Tu es lumière, tu éclaires, même de loin :-)

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’être en présence des autres pour les guérir ou les aider.
Nous sommes tous reliés, tous connectés.
Quand tu as mal, j’ai mal,
quand tu ris je ris,
quand tu jouis je jouis oh OUI ! 😀
Et surtout, nous pouvons travailler la maîtrise de cette connexion,
ne plus la subir.
Ne plus être mal parce que le monde va mal,
Ne plus être triste pour son frère ou sa sœur.
construire son bonheur,
LE DÉVOILER !!!!!!!!!!!
Celui que l’on va transmettre,
information précieuse dans cette myriades de connections et d’informations.
Ne plus résonner avec les mémoires humaines,
RAYONNER LE SOLEIL.
Le pouvoir de guérison ici est tout autre. Ce n’est plus de l’empathie, c’est la Force de Vie à l’état pur, celle qui guérit tout, absolument tout.
Votre pouvoir solaire d’affirmer et de faire rayonner votre lumière, la dévoiler au grand jour.
Ce pouvoir est immense, le plus grand jamais été à la portée de l’Humain.
Et celui-ci ne fait de mal à personne, il ne contraint personne, il éclaire, simplement, divinement, comme le soleil.
Publicités

Dépression, bipolarité, délire, anxiété, vers une nouvelle vision de l’Humain en pleine r-évolution

Bonjour !! 🙂 Le document que je vous ai présenté sur la dépression il y a quelques jours a pris une tournure décisive. Il va être bien plus étendu que le sujet particulier de la dépression, c’est un livre sur l’Être Humain qui commence à créer le Lien. Le lien entre son Être et son…

« Allons-nous continuer à entretenir ce mur, à freiner, lutter contre ce courant puissant de la Vie, ou bien allons nous le pulvériser à coup d’amour, de marteau, de burin, de va et vient – douloureux et délicieux – entre soi et l’Autre, soi et l’Univers, soi et Soi…? 🙂 »

via Dépression, bipolarité, délire, anxiété, vers une nouvelle vision de l’Humain en pleine r-évolution — Etre Humain

Être Humain, faire le lien : dévoiler l’Horizon (et les multi-dimensions !), Incarner le potentiel

Mon nouveau livre prend forme….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :-)))))))))))))))

C’est ici, avec Vous, amis voyageurs, amis éclaireurs que j’ai envie de partager cette en-Vie qui se précise se structure, se dévoile clairement.
J’ai publié et partagé ici hier un document que je sentais très conséquent sur la dépression.
Dans le même temps je savais que mon livre devait s’écrire, je ne savais pas comment avec toujours l’angoisse, l’impression que je n’avançais pas comme il faut.

J’ai pourtant appris et je l’incarne vraiment ces derniers jours qu’en fait, l’incarnation de nos idées, de nos en-vies, ne se fait pas du tout mais pas du tout sur le modèle appris : mettre la pression, faire des plans, réfléchir, cadrer avec ce qu’on a prévu en première intention avec le mental, la logique pure.
Non, ce que je découvre et pratique quotidiennement, encore un peu difficilement aujourd’hui (la pression revient souvent prendre la place du désir et du plaisir qui s’installent :-)), c’est : maintenir mon intention claire en gardant le cap de la Foi (=contact avec le Soi) sans nourrir le cercle vicieux du : tu avances pas, tu fais n’importe quoi, etc. qui envoie des infos contradictoires à l’Intention première et qui brouillent l’accès à la source en créant une structure opaque autour du Soi.

Dans ma nouvelle manière de faire, les idées parviennent de la Source directement en Soi après avoir clairement dévoilé et posé l’intention; et après, on fait intervenir le mental pour structurer, incarner (c’est à dire, traduire en termes terriens ! :D) l’info reçue (en retour à l’émission de l’Intention :-)).

Bref, pardonnez ces digressions mais il est important aussi de partager cela, je crois. Parce que vous les vivez peut-être toutes ces choses en apprenti-sages que vous êtes ! 😉

Donc, je sentais que l’écriture de mon livre était importante. Je pressentais qu’il s’écrivait à MA manière : sur le terrain, dans mon quotidien, dans mon contact avec l’humain, en vrac, en partant a priori dans tous les sens, jusqu’au moment où tout prendrait sens.

