Lettre à mes élèves présents, passés, futurs :-)

« Je rêvais depuis toujours que le voyage que j’avais fait ces dernières 9 années, au cœur de moi-même, 
que je pourrai le transmettre comme ça de manière rapide, « facile », ou en tout cas facilitée, raccourcie. 
C’était mon rêve le plus fou dans lequel j’avais une foi immense sans parvenir toutefois à me faire confiance.
Je réalise avec une Joie indicible que, oui, oh oui, c’est possible.
J’ai vécu ces dernières années des expériences indicibles seule dans ma chambre, à sentir, à vivre dans chacune de mes cellules le Lien qui nous relie, j’ai touché à un Amour qui touche aux étoiles, à la mer et au soleil.
J’ai eu honte de ce secret que j’ai dévoilé, j’en ai eu peur, je me sentais seule mais je sentais pourtant que c’était vrai, important, à transmettre surtout, qu’il était présent en chacun.
Il a fallu pour cela que je me mette à nue face à vous, que je lève toutes ces hontes, toutes ces peurs qui m’engluaient, m’empêtraient, ça faisait des mois que je travaillais sur ça, sur ce lâcher prise qui, putain de bon dieu, est si boooonnnnn…!
Et là, à trois, avec cette magie du trois (et du Temps) ppfffffffff, ça s’est fait. 🙂
 
J’ai intégré avec vous la magie de la rencontre que je sentais dans mon cœur sans parvenir encore à l’incarner véritablement, l’autre représentait encore un danger de celle que j’étais. 
J’avais acquis cette capacité extra -ordinaire de voir la lumière au cœur de chaque être humain. Énorme, sublime mais… Je me sentais nulle (quand j’ai vu votre lumière, je vous raconte pas…!!! :D), je ne parvenais pas à me positionner, à voir ma propre lumière que pourtant j’avais rencontrée. Je l’avais vu mais… Je sais pas, il me manquait quelque chose. 
Ce quelque chose, précieux, un trésor, indicible, vous me l’avez transmis, 
– parce que j’étais prête, aussi. 🙂 
Et il s’agira toujours de cela dans les soins ou l’aide que vous apporterez autour de vous, tout ne dépend pas de Vous, oh non, c’est l’Ensemble, la Connexion, le « prêt » du divin,du Tout dont nous sommes une partie… –
Par cette magique spirale évolutive dans laquelle nous baignons tous, dans ce UN que l’on pressent et que l’on incarne chaque jour plus sur cette magnifique Terre…
 
Alors donc, je réalise que je vous ai transmis le Reiki et… ce que Je suis, mon expérience, ce que j’ai vu, vécu, compris, dans le subtil et en mots  et… (la danse, n’oubliez jamais la danse !!) vous étiez prêts à recevoir, beaucoup…! De sacrés bons élèves…!!!!!!!!!!
 
Tout ce que nous avons vu à mon sens sont des infos symboliques quant à ce que nous avons découvert, transmis et partagé sur l’instant, les uns envers les autres : la rencontre du yin et du yang, de l’Homme (dans ses archétypes) et la Femme (pareil) à leurs origines (j’étais remontée jusque là chez moi). Moi étant en toute logique un transmetteur de l’info prenant tour à tour la peau d’archétypes représentant l’énergie que je vous communiquais parce que je l’ai avais rencontrées.
.
Et le fruit de cette rencontre qui se fait par le biais de ma pierre philosophale recouvrée, dévoilée, dans mon cœur, qui permet de transmettre, le secret : l’Amour, la Connexion entre toutes choses…
Nous sommes tous Adam et Eve et nous avons tous ce trésor en notre centre : la pierre philosophale. 🙂
Nous sommes tous ce Gingko, nous sommes tous le pharaon, la prêtresse,etc. Et selon les moments de notre vie, nos découvertes, nous résonnons avec l’un, avec l’autre, et nous dansons ensemble pour créer notre réalité. (comme ces atomes qui vibrent au cœur de la matière)
Et nous les voyons avec P. Ce sont nos vies et ce sont Leur vies, c’est La Vie à l’état pur que nous captons avec nos corps (physique et subtils) : de l’information, du fluide, qui coule, s’écoule, comme une paisible rivière d’amour qui n’attend que ça… couler, immerger, baigner, laver, transmuter, source de toute Vie… 
Éternel recommencement…
 
