Le feu, la magie, l’alchimie, la douce folie

Ça fait longtemps que je ne ressens plus ce feu, réchauffant, brûlant,
celui qui prend corps.

Désir
Sexualité
Exaltation
Passion
Emotion

Punition.

Je suis partie loin loin, baliser ce feu, à la rencontre de la glace, du vent, de l’eau,
tous ces éléments,
si différents.
Tantôt la tempête, tantôt le calme plat.
Tête froide, discipline primordiale,
pour ne pas basculer ou brûler.

UN-patience de ce feu, primordial.

Me couper de ce feu aura été la chose la plus terrible,
la plus élémentaire,
essentielle.
La flamme jamais ne s’éteint, elle est éternelle, au creux de chaque être,
de ton être.

La sens-tu…?

Elle n’attend que ça,
tes mains autour, ton souffle léger qui vienne la raviver…
Elle n’a pas besoin de lumière,
Elle éclaire,
Tu éclaires,
même quand tu ne le sens pas, même quand tu ne le vois pas.
Ce feu est précieux, ce feu est douloureux,
Il est
entre deux,
au coeur de tous les paradoxes.

Mais voilà que ton ventre se serre, nœud,

L’estomac
La gorge
Le retenir
Le contenir

Cacher sa chaleur,
Sa divine lueur.

Réflexe primaire, défensif,
que tu ne peux retenir
longtemps.
Il accompagne la vague,
sans la noyer.
Si tu la prends, si tu l’entends,
avec le vent,
avec le Temps.

Ferme les yeux.
On va danser.
Tu es prêt…?

Le raviver, le ranimer,
semer,
s’aimer.

Mes amis êtres humains en pleine r’évolution, j’ai envie de vous parler les mille langages associés aux milles contrées que j’ai explorées, vous dire, dans toutes les langues, avec mon cœur, mon corps, ma langue,
l’Amour que j’y ai rencontré,
partout,
cette union divine, possible, à chaque instant, entre chacun de tous les éléments, entre chacun d’entre vous,
entre chacun d’entre Nous.
Cet amour contre lequel on se dresse chaque jour, quiproquo géant car chacun ne s’entend, tant nous sommes différents…
Cette différence précisément est au coeur de cet Amour, de sa beauté, de ses miracles…
Paradoxe brûlant, tellement réchauffant…
Frustrant.

Ma vie devient magique, d’une magie certes difficile à intégrer mais qui prend corps, celle de tous les possibles, en toi, en moi, en lui.

Celle facile, qu’on défriche à force de difficulté.
Une paix qui s’inscrit à force de chaos,
un amour naissant incommensurablement grand, à force de colère.

Je voulais remercier chaque UN d’entre vous,
pour tous ces moments de doute, de colère, de torpeur, de douleur, d’horreur,
de courage, de rage, de voyage, dangereux, périlleux !

Mes chers, précieux compagnons voyageurs,

ENSEMBLE nous déchiffrons cet amour,
en prenant toutes les formes, en traversant toutes les couleurs,
je sais combien cela peut être difficile, horrible,
je voudrais que vous voyiez comme je le vois aujourd’hui à quel point ce travail est noble, salutaire,
pour la terre.
Qui émerge d’un long sommeil.

La sentez vous cette joie qui prend corps au cœur de toute cette douleur ?
Ce bonheur qui s’installe à force de malheur,
précieuses brèches, en toi, en moi, en lui, sur la terre,
rayon de lumière, qui éclaire, qui éclaire !
Et refait naître ce feu, précieux,
ici sur terre,
celui que l’on connait.
Celui que l’on connait.

Rhhha je ne sais plus faire l’amour, je ne sais plus écrire, cela fait si longtemps.
Je ne sais plus comment on fait et surtout,
il y a cet amour nouveau,
ce feu renouvelé,
cette passion, encore nouvelle
que je ne connais point.
Je crois qu’ici tout est vraiment nouveau,
tout se co-crée ici et maintenant,
avec vous,

êtes-vous prêts mes amis…?