Et c’est ce qui se passe…!!!!!!!!!!!

J’ai tenu bon, je n’ai plus nourri l’angoisse et j’ai gardé le cap sur ces « détours » qui n’en étaient pas.
Tout est relié.
Tout est relié.
Vous n’avez pas idée…

Et nous sommes en train de dé-couvrir ce Lien, profond, cette intrication subtile, complexe, sublime de toutes choses et dans toute chose,
à l’In-térieur, à l’Ex-terieur.

Donc hier, en partageant ce document sur la dépression, j’ai compris que c’était le début de mon livre qui va décrire le processus de dévoilement, de rayonnement de l’Humain et pas seulement la dépression !!! 😀

– Vous savez, quand on dévoile l’accès à la source, qu’on communique avec Elle, on ne sait rien ! Et en même temps… On a accès au Tout, la restriction étant ce qu’on est capable de comprendre sur l’instant de cette incroyable, merveilleuse intrication, imbrication des choses, des êtres, des éléments. On sait juste qu’on saura en Temps voulu, on se laisse guider en confiance par les idées qui viennent et on comprend, souvent après coup, c’est pour ça que c’est si difficile encore cet accès pour beaucoup. –

L’humain qui fait le lien entre Être et Humain. 

Et ce qui est génial mais génial et que je voulais faire depuis longtemps, c’est que ça va faire le lien entre les troubles mentaux humains : angoisse, phobie, hypersensibilité, folie, bipolarité, dépression, etc. et le processus d’évolution,
d’apprenti-sage qu’est en train de faire l’Humain.

Et ce regard, ce nouveau regard est important, il est déterminant, cela change tout…!

Pour les « malades mentaux » qui sont des Éclaireurs.
Pour l’Autre, ces Autres, qui sont des Stabilisateurs. (j’ai trouvé ce mot vite fait, faudra peut-être le faire évoluer ! :D)

Ce ne sont pas des ennemis. Ils doivent s’écouter, s’allier, Faire le lien, se Rencontrer.

Réaliser que ni l’un ni l’autre n’a tort mais qu’ils ont prévu, ensemble, de faire cette Rencontre, celle qui leur permet de réaliser, d‘incarner ce potentiel d’évolution majeure jamais atteint par l’Humain.

Parce que… Dois-je le préciser, avant de commencer mon voyage au cœur de l’humain, de dévoilement de Celle que Je suis, j’étais tout à fait ce qu’on appelle « normale » : pas du tout dépressive ou anxieuse, très équilibrée, menant ma petite vie tranquillement devant mon poste télé ! 😀
C’est un Voyage que beaucoup d’Humains s’apprêtent à faire désormais et on voudrait pas qu’ils soient tous enfermés et que la terre se transforme en hôpital psy géant !!! 😀 😉
Il nous faut tisser ensemble ce nouveau regard, cette nouvelle croyance, cette nouvelle oeuvre d’Art en créateurs que nous sommes :-).

C’est peut-être confus, vous en saurez bientôt plus, c’est ici la base de ce livre que désormais j’écris.
J’avais besoin, j’avais envie de le partager avec vous :
tout ce désir qui me vient de la terre, de mon ventre désormais réchauffé.
toute cette imPatience de l’enfant retrouvé,
toute la sagesse acquise après ce long voyage.
Que je m’apprête à Transmettre. 

Je suis heureuse, mon dieu, heureuse comme jamais.

A très vite mes Amis ❤

PS : l’écriture du livre n’empêchera pas les ateliers à venir de débuter, je laisse venir le moment, la maturité du projet avant de vous le concrétiser et de Vous Rencontrer.

 

Êtes-vous guérisseur ? :-)

On trouve beaucoup de textes sur les guérisseurs, avec des indices pour savoir si « vous en êtes » ou pas. Nous sommes tous des guérisseurs en substance, un peu comme nous sommes tous des cuisiniers, des peintres, des poètes, des joueurs de foot… ! C’est l’attirance, l’envie, le désir qui va faire que l’on va se…

via Suis-je un guérisseur ? Le travail, les qualités et les difficultés du guérisseur — Etre Humain

Bilan d’un long voyage

paix-abondance

Bonjour mes amis humains voyageurs, à l’intérieur ou sur les fabuleuses contrées de cette chère planète terre ! 🙂
En ce tout début de nouvelle année qui secoue, qui vibre à fond, pleine de nouveautés avec les craintes qui y sont associées, je voulais faire un petit bilan, pour moi, pour vous.