Cela ne veut pas dire que rien n’est magique, au contraire tout est magique car tout est vrai, imbriqué dans une infinité de réalités…!
Je commence à peine à entrevoir tout cela et…
C’est le début mon dieu d’une immense aventure d’exploration !!!!!!!!!!!! Une fois qu’on a la clé –> qu’on se le permet, qu’on est en possession de sa Conscience (celle que vous avez libéré aujourd’hui et que vous avez entre vos mains avec le Reiki) qui permet le vrai libre arbitre.
 
Ces mystères sont un mélange de toutes les vérités combinées et recombinables à l’infini.
Mmmm, j’en perçois l’immensité et le désir de les explorer !
Cette vision, vous l’aurez compris passe par le cœur, ce cœur que je vous ai transmis : c’est  là que ça jouit, que ça vit, que c’est réel. 
Le reste, c’est notre enveloppe corporelle qui joue.
Ici sur terre mes amis nous jouons, qu’est ce que c’est bon !
 
Alors si vous voulez savoir si vous êtes sur le bon chemin (et où se trouve la Vérité), pensez toujours à la Joie, c’est la lumière de votre Cœur, de Nos cœurs et chaque fois que vous y êtes, vous êtes connectés à cette source magique, source de joie, de bonheur et d’abondance et vous faites alors… Énormément de Bien autour de vous…
 
Le Christ est en toi, en moi, en Nous, il suffit de le Voir….
 
Je crois que je vais m’arrêter là !!!! 🤗
Ces mots soulèveront des tas de questions et c’est tant mieux. 😁 
Notre vérité désormais est en perpétuelle re-co-Naissance par le biais des rencontres que nous ferons.
C’est ça le feu, l’ignition, ce désir – cette surprise – qui s’enflamme à chaque rencontre de Le découvrir et découvrir une partie de soi-même. Il faut de la combustion, du carburant, de la Rencontre encore, toujours, renouvelée quand on aurait envie d’y déposer nos petits pieds, dans nos petits souliers… 😉
 
Au plus nous prenons conscience de cette Beauté au plus elle se manifeste de manière tangible et perceptible autour de Nous d’où les multiples signes et synchronicités, c’est comme une Harmonie qui soudain révèle la divine musique incarnée dans la matière qui se transmute alors à la vitesse de l’éclair et qui crée des failles dans le temps, dans le dur, pour en révéler la sublime lumière…
 
Je vous aime si fort. C’est la rencontre la plus bouleversante et la plus éclairante de ma vie.
 
C’est si bon cet amour…
Pour tout cela, je vous remercie de tout cœur. 🎆
 
PS : n’oubliez pas l’équilibre dans vos rapports à l’autre, c’est probablement là le plus délicat travail pour rencontrer l’autre et l’aimer (ne pas trop se perdre, ne pas trop s’épuiser, diriger son souffle là où il veut se rendre et ne pas forcer dans un sens qui vous met à court de souffle…), jamais, c’est une pierre maîtresse, angulaire de la Vie sur Terre (on inspire et on expire, vous le sentirez ce déséquilibre, n’en ayez pas peur quand vous le sentez et alors dansez pour Reiki-librer 😉 !) En d’autres termes, quand vous en avez marre de quelque chose, de quelqu’un et que votre mental vous en extrait et se met à vous faire croire que c’est parce que ci, parce que ça, arrêtez, simplement (mais pas en y pensant dans votre tête et en nourrissant des peurs hein ..! En agissant), Ecoutez, même si vous ne comprenez pas, respectez cette Loi divine en vous que vous avez éclairée ce we (dont le phare, la boussole est la Joie). Inspirez vous de ce we magique où cet équilibre était parfait (c’est vrai quoi, indicible, on donnait et on recevait de manière totalement équilibrée…!!!! Un truc de « fou » 😉 ET au lieu de fatiguer, on se sentait de mieux en mieux, on rayonnait et on se faisait rayonner les uns les autres…!!!!!!!!!!! 
C’est ça le soleil.
 