Mais avant de vous quitter, vous laisser faire re-Naître ce nouveau feu, cette nouvelle magie, cette divine nouvelle alchimie et la nouvelle folie (de celle, douce, heureuse qui n’a plus besoin de s’enfermer !),
je veux vous dire combien je vous aime…

Combien je vous aime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A très vite ici ou sur Être Humain,

Elise
Petite sorcière, divine Initiatrice, grande prêtresse, guérisseuse, femme, enfant, Humain, divine lumière !!!!!!!!!!!!! ❤ ❤ ❤

… avec un soupçon de magie 😉 …

Je dédie ce texte à tous les voyageurs qui traversent des tourments et une souffrance indicibles aux côtés d’un amour incommensurable,

« la tristesse est un vice mais est une muse », clément Minosze

Je dédie ce texte en particulier à mon ami Clément, alias Minosze, précieux compagnon de voyage, protecteur et révélateur de la Femme et de ses mystères, par ses écrits et son précieux livre A tire-d’Elles, ouvrage que je vous recommande chaudement.
C’est juste une petite bombe vibrante super guérisseuse…!!! (rhhha naaaaan je parle pas de ces subterfuges, dérivés du pseudo plaisir vibro-massant-je-ne-sais-trop-quoi qui n’a rien à voir avec ce plaisir-là, tu sais de quoi je parle, j’en suis sûre)
https://www.bookelis.com/poesie/27726-A-tire-d-Elles.html

Allez, petite photo prise à la volée, en pyjama, avec mon précieux livre sur mon cœur hi hi <3, bisous bisous !!!!

Merci Clément

 

Publicités

Toi et Moi, Homme/Femme – Pas-Sage :-)

Dans ce voyage, je me régale, l’être humain est décidément fascinant pour peu qu’on le découvre, qu’on le dévoile.

Je ressens la divine tension dans tout mon corps, celle de l’expression qui s’apprête à se faire.
C’est comme le sexe, les deux commencent à se confondre très clairement et très concrètement.
J’ai les mêmes sensations quand je crée, le même désir que quand j’ai envie de faire l’amour. Dans le corps, c’est une tension, une chaleur qui se répand et même une sensation forte dans le bas ventre, entre les jambes, dans tout le bassin qui monte.

Et la Rencontre, l’Union, fulgurante, éclairante.

Mmmmmmmm oui, cet humain est incroyablement fantastique, pour peu qu’on l’accueille dans tout ce qu’il Est, aussi difficile et incompréhensible soit-il parfois, souvent !
Mais percer ces mystères a priori insondables et illogiques demeure pour moi un plaisir qui jamais ne cesse ! 😀

Mais ce n’est pas de ça que je voulais parler enfin, si, bien sûr, il s’agit toujours de l’Humain !
C’est le yin et le yang que je veux dire, transmettre.
L’homme et la femme, physiquement et en nous, partager avec vous cette découverte encore, sublime, cette danse que j’affectionne et que mon mental prend un malin plaisir à comprendre.
Car finalement mes amis, nous ressentons tous n’est-ce pas ? Et le dire est encore autre chose et le comprendre une autre, et l’intégrer encore autre chose !

Savoir, comprendre, Vivre et Expérimenter encore et encore, Voilà le chemin de l’apprenti-sage ! 😉

Ne plus chercher à tout savoir mais se délecter de tout ce qu’il nous reste à découvrir,
Mmmm serait-ce.. Serait-ce là le bonheur…?
Mmmm ô oui ! Ça y ressemble, c’est bon, c’est si bon !
Ne plus attendre le rien : plus de douleur, plus de malheur, plus de plus de.. Merde, plus de vie…!
Mais au contraire se délecter… De connaître, de voir, de recevoir, de donner, partager encore et encore bon dieu oui !
Boulimie de sexe, boulimie d’Amour !!!!!! 😀 😀 😀

Boulimie de Vie qui parcourt tout ton Être.

Ca fait bien plusieurs jours, semaines ? Que se mène tantôt un combat, tantôt une divine danse à l’intérieur de moi (et… sur Terre, notre corps est le monde, aussi :-)).
Entre deux aspects, a priori incompatibles mais mais, qui, pourtant ont envie d’être ensemble, sont, irrémédiablement, irrésistiblement attirés l’un par l’autre.

Ce mystère humain. 🙂

Ce mystère-là m’en aura donné du fil à retordre, des batailles, des crises, tantôt l’un, tantôt l’autre !
L’un tentant de bannir l’autre, se retrouvant choqué de la nature profondément différente, a priori incompatible de l’autre, tentant alors dans un sursaut de logique de survie d’être comme l’autre, les deux forces s’annihilant alors…

Quand elle cherchent à s’unir, à créer la divine alchimie, ensemble !