Parce que si vous vous caillez grave là maintenant, si vous tremblez, si vous frémissez de peur, de honte ou de je ne sais quelle émotion enfouie que vous avez déterrée et bien je veux vous dire courage, courage, je confirme toujours que c’est magnifique, que ça en vaut vraiment la peine, ô si vous saviez……!!!!!

Alors je vais vous conter ces pas, gigantesques aujourd’hui, qui paraissent si dérisoires quand on est en plein dedans et qu’on se demande vraiment si on avance ou si on piétine. 😀

On peut changer mais de folie, de manière inimaginable et ce….Tout en restant le même, si si, j’vous promets.

p1010149

Moi il y a 9 ans 🙂

Comment vous parler succinctement des milliards de changements, dans chaque petite chose de mon quotidien, dans ma vision de la vie, de l’Autre, dans mon couple, dans l’éducation de mon fils rhhhaaaa…..

Chaque jour de ma vie aujourd’hui, chaque petite seconde est un big bang.
Pas une explosion fracassante, non, ma vie est un fabuleux dessin qui prend forme, se déforme, se reforme, tout en lumières, en couleurs, en candeur.
J’ai retrouvé mon hypersensibilité d’enfant que j’avais refoulée adulte, tant on me disait que c’était pas faisable et pas présentable ! 😀 Bon, avec la maîtrise de l’âge adulte, c’est mieux mais je ressens tout très très fort et je sais pourquoi et je me fais confiance et ça m’aide pour ce que je suis venue faire ici. 🙂
Je me fais confiance, je m’aime, enfin, j’accepte de me voir en photo, je me trouve belle, enfin. Avant je me cachais, j’avais honte de moi, mon mariage avait été mon pire cauchemar : être le centre de l’attention et être photographiée ! 😀
Heu, je ris, oh je ris, enfin, je ne me sens plus écrasée par le poids de la vie, de la terre, des humains, je vois tout avec un recul qui me permet de rire !!!
Je n’ai plus peur d’avoir peur, je n’ai plus peur d’être fatiguée, je vois quand je suis fatiguée ! 😀
Je ne vois plus l’autre comme un ennemi mais comme un trésor de plus à découvrir.
Je ne déteste plus l’autre qui me fait ressentir toutes ces choses, je ne cherche plus à le changer.
Le monde et ce qu’il s’y passe ne me fait plus peur, j’en perçois l’ordre et la perfection au delà de tous les faits, de toute raison.
Ma vie n’est plus un combat, ouch cette partie là aura été la plus coriace, la plus tenace !
Ma vie ici sur terre a pris sens, je me suis reconnue et je me vois vieille, une vieille heureuse malicieuse et sage, ravie de partager, dégoûtée de voir les rides, la vieillesse de son corps mais l’acceptant en riant de bon cœur ! (alors que je pensais souvent au suicide avant ou alors à clamser jeune d’une maladie, perdre sa maman alors qu’elle avait 47 ans ne vous ouvre pas a priori un horizon très grand sur votre futur)
Heu.. et la plus belle chose apprise ces tous derniers jours… je suis enfin l’artisan de ma vie, je sais aujourd’hui que je la crée à chaque seconde, j’en ressens immédiatement les implications, cette oeuvre d’art que devient ma vie, je la veux la plus belle possible et pour cela, je viens d’apprendre à faire des choix, à décider, que c’était important pour que cette belle création prenne forme.

Je voulais aussi rappeler à ceux qui ne me connaitraient pas certains changements marquants de ma vie, de mon voyage.

La douleur physique
Il y a 9 ans, j’étais encore sous traitement anti-inflammatoires quotidiennement, passant scanners, radios et examens régulièrement pour des douleurs dans tout le corps et le dos en particulier.
Aujourd’hui je n’ai plus aucun médicaments depuis bien longtemps chez moi, je n’ai plus mal nulle part et je suis dans une forme que je n’ai jamais eu avant.