Elise »
Moi et mes élèves à la fin de cette initiation Reiki très spéciale !!!
Publicités

Le Bonheur de Vivre, d’Aimer

Ce matin, je pose les mains sur moi,
dans ce divin rituel où le subtil rencontre la matière.
Mon corps, mes mains et ce flux, ce flot, subtil, de la Vie, qui me nourrit.
Le dehors, le dedans,
le Mouvement.
Je rentre dans ce mouvement,
va et vient constant,
l’Amour,
Rythme,
dedans dehors,
délicieux mouvement,
tout est Là, tout se fond,
en une Divine Harmonie, celle de la Vie.

Je sens mon corps comme une gigantesque composition
où chaque instrument aurait son mot à dire, sa petite note qui,
alliées aux autres
allait révéler
Créait,
l’Alchimie,
la Divine Mélodie,
la Rencontre.
Ça jouit, ça danse, ça sonne, ça résonne, ça vibre, dedans, dehors !

Ma moitié décolle.
Mon petit garçon vient dans le lit,
le chat est blotti au bas du lit, tout contre mes jambes,
Nous sommes Ensemble,
dans le silence,
dans la Danse.
Nous savourons cette divine mélodie,
nous l’écoutons, nous la dégustons,
nous composons l’Amour,
nous le partageons,
Ensemble.

Nos sens nous appellent, là au creux de notre ventre,
nous marchons,
nous volons, nous dansons !
Dans notre maison,
vers la cuisine, le pain, le beurre, le café, les tartines.

Ce rituel est le même. Ce rituel est différent.
Il est tout en couleurs, en douceur.
Tout a une autre saveur.
Je croque dans ma tartine et c’est comme si tout mon être la dégustait.
Je sens mon ventre, plus que jamais le plaisir qui s’y trouve, là.
Ce repas est divin, tout en harmonie,
me rappelant le chaos d’avant création,
dans ce constant mouvement de la Vie,
où chaque petite chose est contrée par une autre.
Elles sont Ensemble ! Elles s’agitent ensemble !
ces deux parties,
ces Mille et Une parties !
ici réUNies, dans Une Divine Harmonie.

Je me lève pour ranger, nettoyer, rituel journalier,
différent.
Le dehors résonne avec le dedans, la porte du placard,
que j’ouvre et referme,
je la sens en moi,
les miettes rassemblées, l’eau écoulée, le frottement
font écho,
là dans mon ventre,
je me fond dans le dehors
et le dedans,
tout en ressentant
que nous sommes différents.

Belle et lumineuse journée à Toi Ô Humain, je T’aime parce que tu es Toi, un peu de Moi, un peu de Nous
mais surTout parce que c’est Toi ❤

Réapprendre à croire, en conscience

Apprendre à croire, je souris à l’idée d’aborder ce sujet, quelle drôle d’idée n’est-ce pas ?

Ici, je m’adresserai en particulier aux rationalistes qui comme moi (si si, je suis hyper rationaliste, j’ai un mental qui tourne à 1000 à l’heure qui commence tout juste à être bien élevé ;)), cherchent LA vérité, se méfient de toutes croyances, ne se sentent pas à l’aise dans la religion ou même dans toute autre communauté spirituelle ; ce qui aboutit parfois à un sentiment profond de solitude et empêche l’accès à la spiritualité que nous réclame pourtant notre cœur.