Ggggggggnnnnn j’y vais, je le veux, il le faut MAINTENANT.
Patience, patience – énergie douce, si douce, maternante féminine – ooohhh
GRrrrrrrrrrr on y va MAINTENANT, je te prends sur le champ.
Oh mais voyons ne sois pas si rude, nous ne sommes pas des animaux, nous pouvons nous poser tranquillement.
Viens je te dis t’en as envie, je le sais.
Oh, oui c’est vrai mais.. non voyons.. Pourquoi ? Prenons le temps de nous découvrir, de nous dévoiler, d’entendre.
GRRrrrrrrrrr arrachons les comme ça toutes ces couches, d’un coup !
heu.. Bon.. oui je suis d’accord, qu’on les découvre maintenant ! Mais il faut que tu écoutes, aussi, mon rythme.
….. Non Attends, tu vas trop vite, j’ai peur de me mettre à nue ainsi, que tu te moques de moi et… Je ne suis pas prête.
Oh que si tu l’es ma déesse et je suis ton dieu, nous pouvons y aller maintenant et cesse de discuter, viens m’ébranler !
Mmmm oui, c’est vrai oui, c’est si bon d’y aller, oh oui !
🙂 🙂 YES
Non non attends, non, finalement non, pas maintenant, non, pas maintenant, pas comme ça, ne devrions-nous pas encore…
Viens. On y va
Je t’en prie cette fois, ne me contrains pas. 
🙂 Ma déesse

Rejoins moi, retrouvons-nous maintenant, délicieusement amoureusement.

Oui attends oui, c’est vrai, je veux y aller tout doux tu sais, je suis comme ça et en même temps de te voir, de te sentir, j’ai envie, je… Je veux que tu me pousses, que tu m’étreignes de ta force, en Puissance, tout ce que tu es, que je ne suis pas, montre moi, viens en moi, fais entrer cette force en moi, la oui, non attends, oui, non oui, non, oui..
Oh ce divin mouvement !
Dieu qu’il est bon… Pas tout dedans, pas tout dehors,
pas dans un sens pas dans l’autre
non,
le mouvement, le mouvement bon dieu,
encore encore encore ô OUI !!!!!!!!!!!

Je reviendrai vous conter non plus en poésie mais de manière plus concrète (parce que ce petit texte entre l’homme et la femme, c’est pas qu’au lit que ça se passe, c’est aussi en toi si si, sois attentif et tu verras ;)) sur Être Humain comment concilier en soi et avec l’autre nos énergies masculines et féminines qui sont complémentaires et nécessaires, l’une comme l’autre à l’accomplissement de ce nous sommes, ici, sur terre, dans la matière.
Et arrêter, bon dieu de se faire la guerre.
Et nan, je te parle pas de cet autre que tu pointes du doigt qui achète des armes et contraint un pays à se battre, je te parle de Toi aussi, qui fais la guerre à l’autre, tout le temps, oui, ben oui.
Ça se fait en nous mais aussi avec l’Autre.
Les implications dans votre vie, pour créer mais aussi au lit, on en parlera aussi ! 🙂

Les hommes, vous allez peut-être finir par comprendre et accepter la “folie” de la femme qui veut et qui veut pas, mais pourtant qui veut bien. 😀
Ne plus en avoir peur, ni d’Elle, ni de votre sexe, ni de votre infinie puissance, jouer avec elle. Apprendre d’elle.
Le sexe est un Jeu, un jeu divin, tout comme la Vie.
Amis humains re-commençons à JOUER – JOUIR !!!

– Venez-vous abonner amis voyageurs, découvrir, connaître et partager avec moi les beautés, les difficultés et les mystères de notre belle humanité sur http://www.etrehumain.fr !!!

Créons ensemble ce divin mouvement !!! 🙂
(et celui-ci n’est pas politique, économique ou théorique, il vient de nos tripes ;))

Regardez cette nouvelle rubrique que je me suis éclaté à créer : « La beauté de la Vie » dans l’onglet « Notre pain quotidien » 😀 :

la beauté de la vie arrete de croire meme 500

Bisous bisous !!!!!!!!!!!!! ❤ ❤ ❤

Rencontre avec le Feu

rencontre-avec-le-feu

Je me réveille au cœur de la nuit avec une drôle de sensation dans le ventre. J’ai mal au ventre, super mal au ventre même, ce qui n’est pas dans mes habitudes.
Dans le bas ventre.
Ce centre.

Plaisir. Jouissance. Culpabilité.

