Le reiki, l’amour ! partie 2

Retour vers : Le reiki, l’amour ! Partie 1

Les transmissions énergétiques, un don

Le reiki est une transmission orale de maître à élève qui remonte à Mikao Usui, nous avons la lignée (écrite, avec les noms des différents maîtres)  quand nous recevons l’initiation.
La transmission se fait par le biais d’un “rituel” : les transmissions énergétiques.
Celles-ci en quelque sorte réveillent en nous ce qui a toujours été là, d’après moi : cette capacité à prendre soin de soi et des autres, avec nos mains, ce pouvoir de guérison inscrit en chacun de nous.
Elles transmettent aussi, il me semble tout le “travail” de la lignée.

C’est un don qui vous est fait (en tous cas je le ressens comme ça !), véritablement, lors de l’initiation, un don de toute une lignée d’êtres humains éclairés qui vous transmettent gracieusement ce don, sans que vous n’ayez rien à faire, sans que vous n’ayez “mérité” quoi que ce soit.
Ce don bien évidemment ne résulte pas d’un travail acharné et mérité de votre part mais d’une main tendue d’autres humains avant vous et autour de vous. Ce don ne vient pas de vous, l’énergie que vous utilisez ne vient pas de vous.
Ouf ! Enfin, l’attention est déplacé, l’ego en prend pour son grade, le lâcher prise devient accessible ici ! 🙂 (oui, je ne dirais pas facile parce qu’on rencontre des résistances aussi dans le reiki ! :D)

Parce que ces Hommes ont souhaité ardemment, souhait que je porte dans mon cœur aujourd’hui, partager, transmettre à tous, sans aucune restriction, ce merveilleux pouvoir que nous avons là, dans notre coeur, dans nos mains, pour prendre soin de soi et de l’Autre.
Mais surtout, ils ont souhaité que ce travail qu’ils avaient accompli, que ce petit pas soit transmis et qu’il s’étende, que d’autres pas suivent, se poursuivent, ensemble, ralliés, jusqu’à devenir de grands pas, jusqu’à faire émerger au grand jour l’Amour, et ce, avec de plus en plus de facilité et en toute simplicité, parce que nous sommes tous reliés, parce que nous sommes aidés !

Je ressens très fortement aujourd’hui mon appartenance à cette lignée reiki, de la même manière que je ressens le lien très fort de ma lignée familiale.
Je ressens un lien très très fort avec mon maître reiki.
Je tiens à préciser ici à ceux que ça ferait partir en courant (comme moi auparavant) que le terme “maître” se rapporte à celui qui maîtrise son art et rien d’autre.
Un “bon” maître reiki (comme un bon parent !) pour moi est empli de bienveillance, toujours à l’écoute, dans une grand humilité, profondément Humain.
Je crois que dans cette Humanité consciente réside le plus grand des pouvoirs.

Les effets du reiki

Découverte de ce que nous sommes au fond.

Être Soi.

Connais-tu ce qui est juste pour Toi ?

Je vais essayer de parler tout d’abord des effets de manière générale, avant de partager avec vous les effets sur moi.
Là encore réside toute la beauté et la force du reiki.
Le reiki va vous apporter naturellement, à votre rythme, tout ce qui est bon pour vous.
Ou plutôt, j’adore le terme plus neutre de mon maître reiki : ce qui est juste pour vous.
Personne ne sait ce qui est juste pour l’autre, mon maître reiki a conscience qu’elle ne sait pas ce qui est juste pour moi, moi seule le sais et le découvrirai en pratiquant le reiki.
Je pourrai être aidée aussi, bien sûr, dans la quête de ce qui est juste pour moi.

Et cela s’en ressent dans les ateliers où nous partageons notre expérience du reiki : chacun le vit différemment, le voit différemment et en parle différemment et partage cette belle diversité en toute liberté.

Je le répète, le reiki est un enseignement libre de toute doctrine, de toute religion ou de tout enseignement spirituel.

Mais alors que les effets concrets sur notre vie diffèrent, nous nous rejoignons tous dans le plaisir que nous avons à pratiquer le reiki et les effets que nous constatons tous, et ce, dans tous les domaines de notre vie, à notre grande surprise au début :

– ressenti de l’amour en nous et autour de nous,
– intuition grandissante avec des meilleures prises de décision,
– soulagement de douleurs diverses,
– sentiment d’appartenir à un grand tout, prise de conscience d’une “autre” réalité, pour certains totalement méconnue avant,
– intégration au rythme de chacun de cette “part spirituelle” en nous (sur laquelle chacun mettra ses mots !),
– confiance grandissante en soi, dans l’autre et dans tout ce qui nous arrive,
– sentiment de responsabilité,
– meilleure maîtrise de la peur, de la colère et du stress,
– connaissance de soi,
– ouverture et curiosité grandissante,
– respect, bienveillance envers soi et les autres qui s’installe naturellement,
– joie grandissante,
– conscience de l’importance de l’ici et maintenant.