Je m’adresse à ceux qui, empreints de liberté, tellement fâchés de tout ce qu’on a essayé de rentrer dans leur tête, parfois dans une telle souffrance, en viennent à juger les autres, juger une certaine forme de spiritualité, se méfier à outrance de toute pratique spirituelle.
Je crois qu’en particulier les français ont cette difficulté-là mais je crois aussi  que c’est un atout puissant par ailleurs (notre liberté, toujours !)… 🙂 Pour peu qu’on retourne cette difficulté à notre avantage.

Vous le savez pour ceux qui me lisent depuis longtemps, l’accès à la spiritualité – dans laquelle je nage comme un poisson dans l’eau aujourd’hui ! – ne s’est pas fait sans grandes difficultés.
J’ai lutté, beaucoup.
J’ai jugé, pardon à toi.

Après un long voyage au cœur de mon être, j’en suis venue à la conclusion que LA vérité que je cherchais est, pour moi elle ne se dit pas, elle se vit, se savoure, s’expérimente, au cœur de soi, en silence.
Après, bien sûr, en homme parlant et pensant que nous sommes, nous tentons, de parler de cette vérité, de la penser, surtout, nous voulons partager, échanger sur cette merveilleuse chose qu’on ressent et c’est tant mieux !
Combien de récits m’ont aidé, m’ont guidé vers ma vérité intérieure, je les remercie !
Les mots sont importants donc, forcément, ce n’est pas moi qui dirai le contraire. 🙂
Mais les mots demeurent en quelque sorte des symboles pour moi, ils tentent d’approcher la vérité donc mais ce ne sont que des suppositions (j’ai déjà développé un peu cette idée qui est issue de Les quatre accords toltèques, livre déterminant dans mon cheminement) sur ce qu’en définitive, nous ne savons pas : d’où venons-nous ? Qu’y-a-t-il après la mort ? Qu’est-ce que cette “énergie” invisible et tout autour de nous ? Existe-il un Dieu ?

J’aime cette idée de supposition, c’est même le socle, la base de ma spiritualité, de ma vie. Tout n’est que croyance, ceci est d’une importance capitale; dans cette vision des choses, je me sens libre, ouverte et tolérante à l’égard de l’autre.
Certains croient qu’il n’y a rien après la mort.
D’autres croient qu’il y a un paradis et un enfer.
Certains croient aux anges.

Je crois que beaucoup de gens dans la spiritualité ne sont pas dupes, contrairement à ce qu’on pourraient croire.
Et nous, qui cherchons notre vérité, nous artisans de lumière qui travaillons en conscience, qui travaillons sur nous-même, à nous connaître, à devenir heureux, à être libre, à être humain, à aider l’autre, nous travaillons sur nos croyances, nous nous en libérons peu à peu mais nous en aurons toujours !
Nous allons en créer des nouvelles (création de notre propre rêve de paradis, nous disent merveilleusement bien les toltèques) , en sachant, cette fois – et là est toute la différence – que ce ne sont que des croyances, à faire bouger à volonté au gré de nos envies, de nos expérimentations du bonheur, de nos propres découvertes !