Que je connais bien désormais.
Je me positionne dans le sens subtil de la guérison, pose les mains sur moi et me mets à respirer et m’interroger voir ce qui se passe en moi avec la plus grande des confiances, durement patiemment acquise ces dernières années.
Je joue sur le subtil donc, en dirigeant mon attention à certains endroits de mon corps et autour de mon corps, en me laissant guider, comme je fais maintenant.

Peu à peu, dans cette danse, je ne perçois plus la douleur, occupée que je suis à explorer.
Très vite je me sens bien et je sens, je sais qu’un changement est en train de se faire en moi.
Êtres de lumières, mes guides, des anges, des extra-terrestres…!!!??? 😀

Qu’importe !

Cela n’a plus d’importance pour moi, ma puissante boussole me guide en silence.

Je me sens très apaisée et en confiance et je sais qu’un travail est en train de se faire sur moi, un travail que j’accompagne.
Soudain… 😀

Ce sont des flammes qui s’enclenchent entre mes jambes, – ouais ouais, c’est bon mon homme me l’a déjà faite : “ben t’avais le feu au cul quoi !” 😀 – comme la propulsion qu’on voit à la base d’une fusée.
Ben pareil.

De cette base enflammée, c’est tout mon corps qui va être en feu mais littéralement.
Je parle pas de désir sexuel ici mais bien du feu.
Le feu quoi, chaud, orange, jaune, lumineux.
Je ressens que ça chauffe mais ça va, ça reste correct.

Bien sûr, ça résonne avec une “préparation” qui a eu lieu avant : lectures, pensées, découvertes qui font que ce phénomène est assez “normal” pour moi ! 😀

Je sais, je sens que ce feu est important.
Qu’il est une force, nouvelle, pour l’humain.
Pour la Femme.
Qui se réveille.

Et ça va être de la bombe, pour Elle, pour l’Homme, pour l’Humain, pour la terre.

Mon corps donc est rempli par ce feu qui,
l’on me dit
, je pressens, je sais, qu’importe,
est beaucoup plus rapide,
beaucoup plus efficace que tout ce qu’on a pu connaître avant.

Il crame tout sur son passage.

L’on me donne l’image de feuilles qui compostent lentement dans la terre pendant des mois et on me montre à côté la spécificité, la puissance du feu sur ce même tas de feuilles.
Qui en quelques secondes est réduit en cendres.
Je me dis, je leur dis : whouaaaahaa, mais c’est super cool !
Mais oui me disent-ils, mais oui.

Ce feu donc brûle des trucs dans mon corps, c’est l’hiver quoi.
Dehors il fait froid.
Dedans il fait sacrément chaud !!

Une colonne vibrante, lumineuse faite de deux “cordons”, je ne saurais dire, deux courants, oui, c’est mieux, part de ma base, entre mes jambes et s’enfoncent mais profondément, très très très loin dans la terre et dans le même temps, l’un des deux courants, venant de ce cœur de la terre entre en moi et je puis sentir divinement ces deux courants très puissants qui me traversent simultanément et dans les deux sens.

Il est 4 heures, je suis dans mon lit, mon mari dort paisiblement à côté et je suis en feu !

😀 😀 😀

Ce genre d’expérience est devenue tellement habituelle au cœur de mon voyage !
Au début je hurlais de terreur et me prenais la tête pendant des heures, aujourd’hui, je jouis, j’exulte de bonheur, je savoure, je joue, je vis !

Alors que ce feu est partout en moi et s’étend tout autour de moi, je “vois” des particules de lumière très très lumineuses qui s’en dégagent, comme si ce feu, en brûlant, dégageait précisément ces petites particules lumineuses qui volent en moi et autour de moi, c’est super cool, super beau.

L’expérience se termine, le soin aussi et je vibre littéralement, tout fuse, tout est en fusion en moi, mon corps, mes idées.

Le Feu sacré,
il est là,
il se réveille, en moi
et de plus en plus, chez les humains.

˜ Sublime essentielle force de demain ˜

Je me rendors le sourire aux lèvres, enchantée par ces nouvelles découvertes.

*La sublime photo est un coloriage d’une divine créature passionnée de dessin que j’ai découverte sur mon réseau lumineux instagram/facebook grâce auquel je rencontre tout plein d’humains très différents qui nourrissent mon cœur et ma soif de beauté sous toutes les formes. Elle s’appelle Louw et voici son adresse Insta si vous voulez vous en mettre plein la vue : www.instagram.com/louwlyh_art/
Sa page facebook : https://www.facebook.com/LouwlyhArt/ MERCI !!! ❤