(Bon je sais, vu comme ça ça peut être déprimant parce que 9 ans, ça fait long…! 😀 Ca fait très longtemps que je n’ai plus mal et tout s’est fait progressivement en douceur, avec passage phyto, homéo, thérapeutes divers. Mais chacun a son rythme et les énergies de 2017 sont magiques !!! ;))

Par contre, il me faut préciser ici que la pleine santé signifie une pleine conscience de nos états humains fluctuants. C’est-à-dire que je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie, ni éprouvé autant de colère que depuis que je me suis guérie….!!!!! 😀
Mais rassurez-vous, une fois libéré du jugement à l’égard de cette humanité encore taboue, ça devient bien plus cool, on acquiert avec le temps une sorte de recul qui aide à gérer cette humanité qui bouscule !

La jalousie, l’amour
Il y a quelques années j’étais jalouse, depuis ma tendre enfance, une jalousie passionnelle et passionnée dont l’idéal et la représentation de l’amour était Romeo et Juliette.
“Tu meurs je meurs” 🙂

Mon Steph, s’il regardait une femme ou s’il lui faisait ne serait-ce que la bise, ça me rendait malade et j’avoue que j’usais d’une manipulation insidieuse et efficace pour qu’il voie le moins de filles possibles.
Et oui.

Le voyage révèle des trucs pas très cools, vous le savez ;).

Aujourd’hui j’ai appris, notamment de Lui, de mon Stéphane qu’il existe un amour bien plus grand, bien plus fort, bien plus puissant que celui, passionnel (et émotionnel), que je revendiquais.
Je vois l’amour de manière beaucoup plus globale, qui n’exclut pas la passion (non, ça, en fille passionnée que je suis, c’était pas possible…!!!!) mais l’englobe comme une composante non une essence de l’Amour.

L’amour que je découvre aujourd’hui chaque jour est autre chose, wouahou, je m’emploierai toute ma vie à le décrire, à l’explorer !
En potentiel c’est comme une hyper présence qui met dans un état d’extase à chaque instant; en concret pour l’instant sur terre, c’est explorer cette hyper présence à soi-même, à l’autre, au monde et commencer à en jouir.
Autant vous dire que je n’éprouve plus une once de jalousie ce qui peut paraître bizarre ou mensonger, moi même je l’aurais jamais cru mais c’est vrai…!
Cela n’est pas seulement en rapport avec cette nouvelle vision de l’amour mais bien aussi en rapport avec mes découvertes sur ce que je suis. La jalousie faisait partie de mon chemin et la vie d’ailleurs m’a amené des expériences pour la mettre en lumière.

L’extraordinaire, la magie, le subtil
Alors, ce domaine est vraiment celui qui était le plus fort, le plus important, le point d’où je suis parti le plus “bas” et où je suis allée le plus loin. Disons le domaine que j’ai exploré dans un écart énorme :

départ_______________________________________________________________arrivée 😀

J’ai commencé ce voyage en lutte avec cette partie, ne me retrouvant dans aucun écrit, ne voulant adhérer à aucune thèse, à aucun dogme.
D’abord j’ai commencé que par du scientifique : la psycho, la psychiatrie et des livres écrits par des médecins sur les émotions, sur l’effet placebo, etc.
Après je me suis approchée timidement des autres domaines.
Après j’ai été obligée de m’y pencher en commençant à pratiquer le Reiki et en constatant par moi-même des effets hallucinants, énormes…!!!!!

Mais même dans ce domaine, ça été la guerre, je me rappelle d’un jour où je suis revenue de la bibliothèque avec d’une part :
René Guénon, L’erreur spirite
Et d’autre part :
Allan Kardec Le livre des esprits.

Je crois que ce jour-là j’ai mesuré ma souffrance.
J’ai mesuré la souffrance humaine dans cette guerre qui se joue entre deux parties d’elle-même.

Le livre
Mais tout est parfait dans le chemin, si si je peux vous l’assurer même si cette idée est absolument délirante et décalée dans le quotidien que l’on vit en tant qu’humain.