Je précise cela car je crois qu’on peut se retrouver en quelque sorte “bloqué” dans cette apparente absence de croyance, il me semble qu’il y a une croyance très fortement ancrée en nous et pas simple à débusquer ici pour se libérer, encore, et pouvoir échanger avec un cercle agrandi de connaissances, ce qui nous permet de s’ouvrir, encore !
Des croyances et notre égo aussi entrent donc en jeu et retardent la création de notre nouveau rêve.
Pour certains d’entre-nous en quelque sorte, nous nous maintenons dans une position de supériorité de ne pas croire naïvement tout ce qui se dit, de n’adhérer à aucune théorie, de ne pas se sentir “comme eux”, se sentir différent et donc se sentir seul, sans personne pour nous comprendre, sans personne avec qui partager ce que l’on vit au niveau spirituel, l’impression de ne se retrouver dans aucun “courant”.
Il y a un peu de vérité dans ce sentiment mais surtout, beaucoup de vécu de souffrance (d’une humanité toute entière même !), beaucoup de peurs.
C’est vrai qu’il n’est pas facile de trouver un groupe ou des personnes avec qui échanger et partager sur la spiritualité, nos croyances sont tellement différentes !
Et, à juste titre, nous ne voulons pas nous enfermer dans de nouveaux dogmes, nous avons eu assez avec les religions.
C’est vrai aussi que culturellement, avec les histoires qu’on a entendues de sectes, on a peur.
Cette peur-là d’ailleurs est une énergie qui pourraient bien nous mener vers des personnes douteuses qui nous mèneraient loin de notre liberté chère à notre cœur.

Mais aujourd’hui, en ayant regardé nos peurs en face, en étant conscient que tout n’est que suppositions, nous pouvons nous ouvrir à cette autre vision que nous propose l’autre, ces mots qu’il a trouvé pour partager cette lumière que nous sentons, nous pouvons écouter sans remettre en cause nos propres croyances (mais peut-être les faire bouger, un petit peu, s’en inspirer, pour créer les nôtres !), sans remettre en cause notre vérité, celle-là intérieure, silencieuse.
Nous pouvons apprendre ce langage, ces mots que d’autres utilisent.

Peut-être même qu’en écoutant vraiment l’autre, on découvrira qu’au delà des mots, il y a cette chose commune, cette universalité, ce lien merveilleux, cet amour que nous portons tous dans notre cœur et quel bonheur de sentir ce lien sacré et de pouvoir enfin échanger !

Il est important de distinguer un scepticisme sain, garant de la liberté, de l’ouverture et de la tolérance, du scepticisme fermé, dictatorial, dogmatique.

Ne croyez-vous pas que nous nous coupions l’accès au bonheur, le bonheur immense de croire ?
Vous savez, cette naïveté des enfants, qui croient à l’impossible, aux fées, au prince charmant, à la magie, elle ne vous manque pas à vous ? Ou peut-être l’avez vous si fortement en vous depuis toujours, sans pouvoir, sans oser l’exprimer ?
N’aimerions-nous pas nous replonger dans tout cela, retrouver notre innocence ?

Je crois que c’est ce qu’il se passe quand on entre au cœur de soi, tout naturellement, renouer avec cette magie, renouer avec toutes nos croyances d’enfant, la seule différence en tant qu’adulte, c’est que nous sommes conscients, des adultes magiciens étant conscients de leurs croyances !

Je crois sincèrement qu’il y a une porte à ouvrir, la porte qui ouvre sur un monde merveilleux, un “paradis sur terre” nous disent les toltèques, cette étape-là, que je vis en ce moment, m’a fait prendre un virage à 90 degrés sur toutes mes souffrances passées.

Il y a clairement des croyances en moi qui me fermaient l’accès à tout un monde merveilleux alors que mes nouvelles croyances, je les veux ouvertes et permissives !
En tant qu’explorateur de l’humain, je me devais d’ouvrir toutes les portes, y compris celles que je maintenais le plus fermement bloquées.
L’exploration bien sûr à défoncé certaines portes, j’ai été obligée de constater, même si ma raison vacillait, que certaines choses me dépassaient, qu’il y a avait là un territoire immense et inconnu pour moi à découvrir.
Mais mais mais, j’avais beau voir des choses à priori “extraordinaires”, vivre des choses magnifiques, je voulais laisser la porte fermée, me retranchant derrière mon jugement, et mes peurs.