Vous n’imaginez pas le plaisir que c’est de se retrouver, entre personnes conscientes, bienveillantes et ouvertes, surtout au début (plus qu’un plaisir, c’est presqu’une nécessité, tant que la confiance manque), pour certains d’entre nous qui ont connu une brusque ouverture de conscience (ou une ouverture tout court sans la conscience qui va avec, ce qui est relativement fréquent !) avant même d’être accompagnés par un outil ou les personnes justes pour aider à canaliser et à intégrer ce qu’une ouverture des perceptions peut occasionner : confusion, paradoxes, peur, de la folie notamment, manque de confiance en soi, souffrance, angoisses, dépression, etc.

Et petit à petit, une cohérence se crée entre ce que nous sommes, ce que nous disons et ce que nous faisons.
Cette cohérence je crois apporte un équilibre, certes mouvant (que nous réajustons chaque jour !) qui apporte joie, maîtrise et santé.

Ce que j’ai découvert, moi, avec le reiki.

Comme dans le reiki, il n’y a aucune indication de ce que l’on doit faire ou penser pendant le soin, et bien c’est une extraordinaire occasion de nous observer dans tout ce qui nous compose, sans biais, à l’état brut et je trouve cela énorme !!!

Chaque jour où je me fais un soin, ma connaissance, ma conscience, l’acceptation de tout ce qui me compose, l’amour et la confiance grandissent en moi.

Mouvance de la vie 

Chaque soin, absolument chaque soin et les effets qui en découlent sont différents et ceci vaut aussi quand on fait un soin à quelqu’un.

juste pour aujourd’hui, renouveler son regard, tout axer sur l’observation.
L’analyse d’hier, l’étiquette posée hier est forcément erronée en ce jour nouveau où tout a changé !

Acceptation de tout ce qui me compose : le soin quotidien nous fait approcher la palette infinie de ce qui nous compose et tout ce qui nous compose est, tout ce qui nous compose n’a pas à être jugé, comment pourrions nous dire que cela ne devrait pas être là si c’est là… ?
Cela s’est fait naturellement parce que j’ai senti nettement, en soin, quand je n’acceptais pas quelque chose que ça « bloquait » et me faisait du mal, dans mon corps ou dans ma tête.

Accès à “la source”,  “la lumière”, “l’énergie” qui me fait sentir que tout est possible.
En effet, certains soins ont été une véritable illumination ponctuée de visions absolument magnifiques et libératrices. Ces soins représentent des prises de conscience déterminantes de notre potentiel illimité, du grand pouvoir qui réside en nous et qui est bien plus grand que nous!

Accès à nos limites dont on comprend qu’elles sont illusoires mais que tant qu’elles demeurent elles sont réelles, acceptation, respect de ces limites.
Certains soins, on sent nettement ces limites, on sent des résistances, des tensions et naturellement, on commence à apprendre, à comprendre, aimer et accepter. C’est ce qui est.

Accès à nos émotions, nos humeurs.
Certains soins on pleure, d’autres on rit, d’autres on est bouleversé. Certaines fois on s’ennuie pendant un soin, d’autres fois on est exalté.
Petit à petit on prend du recul sur nos émotions qui vont et viennent et on décèle aussi quelque chose de très stable qui n’est pas de l’ordre de nos émotions, qui est toujours là.

–  Accès à notre mental.
Durant certains soins, le vélo dans la tête ne s’arrête pas et on assiste médusé au flot ininterrompu, sans aucun contrôle, de nos pensées…

Accès à notre corps par des perceptions physiques.
Certains soins verront une douleur se raviver, se réveiller ou cesser, on pourra sentir des fourmillements, de la chaleur, des frissons, etc.

Accès à une grande souffrance physique et/ou morale qui nous habite.
Certains soins on assistera, dans une grande détresse, à cette humeur morose qui grandit, grandit et soudain se voit soulagée… ou pas !
Ces moments ne sont pas évidents, la conscience grandissante et la transformation représentent de véritables épreuves dignes des douze travaux d’Hercule mais quels trésors nous trouvons à l’issue de ces épreuves… !

–  Accès à notre pouvoir de maîtrise.
On va s’amuser et constater dans certains soins que nous avons une capacité à nous centrer qui “potentialise” l’énergie et ses effets.
On va s’amuser à se servir dans certains soins de la visualisation mentale et de ses grands pouvoirs.
Petit à petit on prend confiance et conscience de tout ce que l’on peut faire avec tout ce qui nous compose en tant qu’être humain, comme un enfant qui apprendrait, émerveillé, à marcher.
Et bien on apprend à Vivre et cette vie là, au début nous semble magique, extraordinaire…!