Donc cette guerre que j’ai menée, aujourd’hui je la comprends, j’ai du coup exploré tout, tous les auteurs, depuis les scientifiques jusqu’à ces derniers mois les “expérienceurs” qui, par exemple sortent de leur corps et racontent ce qu’ils voient, comme les excellents auteurs que sont Daniel Meurois et Anne Givaudan.

J’ai voulu entendre tous les mots, toutes les manières de dire, j’ai voulu comprendre, comprendre toutes les résistances, l’origine de toutes les guerres que se font les humains.
J’ai voulu chercher ce langage universel qui à mon sens existe et mettra un terme à la guerre que se font les humains juste parce qu’ils ne parlent pas le même langage, juste parce qu’ils sont à priori différents, juste parce qu’ils n’assument pas cette différence, ne se font pas confiance et se méfient alors de l’autre qui met en péril cette différence quand c’est une richesse, la terre promise !

Et franchement, ce que j’ai appris est immense, je me dois de le partager. C’est encore un peu tôt pour le faire ici. J’écris mon premier livre et je sais aujourd’hui que ce ne sera pas le dernier.

Et ce alors qu’enfant, je détestais lire, je ne lisais jamais et il y a 9 ans, je ne vous aurais jamais cru si vous m’aviez dit que j’allais écrire un livre ! 😀

Pour revenir succinctement au subtil, ce mot me plaît, je l’ai enfin intégré, j’ai fait la paix.
Je travaille avec le subtil aujourd’hui chaque jour, il fait partie intégrante de la vie pour moi, il en est l’origine et il est présent pour assurer le maintien de la vie aux côtés de la matière.
Cela a un grand rapport avec la santé physique car aujourd’hui je vois la “maladie” avant, dans les mots, dans les pensées que je travaille au niveau subtil ce qui me permet de rester en bonne santé et de voir autour de moi ce qui rend les gens malades.

Mais c’est quoi ce subtil ? Ben en gros, c’est une partie de nous qu’on a oublié, qu’on a pas développé et avec laquelle on compose tout naturellement enfant.
La pratique du Reiki, en posant les mains sur moi chaque jour dans le silence m’a ouvert – m’a rappelé ! – à ce subtil que j’ai petit à petit, chaque jour, senti être à l’oeuvre dans mon corps et tout autour de moi pour le nourrir, le maintenir en vie.
Et désormais j’explore beaucoup plus loin le domaine avec encore pas mal de résistances et de questionnements qui me mènent vers mon langage, mes mots.

Nous sommes bien plus que des humains ici incarnés sur terre et cela rend cette incarnation, ici et maintenant d’autant plus importante, essentielle, précieuse.

elise-taille-mini

Moi aujourd’hui 🙂

cercle-infernal-brise-2000

Une page se tourne… 🙂

Je vous souhaite une extraordinaire nouvelle année, que tous vos rêves se réalisent, que de nouveaux rêves se dévoilent !!! ❤

Quand le subtil devient palpable, du rêve à la réalité… L’amour, le lien, la magie de la Vie

Magnifique week-end, difficile week-end, sorte d’aboutissement, comme un cycle qui se termine, un sacré cycle…!
Depuis combien de temps, depuis combien de temps je crois en mes rêves, j’ose y croire, j’ose œuvrer chaque jour à ce qu’ils se réalisent…?
L’amour, l’existence de l’Amour dans son aspect le plus palpable, le plus pur aussi.
L’existence d’autre chose, une autre manière de vivre, d’être au monde, la possibilité de créer son bonheur, sa joie, la faculté de guérir, oui, guérir, avec nos mains, en utilisant cette formidable énergie contenu dans le “vide” !
Ce vide (l’atome est composé à 99.9999% de “vide”), tout plein à craquer d’une énergie abondante, infinie, qui jamais ne cesse, pouvoir en avoir conscience, s’en servir et…

Le transmettre.

Ancrer, ancrer chacun de mes rêves, pouvoir l’incarner, pas seulement le dire en mots, en poète, mais l’incarner, le vivre, en moi, autour de moi, le faire vivre, chaque jour.
Et venir en parler, venir vous dire, vous dire..
Combien c’est possible, combien c’est beau.