Cependant, j’avais évolué quand même, je commençais à prendre conscience de ces jugements et puis j’avais surmonté le plus important en m’initiant au reiki.
Il faut pouvoir surmonter notre peur, la peur française de rejeter toute chose extraordinaire, toute manifestation spirituelle.
Mais justement, et il me semble important de pointer cette difficulté du doigt, qui nous cause tant de souffrance dans notre cheminement, j’avais beau m’être initiée au reiki, tout ce que j’ai vécu (d’énormissime et fabulissime) a été par la suite passé au crible de la mitraillette colossale, dictatoriale et punitive de ma raison surpuissante.
J’ai pensé à tout, mes amis, j’avais de solides connaissances en matière de santé, d’effet placebo, de pouvoir de l’esprit, etc.
J’ai cherché à décrypter chacune de mes expériences en petite “scientifique” parfaite…
Jusqu’à ce que ma raison s’incline, disais-je, avec respect.
Et que mes croyances bougent, ouvrir des portes, encore.
L’expérience fait bouger nos croyances mais nos croyances aussi, à un moment donné, doivent bouger pour permettre à certaines expériences de se manifester.
Fin de la dictature, petite ouverture de la porte, monde merveilleux qui s’ouvre à moi.

Car lâcher cette croyance-là, enfermante, ouvrir cette porte sur la spiritualité, sur le “surnaturel” (qui en fait par la suite devient tout à fait naturel !) n’a pas que l’effet de vous plonger dans un monde féerique !
Cela finit admirablement bien votre guérison, c’est même essentiel à la guérison !
Quand je me suis autorisée à croire (mais pour de bon, pas juste lire de loin, m’intéresser un petit peu, etc.), à explorer la spiritualité, à lire, même des ouvrages totalement tabous pour moi auparavant (comme ceux de Doreen Virtue sur les anges par ex.), à tirer des cartes même, et quand j’ai pratiqué, au quotidien, j’ai pu enfin me reposer, oui, lâcher prise, enfin !

Je le répète, la raison a tendance à se poser en dictateur au détriment d’autres parties, toutes aussi importantes de ce que nous sommes !
Aujourd’hui, ma raison se délecte, avec ce qu’elle sait, de mes nouvelles croyances (mouvantes, toujours !), ma raison sait que la gratitude que je ressens, gratitude envers un principe plus “grand” dans lequel je crois, elle sait que celle-ci modifie mon cerveau, mon système immunitaire et me fait du bien.
Elle sait que si je crois que rien n’est impossible, si je crois en la magie, alors cela se matérialise car ma raison sait que le mental est puissant, les scientifiques ont étudié cela.
Ma raison sait que si je crois aux anges, si je fais appel à eux, alors, cela occasionne un lâcher prise automatique, salutaire !
Ma raison continue d’imaginer mille théories pour expliquer et comprendre, elle continue de faire des croisements, sans cesse, entre ce que j’ai appris, ce que j’ai lu, entre ce que je sais d’un point de vue scientifique, elle crée des ponts avec ma sensibilité, ensemble, nous créons, imaginons ce monde nouveau, mélange de savoir, de sensations et d’intuitions, je sais que c’est tout cela à la fois, aucune partie de moi n’exclut une autre, quelle richesse, quelle beauté dans l’être humain !

En tant qu’explorateur de l’humain je m’autorise aujourd’hui avec bonheur ces expériences quotidiennes de test de mes nouvelles capacités, la pratique de mes nouveaux rituels, associés à mes nouvelles croyances.
Ces tests et la pratique quotidienne sont plus que convaincants (hallucinants… !), mes nouvelles croyances me transportent dans un monde féerique, me rendent heureuse, elles me soignent, moi et mes proches, de tant de souffrances passées et nous sommes si heureux !
Alors non, je ne suis pas dupe, ma raison veille au grain, elle me dit que si ça me fait du bien, à moi et à ceux qui m’entourent, alors je continue d’explorer ce monde nouveau, en conscience et de le partager ! 🙂

Alors, pensez, si vous stagnez un peu, si vous sentez comme un manque, ou comme un appel, pensez à ouvrir vous aussi cette porte et venez ici me raconter comment vous vous l’avez vécu !