soleil.

Les énergies négatives, le mal et… Le bien – faire le Lien

Le Mal, le Bien, le Lien.
Le Feu Sacré.
L’Alchimie.

Je fais des découvertes hallucinantes, fascinantes, passionnantes sur l’humain, son corps, son fonctionnement, sur le bien, le mal, la guérison, le bonheur, la structure même du corps et tant et tant de choses.
Avant de partager tout cela en ateliers, en soins, de manière plus structurée sur Être humain, j’ai un besoin brûlant de le coucher sur le papier, le découvrir, l’éclairer afin de le manifester.

Ces moments où tu es seul dans ta chambre, en pleine communion avec Ton être, l’Amour, l’Autre, et où tu vois, tu ressens, tu Sais dans tout ton être… (là t’es en folie, sur un petit nuage :D)
C’est un cap délicat que de venir l’incarner, le partager.

Essentiel.

Et tellement bon…!
Dans ces moments ton corps est comme dans un état intermédiaire, prêt à décoller, sous tension, pris entre l’envie et la retenue,

c’est un pur acte d’amour que de s’apprêter à créer.

Comment rassembler ces milles choses, ce subtil, comment dire ce langage universel dans le silence, le dire avec des mots, des mots qui diraient le silence, qui dirait qui diraient…
Rho la frustration qui accompagne le processus de création, qu’elle est désagréable, qu’elle est bonne !
Mes amis qui connaissez cela, vous serez d’accord pour témoigner à quel point c’est désagréable et sublime en même temps.

Je veux vous parler du mal. De ce mal dont on se protège, de ce mal que l’on fuit. De ces énergies négatives dont on se défend, à coup de mantras, de prières, de rituels divers, d’encens, de pierres, de solitude. De cette colère, brûlante envers cette société mauvaise dont on se défend.
Rester chez soi, rester seul. Ne pas participer à ce monde, ne pas être de ce monde.
L’unité, surtout pas la dualité.
Le bien, surtout pas le mal.

Et pourtant… Cette dualité, ce mal fait partie intégrante de notre structure, ici, dans la matière, au sein même de chacun de nos cellules.
Il est indispensable à notre survie, il fait partie de la Vie.

Mieux, il est un ingrédient essentiel du bonheur sur terre. De notre joie.

Il alimente le feu sacré par le miracle de l’Alchimie que nous pouvons créer avec Lui.
Ce feu sacré qui vous met en transe, vous apporte le carburant, celui qui remplace petit à petit, la peur.

Ne plus avancer, évoluer par peur, par souffrance, mais par envie, dans la joie, oui, dans la joie de ce feu sacré.

Ça faisait longtemps que je l’avais pas recontacté ce feu sacré, intimement relié à la matière, à ce monde ici, sur terre avec sa dualité, ses « méchants ».
J’ai du mal à le recontacter ici en écrivant, il brûlait en moi juste avant en dansant et voilà qu’ici, devant mon ordi il s’est fait tout petit.

Peur de brûler, peur de rayonner.
Associé au mal, depuis si longtemps,
dont nous nous sommes privés, depuis si longtemps.
Imaginez,
si vous ne prenez plus des décisions orientées par la peur
mais depuis votre centre ici, alimenté par ce feu sacré.
Imaginez,
l’orientation de votre Vie, depuis ce centre bouillonnant de Vie.
Fermez les yeux un instant et imaginez.
Voyez toutes ces barrières maintenues,
alimentées par son détenu,
le Feu Sacré.
Voyez sa chaleur, sa vibration, à quel point il est bon, à quel point il a envie de se manifester, d’éclairer, de brûler !
Pas votre corps, pas votre âme, mais ces corps, multiples, empruntés çà et là, ces structures, ces carcans qui vous maintiennent dans ces choses dont vous ne voulez plus.

Je reviendrai vous parler très vite, en vrai (les ateliers ensemble avec la webcam se préparent !!!!) et en écriture de ce mal qui nous veut du bien. 🙂
Pourquoi, et comment cela est-il possible concrètement ?
En quoi le yin et le yang sont-ils intimement reliés,
quel est le lien avec la Guérison,
comment faire le lien,

La Reconnexion.

Bisous bisous, à très vite !!!!!!!!!!!!! ❤

Je n’arrive pas à croire

A ceux qui aimeraient retrouver leur âme d’enfant et l’intégrer dans leur monde de grands 🙂 ❤

Croire n’est pas facile dans une matrice où l’impalpable, le non manifesté, le non visible n’a pas sa place. Nulle part, même pas à l’école dans une société qui pourtant se met à bouger, dans laquelle tant de personnes vont consulter des magnétiseurs, acupuncteurs, homéopathes qui pourtant, parlent de l’existence d’une énergie en nous et autour de nous.

Ce sujet reste tabou, inexplicable, inexpliqué, mystérieux pour beaucoup, accessoire, annexe pour la majorité.
Ce sujet fait buter notre raison qui nous fait mener une guerre à l’intérieur de nous-même.

via Je n’arrive pas à croire — Etre Humain

L’Horizon – la Création

la-creation-lhorizon

Hâte de vous partager le joie que je vis et les libérations de ces derniers temps, je travaille – je crée – d’arrache pied pour vous partager tous ces « secrets », en  mots (mon premier livre est en cours d’écriture…!!!!!!), en dessins, en prières, en soins, en rencontres…

Avec tout mon Amour <3,

Elise

Me re-co-Naître

serpent

Me laisser être, me laisser Être,
avec beaucoup de douceur, un peu de peur.

pomme

M’aimer…

Me rencontrer…

Pleurer.

«  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » Vibrer, vibrer «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Comme jamais !!!!!!!!!!!!!!!!!!

feux sur le lac

Rencontrer mon unicité,
mon trésor,
ma merveille.
Me nourrir, me nourrir.

Comprendre, comprendre,
connaître !
En un éclair,
une étincelle !

Lueur suprême de connaissance,
si proche de la jouissance…!

Qui Je suis.

Me re-co-naître.

Merveille !!!
comme je t’aime, comme je t’aime !

Toi qui est moi et moi qui suis toi.

Quelle si belle rencontre.
Ça pétille, ça jouit, ça vibre !
:-)))))))))))))))))

Quelle joie, mon dieu,
quelle JOIE
d’être SOI !!!!!!!

jardin-arc-en-ciel