Ce moment où tu découvres un bonheur, un secret, un secret qui ne doit pas l’être, que tu veux partager, que tu voudrais crier.
Te retrouver là, comme un con, un con sublimement heureux, comment le dire, comment le dire à celui qui a appris, jour après jour à courber l’échine, à porter le voile, à ramer, à se desespérer, à ramper, suer !

Quand tu découvres que la vie est magie.
Que le vie est magie.

:-)……………
Mon dieu, mon dieu !
Je ne pourrais même pas tout vous dire, vous me traiteriez de folle, vous ne me croiriez peut-être pas et puis, moi-même, j’aurais comme honte, oui, honte d’afficher un tel bonheur à celui qui croit que ce n’est  pas possible.
J’ai toujours eu honte oui, de croire en mes rêves, j’ai toujours eu honte de sentir cette chaleur, là dans mon coeur.
J’ai toujours eu honte d’avoir envie de dire je t’aime à l’autre, d’avoir envie de sourire quand la mort emportait un proche, toujours eu honte de cette joie toujours présente en moi, à me désespérer parfois !
Et bien mes amis ce bonheur prend corps en moi et la honte me quitte, une force d’amour rayonnant se logeant à sa place, un amour à transmettre, encore, toujours !

Ce week-end j’ai terminé mon stage de Reiki en tant qu’enseignante. C’était la première fois que je transmettais le Reiki. C’était la première fois que je transmettais mes trésors rencontrés en chemins, mes clés, des clés si difficilement trouvées…! Pourtant si simples, si élémentaires, si essentielles, si belles.

Il était important ce stage, initiation pour moi, initiation pour eux.

Après ce long voyage en solitaire mes amis, c’était la rencontre et pas n’importe qu’elle rencontre ! 😀
C’était vraiment la rencontre de l’Autre.
Cet autre face auquel je me cachais, celui que j’ai jugé, celui qui m’a jugée, celui devant qui j’avais honte, celui devant lequel je m’écrasais, celui contre qui je m’étais rebellé en écoutant avec rage le rap et le métal à fond dans mes oreilles.
Le non poète, le bien ancré, celui qui “ne voit rien”, ne sent rien”.
😀 😀 😀

J’ai initié au Reiki une ribambelle d’ingénieurs, de cadres bossant dans une très grosse boîte (et si vous saviez laquelle…!), incluant mon mari, l’homme de ma vie.

J’étais tremblante le premier week-end, frissonante, ressentant plus que jamais mon hypersensibilité (mais putain, merde, c’est pire qu’avant, c’est quoi l’arnaque…!!!!!) face à cet autre qui m’a toujours impressionnée. Celui qui te regarde avec le sourire, te dit que tout va bien quand toi tu ressens à peu près un milliards de choses, des choses parfois si difficiles, si discordantes !
A te rendre fou, oui, vraiment, à te rendre fou.
Celui qui reste bien tanqué, bien concentré quand toi tu vacilles, tu rougis, tu chavires !

Bon mais j’avais fait du chemin, mon mari est cet autre. 😀
Je m’étais penché sur le truc depuis bien longtemps oui.
Sur cette “différences”, sur ces mémoires aussi inscrites dans notre chair entre “eux” et nous.
J’avais été bien embêtée et exaltée, ravivée dans ma curiosité, de découvrir ce lien, cet amour avec Lui, tout en sentant ces différences, paradoxe avec lequel j’apprends à vivre maintenant, ce statut d’humain est étrange et si enrichissant.

Donc j’avais fait un sacré bout de chemin ce qui faisait que j’étais bien confiante et si heureuse, tellement heureuse à l’idée de cette rencontre ! J’ai halluciné de voir combien c’était difficile, fatigant…!
Premier jour donc où je suis tremblante, où des angoisses monumentales passent mais heureusement j’arrive à faire l’enseignement, assez bien même mais je me retrouve le soir épuisée.
En courageuse et bosseuse que je suis, je m’étais promis de prendre plus de plaisir le samedi suivant et c’est ce qui s’est passé, j’ai réussi à être moi-même, à vraiment rayonner qui je suis, face à eux, cet “étranger” face à qui je n’avais jamais osé. Bon ça s’est fait pleinement sur quelques instants et c’est surtout à la fin que ça a été flagrant.