Découverte d’une palette infinie de perceptions avec les biais et les limites que ces perceptions supposent, quête d’un moyen d’élargissement de ces perceptions.
Je découvre que selon si je déplace mon intention et mon attention dans mes mains, dans ma tête où dans l’écoute du corps de l’autre, dans ce que je vois ou dans ce que je ressens, les choses sont différentes.

→ Conscience de l’importance du recul de nos perceptions limitantes, découverte de l’importance de l’amour pour chaque biais, chaque perception qui peut présenter un intérêt selon les cas.

 Apprendre à faire confiance, à recevoir, lâcher prise.
Quand vous voyez qu’alors que vous ne faites aucun effort, que vous n’étiez pas centré, quelque chose s’est débloqué, quelque chose vous a soutenu, « on » a pris soin de vous, sans vous, sans le mental.
Le lâcher prise se fait alors naturellement. Il est important de le dire, tout se fait dans le reiki, sans rien faire.
On découvre même qu’au moins on en fait au plus les choses se font en quelque sorte. Il y a du travail bien sûr mais ce n’est pas un travail qu’on a l’habitude de faire, comme on nous a appris. C’est tout autre chose.

– Modification qui se fait naturellement dans le mode vie, la nourriture.
Dans mon cas, dégoût pour l’alcool (que je buvais modérément, à l’occasion et que je ne voulais pas spécialement arrêter), dégoût pour la cigarette, inspiration soudaine pour créer sous toutes ses formes, inspiration pour cuisiner, équilibre naturel dans ce que je mange, je « sens » quand je dois arrêter de manger gras ou sucré, sans non plus m’en priver ou rejeter quelque nourriture que ce soit.

– De manière générale, une grande conscience de mon corps, de mes pensées, de mes émotions, de mes compulsions, de mes peurs, de mes angoisses, de tout ce que je suis.

Une joie, indescriptible… De celle qu’on approche de manière si brève à certains moments de notre vie, qui s’installe, confortablement, durablement.
Le bonheur.
Oui, je peux vous confier ici, en toute sincérité que je suis heureuse.
J’ai toujours des hauts et des bas, des peurs, parfois je me sens triste, oui,
je suis un être humain, heureux de l’être. 🙂

– Nouvelle vision du monde.
La perception du monde et le regard change car ceux-ci sont déplacés (ce n’est plus le seul mental dictateur qui observe mais un concert réuni en une divine harmonie qui perçoit), une réorganisation complète, en quelque sorte, se fait et ouvre la voie à des perceptions totalement renouvelées.

Mais là, ça demande de développer, ce sera dans un prochain texte (et sûrement plus tard, un livre car il y a beaucoup beaucoup de choses à dire…!!!) car mon voyage, mon beau voyage prend ici un tournant décisif…

Pardon pour le côté un peu listé de ce texte, ça m’est venu comme ça et finalement pourquoi pas ?
Aussi, pardon si j’ai oublié des choses, c’est pas évident de chercher à faire concis et de se rappeler de la myriade d’effets de ma pratique quotidienne du reiki.

Enfin, il manque la partie soin à l’autre, magnifique, merveilleuse, essentielle dans ma vie puisque qu’aujourd’hui je fais des soins aux autres, cela viendra plus tard !

Je voudrais clôturer ce texte avec les cinq principes du reiki :

Juste pour aujourd’hui,

Libère-toi de la peur,
Libère-toi de la colère,
Montre de la gratitude envers tout ce qui vit,
Fais ton travail honnêtement,
Soi bon envers toi-même et envers autrui.

Le Reiki, la GUERISON, partie 3

Publicités

5 réflexions sur “Le reiki, l’amour ! partie 2

  1. Coucou, je trouve que ton article définit bien ce qu’est le reïki sans aller trop en profondeur pour un néophyte 🙂

  2. Coucou Élise
    Très intense et pleine de inspiration. Une longue voyage partagé avec plusieurs coeurs

    ☺ j aimerais te faire un câlin
    Toujours merci
    Parfois j envie aussi d écrire comme gratitude pour toutes ces partages que vous faites.
    Je pense a vous et je vous souhaite toujours force et amour pour avancer. Encore merci
    Aline

  3. OOOOOOOOOhhhhhh Aline, trop trop trop MERCI pour tes mots ! 🙂
    Je ressens ton amour et ta gratitude qui me portent.
    Je t’envoie tout plein de bisous, de câlins et d’AMOUR !!!!!!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s