Rha les bougres, ils m’ont mis à poil…!!! 😀

Non, là faut que j’arrête, si quelqu’un qui ne me connaît pas lit ces lignes, il va sérieusement s’inquiéter.
J’ai été mise à nue de manière symbolique, je vais vous raconter.
Je vais vous raconter aussi la magie, la beauté, la puissance du Reiki wouaouh, je le savais mais alors là, ça s’est littéralement concrétisé.

Je m’explique.

Le Reiki que j’enseigne est un art qui redonne à tout humain (adultes comme enfants) la faculté de canaliser l’énergie de l’univers pour soi et pour l’autre, juste en posant les mains.
Cet art est génial parce qu’il est exempt de tout dogme et l’enseignement est d’une grande simplicité, si bien qu’on retrouve dans le Reiki des gens de tous bords, de toutes confessions, de tous âges, de tous les styles, belle rencontres en perspectives !
Et il n’y pas de don, ni de meilleur qu’un autre dans le Reiki disais-je à mes élèves, j’ai reçu des soins fabuleux de gens à peine initiés au Reiki.
L’énergie de l’univers est là pour tous et passe à travers tous. Et chaque être humain qui canalise l’énergie est un miracle vivant et absolument unique.
Et alors ce qui est génial, c’est qu’on se donne du Reiki entre nous, y compris l’enseignant.
Et il est évident pour moi depuis toujours qu’on apprend toute sa vie, y compris un enseignant. L’enseignant apprend beaucoup de ses élèves.

Donc j’étais toute contente à l’idée de recevoir un bon soin Reiki, en fin de formation qui avait été bien challengeante pour moi. Je m’allonge en pleine confiance, avec quatre paires de mains bienveillantes au dessus de moi.

Et là……….
Et là………..

Dans un lâcher prise monumental, ce soin vient comme finir, clôturer en beauté mon cycle de guérison, voilà que je tremble, que je pleure, que je vis une belle expansion de conscience ! Je me dis mince, ils vont s’affoler ! Tout en me disant que c’est une belle occasion pour eux d’apprendre ici.

Et là mes amis, voilà ce que je réalise durant ce soin fabuleux :

C’est ensemble, oui, c’est ensemble que nous avançons, que nous évoluons.
Il est terminé le temps de la séparation entre “eux” et “nous” parce que eux c’est nous et nous c’est eux.
Il est fini le temps où les poètes criaient seuls dans leur coin, un flingue à la main, que l’amour devait triompher.
Il est fini le temps où ceux qui ressentent fort s’anesthésient dans un coin de leur chambre, à la drogue, aux médocs ou à l’alcool pour faire taire ce qu’ils ressentent,  pendant que ceux qui ressentent moins continuent leur petit train train sans se rendre compte de rien.

Nous avons besoin de nous entendre, de nous tendre la main ! Au delà de tous ces mots-maux, au delà de toutes ces croyances, au delà de ces vieilles guerres !

Il est fini le temps où le grand sage rempli d’amour portait sur son dos tout le malheur des autres, il est fini le temps où un seul homme porte tous les péchés des autres.

Nous sommes à une époque bénie où chaque être recouvre cette faculté de se prendre en main, de se responsabiliser, de s’éveiller, d’apprendre à Aimer !

Et c’est ensemble que cela doit se faire, c’est ensemble que cela va se faire.

Et c’en est fini du guérisseur qui se sabote le foie, qui prend le mal de l’autre, l’autre peut se guérir, oui, lui aussi, rendons à chacun son pouvoir, l’humain est en train de reconquérir son pouvoir et nous devons rester vigilant à respecter cette chose essentielle : chacun est amené à trouver son propre pouvoir et le faire rayonner.

Et je l’ai vécu, oui, je l’ai vécu. Moi qui travaille à la guérison depuis plusieurs années, c’était une bénédiction de pouvoir m’en remettre à ces mains, leur transmettre le chemin afin qu’ils puissent trouver leur chemin et éclairer le mien.
Profiter de leur pouvoir de guérison, savourer la puissance d’un groupe, de toutes ces mains qui canalisent l’amour, cet amour possible pour chacun !

Nous sommes tous missionnés, la terre le réclame, le cœur de l’Humain le crie à longueur de journée !

Fin du soin, fin de la formation, je leur explique de ne surtout pas redouter les larmes de quelqu’un en soin, celles qui font si peur. Je ne souffrais pas leur dis-je, au contraire, quel soulagement, je vous faisais confiance, je sentais votre amour, si bien que je pouvais laisser couler mes larmes, laisser couler ma peine et me ressourcer, sentir le lien.

Je les remercie du fond du cœur, vérifiant ce que j’avais toujours senti : chaque être humain est un miracle.

J’ai énormément appris de ce week-end, j’ai énormément aimé et savouré cette riche diversité et je suis si heureuse à l’idée de continuer !
Ah oui et officiellement je signe l’arrêt de cette guerre, je pardonne et je demande pardon à l’Humain pour cette si grande méprise ! Et je savoure cette réunification que je vis à mon échelle et que je sens se faire à l’échelle de la terre !

Je partage avec vous la page tiré au hasard dans L’oracle des anges de Doreen Virtue :

wp_20161114_003

A tous les hypersensibles, à tous les Humains – Le secret –

Parfois je perds le contact avec mon corps…
Je navigue, haut, loin et fort !
Là bas c’est bien plus agréable !

Il faut dire qu’ici, dans ce corps, j’ai souvent mal, il fait si souvent froid,
Cette faim qu’on ressent si souvent est désagréable…!
Et puis parfois je ressens une tristesse, grande, si grande, à faire chavirer un navire,
à démonter une mer.
La mer. Les vagues.
Voilà à quoi me fait penser mon statut d’humain.
D’autres fois encore, je me sens frustré et j’ai peur, si peur !

Les hauts rivages me manquent, les vertes prairies,
ma douce rêverie, mes poèmes, mes envies !
Là-haut dans le ciel, je suis à l’abri,
je ne sens plus toutes ces choses.

Et pourtant…

J’ai découvert il y a peu,
quelque chose qui a attiré mon attention…

J’ai découvert… mais chhuuuut, c’est un secret.
Oh mais, enfin, non, ce n’est pas un secret !
Enfin oui !
Si si, je sais, c’est un secret mais qui doit se dévoiler !
Voilà, c’est ça !! 🙂

Si vous ne comprenez pas, ça a un rapport avec le secret, ça a un rapport avec l’Humanité ! :-))))
Ce statut d’humain est vraiment déroutant, tout à fait bizarre et pourtant !
Figurez-vous que j’ai voyagé dedans !!
Oui ! Oui ! avec mon cœur d’enfant,
j’ai voyagé dans ce corps qui fait mal, dans ces émotions qui secouent, pire que le vent !
Dans ces pensées….. ! Hallucinantes, impressionnantes folles, invraisemblables…!!!!

Il est pas clair cet humain moi j’vous le dis ! Voilà ce que je me suis dit !

Mais ça mes amis, c’était au début car il y a le secret, oui, le secret !!!!
Oh mais qu’il est dur à dévoiler ce secret.
J’aimerais bien moi vous emmener là haut,
où tout est chaud, où tout est beau, où il n’y a pas besoin de mots…

J’aimerais bien vous le montrer, là tout de suite, vous le faire sentir, vous le faire VIVRE !!!!!

Arg mais ce serait violer le secret, le secret fait partie de l’Humanité,
là-haut et bien… plus de secret ! Tout est déjà dévoilé !

Rhho là làààà qu’est ce que c’est bizarre d’être humain, non vraiment,
vous m’entendez non mais..?
Vraiment, c’est pas clair cette humanité…!

Et pourtant !

Il y a le secret. 🙂

Mais c’est quoi ce secret…????
hé hé 🙂

A vos papiers, vos plumes, vos cœurs et vos corps pour partir à la rencontre de ce secret et le partager, le dévoiler ! :-)))))))))) ici ou sur http://www.etrehumain.fr .
J’espère vous rencontrer très vite pour incarner notre humanité, ensemble ! Au cours d’un atelier, en commentaire, en web cam, qu’importe ! Il est tant de se rencontrer pour de VRAI (ça fait partie du secret ;)) ! 🙂